Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

  •   Amar Ingrachen
  • mercredi 14 février 2018 14:53

«Sur Facebook, les Algériens suivent les cheikhs saoudiens plus que les Saoudiens eux-mêmes» (Etude)

 

Younès Saadi a indiqué dans son étude que  plus de 5 millions d’Algériens suivent le prédicateur égyptien Amr Khaled alors que les pages religieuses algériennes ne dépassent pas 10 000 followers pour les plus populaires d’entre elles.

 

Selon une étude faite par Interface Media sur l’influence des contenus religieux sur Faccebook, « l’Algérie est le pays musulman qui s’intéresse le plus aux questions religieuses, notamment islamiques, sur le réseau social Facebook ». Cette étude informe également que les Algériens s’intéressent plus que les Saoudiens aux pages religieuses saoudiennes et plus que les Egyptiens aux pages religieuses égyptiennes ». 

« Il y a 21 millions d’Algériens sur Facebook et 29 millions de Saoudiens sur ce même réseau social. Mais, on constate que la page du Cheikh saoudien Mohamed Al Arifi est suivie par plus de 2 millions d’Algériens et seulement 1,3 millions de Saoudiens, soit 16,3% de ses fans sont des Algériens et 8% seulement des Saoudiens », explique Younes Sadi, auteur de cette étude en soulignant que les fans algériens du prédicateur égyptien Amr Khaled sont plus de 5 millions.

La faiblesse du contenu local

Younes Saadi explique le recours des facebookers algériens aux prédicateurs étrangers, notamment saoudiens et égyptiens, par la faiblesse du contenu local.

« Le contenu religieux local est quasi inexistant. Il  n’y pas une seule page religieuse Facebook algérienne qui soit professionnelle, qui diffuse un contenu en permanence et qui soit suivie par un nombre important d’Algériens, y compris les pages de l’Association des Oulémas Musulmans Algériens, du Ministère des Affaires Religieuses, de la Chaine Coranique du Haut Conseil Islamique, etc. », affirme-t-il non sans préciser que les prédicateurs indépendants, notamment Cheikh Ferkous, Cheikh Chamsseddine, ne sont que timidement présents sur Facebook. ». Ceci dit, Younes Saadi a insisté sur le fait que d’autres paramètres qui poussent les Algériens à recourir  aux contenus religieux étrangers, notamment la bureaucratisation excessive de la gestion du fait religieux, l’absence de prédicateurs connus et reconnus en Algérie et l’utilisation triviale des nouvelles technologies de la communication.

« Trois pages sur les 500 les plus suivies sont religieuses »

Younes Saadi a fait savoir que la raison qui l’a poussé à faire une étude sur l’influence des contenus religieux sur Facebook c’est une étude précédente sur les 500 pages les plus suivies en Algérie. Nous avons, début 2017, fait une étude sur les 500 pages Facebook algériennes les plus suivies en Algérie.

Nous avions constaté que sur les 500 pages en questions, il n’y avait que 3 qui diffusaient des contenus religieux. Nous nous sommes posés la question de savoir si les Algériens ne s’intéressaient  pas aux questions religieuses, ce qui nous a menée à faire une étude sur l’influence des contenus religieux sur Facebbok, » a expliqué Younes Saadi.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Quelles formes ont ces pages? ( vidéo, textes écrits, mixtes).
    Quels types de contenus ( académiques, interprétations de Textes coraniques et conseils de vie pour les pratiquants-es, points de vue des religieux sur l'actualité du monde musulman)?

    C'est important de le savoir pour comprendre les motifs d'un tel engouement de la part des (jeunes)algériens à de tels pages.

    Comment des algériens pourraient proposer des pages adaptées aux citoyens intéressés par le fait religieux et la bonne interprétation de l'Islam?
    Dans ce domaine aussi, la promotion du "made in DZ" par la production d'un "contenu national "serait une bonne option, n'est-ce-pas?

    Rapporter LAHLOU jeudi 15 février 2018 01:28
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

  Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.

E-commerce: De nouvelles possibilités pour l’économie algérienne (contribution)

  On aborde régulièrement l’e-commerce en Algérie, de la législation à développer pour protéger les consommateurs aux contraintes locales liées à cette activité, quel est l’impact des entreprises spécialisées dans ce domaine sur l’économie locale? Et quelles formations dispensent-elles à notre jeunesse?