Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 13 Décembre 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

La production nationale de l’huile d’olive devrait atteindre, cette saison, une quantité variant entre 260 et 280 mille tonnes, soit une progression de près de 160% par rapport à la saison écoulée, selon les estimations du ministère de l’Agriculture, soulignant que les gouvernorats du Sahel, Sfax, Sidi Bouzid et Kairouan accaparent 71% de la production nationale.
Dans un communiqué publié mardi, le ministère a précisé que la campagne de récolte et de transformation d’olive a démarré, durant la première semaine de novembre, dans la majorité des régions du pays, pour atteindre, à fin novembre, un taux d’avancement de l’ordre de 15%.
Il est à noter que le marché de Gremda à Sfax a ouvert ses portes le 5 novembre 2017, et a enregistré un approvisionnement quotidien de l’ordre de 150 tonnes, contre 63 tonnes durant la même période de la saison écoulée. La quantité globale d’olive commercialisée au sein de ce marché a atteint, jusqu’au 12 décembre 2017, environ 5473,6 tonnes, dont les 2/3 proviennent de Sfax.
Le nombre d’huileries opérationnelles, jusqu’à fin novembre 2017, s’est élevé à 786, contre 507 l’année dernière, selon le communiqué.
Pour ce qui est de la main-d’œuvre pour cette saison, les besoins des opérations de la récolte et de la transformation sont estimés à 14 millions jours de travail, ce qui nécessite la mobilisation de 135 mille employés, a indiqué la même source.
En ce qui concerne la gestion de la margine d’olive, dont les quantités atteindront cette année 1,2 million m3, le ministère de l’Agriculture a fait savoir que les commissions régionales ont aménagé les décharges vouées à leur évacuation.
De même, elle projette d’utiliser environ 300 mille m3 de margine pour couvrir une superficie de 6 mille ha de terres agricoles.

TAP

Les établissements d’hébergement touristiques du Royaume sont appelés à tirer profit des énormes potentialités offertes par le numérique, ont souligné mardi, à Marrakech, les participants à un séminaire initié sous le thème “Transformation digitale et conformité au futur dispositif de classement pour une meilleure expérience client”.
La révolution numérique permet une meilleure promotion des produits touristiques et une amélioration de la compétitivité des établissements touristiques et de la qualité des services, ont relevé les intervenants dans le cadre de cette rencontre organisée par la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH).

MAP

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a déclaré mardi que l'ambassade des Etats-Unis en Israël ne serait probablement pas transférée à Jérusalem avant 2020, ont rapporté les médias américains.
"Ce n'est pas quelque chose qui se passera tout de suite", a déclaré M. Tillerson devant le département d'Etat, selon le quotidien américain New York Times.
"[Cela ne se passera] probablement pas avant au moins trois ans, ce qui est déjà bien ambitieux", a ajouté le chef du département d'Etat.
Le président américain Donald Trump avait annoncé mercredi dernier sa reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël et son intention d'y transférer l'ambassade américaine, actuellement située à Tel Aviv.
Cette décision sert "les intérêts des Etats-Unis et la paix entre Israël et les Palestiniens", avait déclaré M. Trump lors d'un discours télévisé.
Evoquant la relocalisation de l'ambassade des Etats-Unis en Israël, M. Trump a indiqué que le département d'Etat commencerait immédiatement à embaucher des architectes et des ingénieurs afin de faire de la nouvelle ambassade "un magnifique hommage à la paix".
Cette décision de M. Trump, considérée comme une atteinte au processus de paix au Moyen-Orient qui déstabilisera la région, a été largement condamnée par la communauté internationale.

Xinhua

Plus de 50 jeunes ont été formés en moins de deux ans dans six spécialités liées à la restauration des vieilles bâtisses au niveau des centres de formation professionnelle de la wilaya d'Alger, notamment après le lancement d'importants ateliers de restauration dans la capitale, a affirmé mardi le Directeur de la formation professionnelle de la wilaya, Ahmed Zegnoune.
S'exprimant en marge de la session ordinaire de l'Assemblée populaire de la wilaya d'Alger, M. Zegnoune a indiqué que les centres de formation professionnelle de la wilaya ont formé en moins de deux ans plus de 50 stagiaires dans six spécialités (peinture, chauffage, plomberie, plâtre et autres) pour la restauration des vieilles bâtisses, notamment après le lancement d'importants chantiers à Alger, confiés à des professionnels étrangers.
Tous les stagiaires ont décroché après leur stage un poste permanent au niveau de ces chantiers, a-t-il ajouté. 
Le directeur de wilaya de la formation professionnelle a annoncé la sortie, mars prochain, d'une première promotion de 23 techniciens supérieurs dans le domaine de la restauration des vieilles bâtisses.
Cette promotion, première du genre à Alger, a été formée à la demande des autorités locales qui ont manifesté un besoin urgent dans ces spécialités, notamment après le lancement d'importants chantiers de restauration de vieilles bâtisses, a fait savoir le même responsable.
Ces spécialités sont pour l'heure "au stade expérimental" bien que figurant dans la nomenclature nationale des spécialités, explique M. Zegnoune, qui regrette le désintéressement des jeunes pour ces spécialités, qui garantissent pourtant un poste d'emploi pour chaque stagiaire.
La direction de la formation professionnelle de la wilaya organise des journées d'études et de sensibilisation au profit des jeunes, au niveau des places publiques, pour les amener à se tourner vers les métiers du bâtiment qui "ne sont plus aussi durs qu'avant", a ajouté le même responsable. 
Pour sa part, le wali d'Alger a affirmé que plus de 12.000 emplois ont été créés et plus de 400 entrepreneurs recrutés à la faveur des opérations d'aménagement et de restauration des vieilles bâtisses lancées au niveau de la capitale.  

