Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

 

Le menu du CPP a été chamboulé ce mercredi. La fin politique engagée de Robert Mugabe interpelle les Algériens.

Le café presse politique n’a pas pu s’empêcher de se poser la question. La tentative de l’armée de Zimbabwe de mettre fin à une succession familiale au règne de 37 ans de Robert Mugabe est elle une si mauvaise chose ? Au CPP on n’aime pas, en général, les coups d’Etat.  Mais le contexte Zimbabwéen est tellement caricatural qu’il n’est pas possible d’être univoque sur le sujet. Donc débat. Avec comme arrière plan automatique l’Algérie.

Khaled Drareni, ne manque pas d’ailleurs de lancer à ses invités « un coup d’Etat en Algérie n’est pas la solution ? ». Ailleurs cela aurait jeté un froid. Bien sûr pas au café presse politique ou tous les scénarios que les Algériens évoquent en privé sont abordés en streaming et en podcast. Tous les sujets même celui de savoir si dans le contexte déliquescent du 4e mandat il n’y a pas des ministres qui ont échappé à tout contrôle et qui sont devenus les Chakib Khelil de leur secteur. Abdeslam Bouchouareb  a bien montré que cela était possible tout récemment. Il a fallu qu’il tombe pour que la signature du contrat Peugeot puisse avoir lieu. Houda Imane Faraoun dans sa gestion directe d’Algérie Télécom et de Mobilis et la main mise en cours de El Hadi Ould Ali sur les fédérations sportives font discussion. Les ministres agissent-t-ils pour le compte d’un chef ou pour le leur ? En particulier lorsque la ministre des PTIC donne l’ordre de couper TSA sur le réseau public d’accès à Internet.


Évaluer cet élément
(14 Votes)

Laissez un commentaire



4 Commentaires

  • Ceux qui suivent la politique française se souviennent surement de l’épisode opposant, dans les années 1990, Nicolas Sarkozy à Jacques Chirac, durant lequel Sarkozy avait traité CHIRAC de « Premier délinquant de France » et Chirac a répliqué en disant « Sarkozy est une merde, marcher dessus cela porte bonheur »

    Ayant eu à faire aux deux anciens Présidents français, j’avoue que je partage l’avis de Sarkozy sur CHIRAC tout comme je partage l’avis de CHIRAC sur Sarkozy

    Ayant eu à faire au Président algérien BOUTEFLIKA, j’avoue que je suis tenté de plagier conjointement Sarkozy et Chirac pour résumer tout le mal que je pense de l’anticonstitutionnel locataire d’EL MOURADIA et de sa smala de fan club

    Pour ceux qui trouvent que j’exagère, je réponds que c’est BOUTEFLIKA et son clan qui exagèrent en jouant aux CHOUAKER LEBLED

    Pour moi, BOUTEFLIKA est pire que MUGABE, Chirac et Sarkozy réunis

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Monétique Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées
    .

    Rapporter GUENZET SOFIANE mardi 21 novembre 2017 15:16
  • Napoléon qui a bâti un empire, sorti l’Europe du féodalisme (sans le vouloir) et mesurait deux centimètres de moins BOUTEFLIKA est devenu plus grand mort qu’il ne l’était vivant ; pour sûre que BOUTEFLIKA sera plus petit mort que vivant, et pour cause, il s’est fait soigné dans un hôpital militaire français, avant de séjourner pour des soignes aux invalides qu’avait bâti Napoléon pour réparer les gueules cassés de son empire

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Monétique Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées

    Rapporter GUENZET SOFIANE lundi 20 novembre 2017 17:46
  • Les invités, aujourd'hui au moins, paraissent gêner pour exprimer leurs opinions. Ils annoncent l'idée et son contraire. Il vaut ne pas avoir d'opinion que d'avoir des opinions contradictoiresqui font plaisir à tout le monde.

    Rapporter Mohammed hlal dimanche 19 novembre 2017 15:33
  • Un président qui, d'après l'aveu même de son droits de l'hommiste attitré, M. Ksentitni pour ne pas le citer, ne cache plus son intention de rempiler pour un quinté- pari plus que risqué selon les bookmakers émérites- et vous tergiversez sur les moyens de le faire déposer d'un démentiel quinquennat capricieux. A tout seigneur, tout honneur. Lorsqu'on est nommé manu militari, on risque d'être renvoyé manu militari.

    Rapporter ALLA samedi 18 novembre 2017 20:33
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.