Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

  •   Amar Ingrachen
  • dimanche 11 mars 2018 16:58

"La résolution des conflits sociaux dépasse les ministères"-N. Bouderba (audio-vidéo)

Pour appliquer les accords sans toucher au caractère juridique et réglementaire de la Fonction publique, il faut institutionnaliser la négociation et mettre en place une procédure d’implémentation des décisions qui en découlent dans le dispositif législatif.

 

Noureddine Bouderba, expert en questions relatives au monde du travail, a indiqué, lors de son passage dans l’invité du direct de Radio M. que « le recours abusif à la justice dans le traitement des conflits sociaux est le meilleur moyen de préparer le terrain pour des conflits futurs encore plus durs ». C’est pourquoi, estime-t-il, il faut absolument moderniser la négociation sociale pour prémunir le pays contre les instabilités qu’il coure dans le sillage de la mise en œuvre des politiques d’austérité préconisées par le Gouvernement.

« S’il y des conflits, notamment des conflits ouverts, c’est parce que ça bloque quelque part. La grève est une forme de négociation qui tende de résoudre ce que les négociations des bureaux n’ont pas pu résoudre, » explique-t-il, précisant que le principal blocage est dans le cadre réglementaire qui régit le monde du travail et qui ne prévoit pas un mécanisme de mise en œuvre de l’accord entre les partenaires sociaux et le Gouvernement, encore moins leurs généralisations aux branches concernées.

« Les ministères font des accords avec les syndicats et les considèrent comme illégaux par la suite. C’est le fond du problème et ça devrait constituer un chantier pour le ministère du Travail au lieu qu’il s’intéresse à la représentativité des syndicats.  Pourquoi en effet la négociation moderne telle qu’elle se fait ailleurs n’est pas institutionnalisée ?  La fonction publique a un caractère statutaire et réglementaire. Elle n’est pas soumise à la négociation. Pour appliquer les accords sans toucher au caractère juridique et réglementaire de la Fonction publique, il s’agit d’officialiser deux sources de droit de travail. La première, c’est l’institutionnalisation de la négociation. Mais une fois les accords conclus, les syndicats ne peuvent demander à ce qu’ils soient appliqués immédiatement.  Il faut, comme deuxième étape, que le Gouvernement les implémente dans le dispositif législatif pour qu’ils puissent être appliqués. Or, ce mécanisme n’existe pas. La résolution des conflits sociaux dépasse de ce fait les ministères, » affirme-t-il en citant le cas du CNAPESTE qui dit qu’il a fait la grève pour demander l’application d’accords conclus avec le ministère de l’Education deux ans auparavant et qui n’ont pas été appliqués parce qu’ils étaient considérés comme illégaux par le ministère de tutelle.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Toutes les lois,règlements sont faits de manière imparfaites,incomplètes soumises à des conditions qui les rendent flexibles interprétables et exécutables selon l'humeur...c.-à-d. L'allégeance. Tout est fait pour ramener toute décision populiste à la délicatesse de Bouteflika. Bouteflika a des ministres limités qui ne sont pas à la hauteur de leurs tâches. Il l'avait dit lors de son 1er mandat,il disait ne pas trouver des hommes d'état,c'était du temps où il etait fi sahtou fi dendanou,intelligent,fulgurant...nationaliste.patriote.. Que deviendrons nous après lui,àvec c larbins sans saveur ni honneur?? Mais je crois que c larbins souteneurs hypocrites quitterons le navire et iront chez fafa comme leurs prédécesseurs,.

    Rapporter Mobencous lundi 12 mars 2018 00:47
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.

Sonatrach : « Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés »

« Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés » a déclaré M. Ahmed MAZIGHI, Conseiller du PDG de la SONATRACH, lors d’une conférence de presse organisée ce matin au siège de la compagnie nationale des hydrocarbures.

Les banques francophones remportent six Trophées African Banker cette année

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé Mardi à Busan, en Corée du Sud, les lauréats des trophées African Banker 2018, organisés chaque année en marge des Assemblées générales annuelles de la Banque africaine de développement.