APS

Dix partis politiques, réunis, mardi, ont appelé l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) à organiser, dans les plus brefs délais, une réunion de concertation avec tous les partis pour définir la feuille de route pour les élections municipales.
Ils appellent, aussi, à adopter le Code de collectivités locales, mettre en place les chambres régionales du Tribunal administratif et garantir la neutralité de l’administration.
Dans une déclaration, publiée à l’issue d’une réunion dans les locaux du parti Afek Tounes, les dix partis rappellent les réserves émises à propos de la publication par l’ISIE du calendrier des municipales prévues le 25 mars 2018, sans avoir consulté au préalable les partis politiques et les différentes parties concernés par cette échéance électorale.
Les dix partis en question sont : “Afek Tounes”, “Al-Massar”, “Al-Badil”, “Machrou Tounes”, “La Tunisie d’abord”, “Al-Joumhouri”, “Al-Moubadara”, “Al-Moustaqbel”, le parti du Travail patriotique et démocratique et parti de la “Rencontre destourienne”.
Il a été, également, décidé au cours de cette réunion, qui s’inscrit dans le cadre des rencontres périodiques de concertation entre les dix partis en question, de définir les modalités de participation commune lors des prochaines municipales, lit-on de même source.
Par ailleurs, la réunion a examiné la situation générale du pays et l’état d’avancement du processus électoral et noté l’appel de certains partis au pouvoir au report des élections pour la mi-mai 2018.
Le président de l’ISIE, Mohamed Tlili Mansri, a assuré, vendredi dernier, à l’agence TAP, que l’instance est à pied d’œuvre pour tenir les élections municipales à la date prévue du 25 mars 2018. Il n’a pas écarté, toutefois, un éventuel report de cette date à la lumière des résultats des concertations avec les partis politiques.
Il a ajouté que le conseil de l’instance s’est réuni avec les représentants de dix partis politiques. Une séance qui s’est focalisée sur les difficultés liées aux candidatures et à l’étroitesse des délais.
Selon lui, l’ISIE envisage d’élargir les concertations à la majorité des partis sans exclusion.
Le conseil de l’instance décidera, en fonction des résultats de ses concertations avec les partis politiques, de changer ou de maintenir la date du 25 mars 2018 pour l’organisation des élections, a-t-il dit.

TAP

La ministre du commerce, de l'industrie et du tourisme, Mme Naha Mint Hamdi Ould Mouknass a supervisé, lundi à Nouakchott, une cérémonie d'inauguration de de la Banque Mauritanienne pour l'Investissement.
L'inauguration de cette Banque, qui s'est déroulée en présence de M. Moctar Ould Djay, ministre de l'Economie et des Finances et du Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, M. Abdel Aziz Ould Dahi, s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par l'Etat pour la promotion de l'investissement et la préparation du terrain approprié à celui-ci.
La nouvelle banque respecte les principes de la religion musulmane tout en en observant les règles de la modernité.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le directeur général de la Banque, M. Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed, a indiqué que son établissement adopte le système bancaire islamique, car étant conforme, a-t-il dit, à notre religion, à nos valeurs et à notre culture.
Il a ajouté que l'investissement est une opération à dimensions multiples qui considère le capital comme un simple élément de plusieurs autres éléments et qu'il est difficile de l'organiser tant qu'il n'est pas entouré des garanties nécessaires comme la sécurité, le développement et les infrastructures. C'est ce qui fait, a-t-il noté, que le démarrage de cette banque traduit le niveau des acquis réalisés dans tous ces domaines en Mauritanie à savoir la sécurité, la stabilité, le renforcement des infrastructures , la facilité des garanties juridiques et l'encouragement des investissements.
La cérémonie s'est déroulée en présence du wali de Nouakchott ouest, de la présidente de la communauté urbaine de Nouakchott et d'un certain nombre d'oulémas, d'hommes d'affaires et d'acteurs intervenant dans le secteur bancaire.

