Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 18 Novembre 2017

  •   Ahmed Bounour
  • lundi 13 novembre 2017 08:53

Augmentation record des prix des importations mondiales de produits alimentaires en 2017 (FAO)

«Les coûts d'importation ont considérablement grimpé, donc des factures plus élevées ne veulent pas nécessairement dire que davantage de nourriture a été achetée».

 

Les prix des produits alimentaires importés ont connu une  augmentation au niveau mondial en 2017,  a indiqué l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans son dernier rapport publié sur son site.

D’après cette organisation les importations mondiales de denrées alimentaires termineront l’année avec un total de 1,413 trillions de dollars, soit une hausse de 6 pour cent par rapport à l'année précédente. Il s’agit d’un record, selon la FAO qui explique cette augmentation par « la hausse de la demande alimentaire internationale et des tarifs de fret ».

« Les implications socioéconomiques liées à la hausse de la facture des importations alimentaires pour les pays les moins développés et les pays à faibles revenus et à déficit vivrier  constituent par ailleurs une vive source d'inquiétude », ajoute la même source.

«Les coûts d'importation ont considérablement grimpé, donc des factures plus élevées ne veulent pas nécessairement dire que davantage de nourriture a été achetée», a indiqué M. Adam Prakash, économiste à la FAO.

L’organisation note, cependant, que la hausse des importations est constatée au moment où les stocks de produits alimentaires au niveau mondial sont considérés comme importants et alors que les prévisions de récoltes sont bonnes et que l'approvisionnement du marché des denrées alimentaires reste assuré.

« La production des variétés de riz aromatiques a augmenté huit fois plus vite que l'Indice FAO des prix de tous les types de riz, en hausse de 4 pour cent cette année. De même, l'Indice FAO du prix du beurre a augmenté de 41 pour cent à ce jour, pour ce qui est de l'année 2017, soit trois fois plus que l'Indice des prix des produits laitiers, dont il est une composante », indique l’organisation pour illustrer cette hausse.

D’autre part, « les secteurs de l'élevage et des produits laitiers sont particulièrement dynamiques. La facture des importations de viande devrait atteindre un nouveau record cette année avec 176 milliards de dollars, soit une hausse de 22 pour cent par rapport à 2016. La production mondiale de lait devrait augmenter d'1,4 pour cent, grâce à une expansion de 4% en Inde, et ce, malgré des réglementations environnementales plus contraignantes et des contrôles de qualité en Chine qui pourraient laisser croire le contraire », poursuit la FAO.

.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Sommes nous "condamnés" à être végétariens?

    LAITS VEGETAUX
    Concernant le lait et produits laitiers, il s'agit de développer les laits végétaux: lait de soja, d'avoine, de riz, d'amande. Les laits végétaux sont plus faciles à produire. Ils réclament moins d'eau que le lait de vache.
    Il s'agit de les proposer aux consommateurs Algériens. Ces laits peuvent être proposés:
    -mélangés à du lait de vache ou non,
    -aromatisés au chocolat, la vanille ou la fraise,
    -pour fabriquer des yaourts et des crèmes dessert.
    Il y a là un filon à exploiter.

    MIEUX UTILISER LES LENTILLES
    Bien connues de nos agriculteurs du Sersou, la lentille apporte autant de protéines que la viande blanche (poulet).
    Il serait intéressant de fabriquer des merguez aux céréales et lentilles (voir ce que proposent les firmes européenes spécialisées dans les régimes végétariens).
    Des agriculteurs de Sétif intensifient la culture de lentille. Leur expérience serait à généraliser.
    ps: voir sur le site de Arte le documentaire (les lentiles, remède à la faim dans le monde).

    BELAID D . ingénieur agronome.

    Rapporter Belaid Djamel lundi 13 novembre 2017 15:24
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie- La Banque centrale va mettre en place un laboratoire de recherche Blockchain

Une commission de réflexion a été mise en place au niveau de l’institut de l’émission qui va étudier à moyen termes le potentiel, les techniques et la place que pourrait avoir le blockchain dans le système tunisien.

Algérie : Podcasteur Anes Tina critique violemment le pouvoir dans une nouvelle vidéo

En commentant la réponse du Premier ministre Ahmed Ouyahia à une question d’une députée du RCD sur le sort des 1000 milliards de dollars, le podcasteur dira : « Prenez tout, le laissez aucun dinar, mais ne touchez pas à l’espoir ».

Algérie: La Russie propose son expertise dans la restauration du vieux bâti

En Algérie un vaste programme de réhabilitation touche les villes d'Alger, d’Oran, de Constantine et d’Annaba ainsi que des villes du Sud.