Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

  •   Karim Sabeur
  • mardi 21 novembre 2017 16:59

La France propose une rencontre sur les TIC avec les pays du Maghreb

 

En Tunisie, le secteur des TIC contribue à hauteur de 7,5% du PIB et affiche une croissance à deux chiffres.

 

La France veut organiser une rencontre avec les pays du Maghreb sur les TIC. C’est Mounir Mahjoubi, Secrétaire d'Etat chargé du numérique en France qui en a fait l’annonce depuis Montpellier où s’et tenu récemment le DigiWorld Summit. Il a fait savoir qu’après avoir rencontré les ambassadeurs, il prévoit de se réunir bientôt avec les ministres chargés du numérique des pays du Maghreb. Selon Econewsmed, il s’agit de créer les capacités pour un développement commun en Méditerranée.

Le ministre a mis l’accent sur un paramètre « essentiel » dans le processus de développement du secteur du numérique dans le bassin méditerranéen. Evoquant, la coopération, il considère que c’est à ce niveau qu’il conviendrait de placer le curseur.

Au lieu de s’attarder sur la question de la concurrence, il serait plus intéressant de «créer ensemble les capacités pour un développement commun», ajoute Mahjoubi après avoir rencontré les ambassadeurs.

Le secrétaire d’Etat français chargé du numérique a indiqué en marge de sa participation à la 39e édition du DigiWorld Summit, une conférence internationale dédiée au numérique, qu’il s’agit là d’une occasion de revenir sur l’importance stratégique que représente ce secteur dans l’économie des pays du pourtour méditerranéen, notamment au Maghreb.

Le ministre considère que les pays maghrébins sont aujourd’hui « la porte d’entrée du numérique sur le continent» qui sont les principaux concurrents de l’Afrique du sud sur le continent.

Si l’on prend le seul cas de figure de la Tunisie, le secteur en question est un véritable gisement de croissance pour son économie. Il contribue à hauteur de 7,5% du PIB et affiche une croissance à deux chiffres (+14%). Il représente 31% des exportations industrielles, compte 1 200 entreprises et emploie 9% de la population active.

Pour l’Algérie aussi, l’expertise internationale est intéressante. D’ailleurs, le Cercle de réflexion des business angels et leurs amis, une organisation portée par la diaspora, a prévu pour ce mois une rencontre dans ce sens. Il y a aussi l’inauguration annoncée de nouvelles rencontres chaque fin de mois pour un débat autour de l'avenir des business angels algériens. Des rencontres sont organisées à Paris, mais aussi à Alger, Oran, Bouira et d’autres villes.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.

Sonatrach : « Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés »

« Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés » a déclaré M. Ahmed MAZIGHI, Conseiller du PDG de la SONATRACH, lors d’une conférence de presse organisée ce matin au siège de la compagnie nationale des hydrocarbures.

Les banques francophones remportent six Trophées African Banker cette année

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé Mardi à Busan, en Corée du Sud, les lauréats des trophées African Banker 2018, organisés chaque année en marge des Assemblées générales annuelles de la Banque africaine de développement.