AMI

L'Irak appelle à la prudence face à la défaite de l'EI

mercredi, 13 décembre 2017 11:02 Publié dans Brèves Monde

Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi a appelé mardi à la prudence et à maintenir la pression sur l'Etat islamique, trois jours après la proclamation par Bagdad de la défaite de l'organisation djihadiste qui s'était emparée il y a trois ans d'un tiers du pays.
"C'est une organisation terroriste très vicieuse et c'est une menace également idéologique, pas seulement militaire", a dit le chef du gouvernement irakien, en marge d'un sommet sur le climat près de Paris.
"Je crois qu'il faut être très prudent sur la façon dont il convient de détruire les racines" de l'EI, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse. "À l'heure actuelle nous avons réussi à les détruire, nous avons détruit leurs objectifs et désormais on assiste à une diminution de leur aptitude à recruter des jeunes".
"Il faut maintenir cette pression, notre objectif est de maintenir la pression jusqu'à ce que cette organisation vicieuse et néfaste soit complètement détruite", a-t-il estimé.
La France, qui apporte depuis 2014 un soutien militaire aux forces locales engagées contre l'EI en Irak, a assuré qu'elle poursuivrait cette mission après la défaite de l'EI dans les domaines de formation des forces irakiennes, en terme de soutien logistique et d'échanges de renseignements, a par ailleurs indiqué Haïdar al Abadi.

Reuters

La société d'importation de lait infantile Celia Algérie a rappelé une série de produits commercialisés en Algérie suite à une alerte en France, a-t-elle indiqué dans un communiqué.
Pour rappel, des lots de lait infantile de l'usine Celia du groupe français Lactalis ont été récemment retirés du marché en France après soupçon de contamination à la bactérie salmonelle. 
"Bien que tous les lots importés en Algérie aient été analysés par le laboratoire vétérinaire régional de Tlemcen et aient été déclarés conformes, Celia Algérie a pris la mesure de précaution, suite au rappel en France, de rappeler l’ensemble des lots des produits Celia Expert (1er, 2ème et 3ème âge), Celia AR, Celia AR LBG, Celia pré et Celia Digest, fabriqués depuis le 15 février 2017", précise la même source.
Elle indique, toutefois, que les produits "Celia Develop" et "Celia SRO" ne sont pas concernés par ce rappel car ils ne sont pas fabriqués dans la même usine en France.
Par ailleurs, Celia Algérie précise que les produits rappelés pourront  être rapportés par les clients pour leur remboursement même s'ils ont été entamés.  

APS

Une séance plénière se tiendra le 19 décembre prochain consacrée aux questions orales à des membres du gouvernement et à l’examen de la proposition de loi relative à l’amendement de l’article 15 du code des forêts.
Mohamed Ben Souf, membre du bureau de l’ARP chargé de la communication, a déclaré, mardi, à la presse, qu’il a été décidé d’organiser une réunion de consenus entre les présidents des blocs parlementaires. Elle concernera la Cour constitutionnelle, le bureau ayant examiné les huit dossiers des candidats à cette instance.
Sur un autre plan, Ben Souf a indiqué que la commission d’enquête formée suite à la noyade de l’embarcation transportant les migrants clandestins se déplacera pour faire le suivi de la question des disparus et des dossiers des personnes se trouvant au centre d’accueil des réfugiés de Lampedusa.
Cette commission, a-t-il dit, est composée des députés représentant la circonscription d’Italie conduite par le secrétaire d’Etat à la migration.
Selon Ben Souf, la réunion du bureau de l’ARP a porté sur le comblement des vacances au sein de l’Instance Vérité et Dignité (IVD). Il a été, d’ailleurs, décidé d’adresser une correspondance à la présidente de l’instance à cet effet.
La motion signée par des députés relative à la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le classement de la Tunisie par l’Union européenne parmi les 17 juridictions non coopératives sur le plan fiscal, a été également à l’ordre du jour de la réunion. Il a été décidé de la soumettre pour examen à une séance plénière en janvier 2018.
S’agissant de la candidature à l’Instance de bonne gouvernance et de lutte anticorruption, le bureau a décidé d’auditionner des experts afin d’établir une échelle d’appréciation des candidats.
Par ailleurs, la conférence des présidents se réunira le 20 décembre pour l’organisation du travail au sein de l’ARP et la mise en place de l’agenda.

TAP

Le Groupe OCP figure en tête d’un classement des employeurs préférés des étudiants et lauréats marocains issus des grandes écoles françaises en 2017, établi par par le cabinet  de recrutement Careers in Morocco.
Pour la première année, Careers in Morocco publie ce classement dans lequel le Groupe OCP, Royal Air Maroc (RAM), Groupe Akwa, P&G, Maroc Telecom, Orange Maroc, Groupe Renault, MASEN, Groupe Managem, Nestle Maroc, Groupe CDG… figurent parmi le top 20 des entreprises nationales mais aussi des multinationales qui font rêver les étudiants marocains en France.

MAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "La clinique mobile de Sanofi a pris en charge 9000 patients en 5 ans"(DG)

Sanofi Algérie entend mettre à la disposition du ministère de la Santé une deuxième clinique mobile qui « permettra une meilleure couverture du territoire national ».

Algérie-logements AADL: Temmar appelle les entreprises à rattraper le retard

Admettant que la responsabilité incombe parfois à l'administration, le ministre a donné aux entrepreneurs l'opportunité de présenter des rapports détaillés sur des motifs éventuels de retard.

"L’Algérie a dépensé 2 milliards de dollars pour sauvegarder l’environnement depuis l’an 2000" (ministre)

  Selon la ministre, la somme dépensée pourrait être récupérée, dans sa totalité, grâce aux projets de recyclage de déchets.