Réunion quadripartite à Rabat sur le terrorisme et l’immigration illégale
Banner Campaign
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 22 Décembre 2014

  •   Merouane Korso
  • samedi 26 janvier 2013 18:29

Réunion quadripartite à Rabat sur le terrorisme et l’immigration illégale

Immigration clandestine

 

Les ministres de l'intérieur marocain, français, espagnol et portugais ont affirmé vendredi à l'issue d'une réunion d'urgence à Rabat partager ''une même analyse sur l'extrême gravité" de la menace terroriste en provenance du Sahel. Au cours d'une réunion de quelques heures, les quatre ministres ont également annoncé le renforcement de leur coopération contre les réseaux d'immigration illégale et le trafic de drogue.

 

 

Les ministres de l'intérieur de France, du Maroc, du Portugal et de l'Espagne ont annoncé à la fin de leur rencontre à Rabat vendredi qu'ils partagent ''une même analyse sur l'extrême gravité de la menace terroriste en provenance du Sahel, notamment suite à l'intervention en cours au Mali''. Dans leur déclaration, ils demandent à leurs services de sécurité ''de renforcer les échanges opérationnels et leur assistance technique au profit des pays du Sahel, dans toute la mesure du possible à travers des actions communes". Selon la déclaration, "le terrorisme est une des plus grandes menaces pour nos quatre pays". C'est pourquoi, souligne-t-il, "la prévention et la lutte efficace contre le terrorisme passent d'abord par une coordination soutenue et par un échange d'efforts quotidiens et intenses entre nos pays".

Pour autant, la lutte contre l'immigration illégale et le trafic de stupéfiants figurent en bonne place dans les préoccupations des ministres de l'intérieur des quatre pays qui ont convenu de se rencontrer dorénavant une fois pas an. La souligne en outre que cette réunion a permis aux responsables des quatre pays de faire le point sur la coopération régionale en matière de sécurité. Le renforcement de la coopération dans les domaines de la formation policière ou de l'échange d'information et du renseignement, a été également abordé lors de cette rencontre à laquelle avaient participé les ministres de l'intérieur français Manuel Valls, Mohand Laenser (Maroc), Jorge Fernandez Siaz (Espagne) et Miguel Macedo (Portugal).

Dans un point de presse à l'issue de la réunion, le ministre français a souligné que ''nous voulons bloquer les trafics à travers une coopération policière qui existe déjà". Sur la déclaration de Rabat, il a précisé qu'elle vise ''à mettre en marche cette coopération pour combattre les filières de trafic de drogue et de trafic d'êtres humains", citant comme mesures concrètes l'engagement d'"enquêtes patrimoniales" afin de "priver les trafiquants de ce qui est la raison d'être de leur action". Le Maroc a été souvent décrié par les ONG de protection des droits des migrants et celles des droits de l'homme de servir les objectifs des pays de l'UE en matière de contrôle des mouvements migratoires à partir de son territoire.

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Banner Campaign
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Banner Campaign

Vidéos

Pour le CPP, la fatwa de Hamadache soulage Bouteflika mais aggrave le mal de l'Algérie

Vidéos

M. Liès Kerrar, expert financier: "Le droit de préemption ne s’applique pas aux transactions en bourse"

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie - Fin du scrutin présidentiel, 56% de participation, les partisans de BCE fêtent déjà sa victoire

Selon de premiers sondages, le candidat de Nidae Tounes, Béji Caïd Essebsi, est arrivé en tête, avec 55%.

2e tour des présidentielles tunisiennes : Un taux de participation de 36,8 %à 14H30

Le taux de participation était de seulement 26% à midi, selon l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE).

Algérie : Retour des chefs d’entreprises publiques dans les structures dirigeantes du FCE

Les rôles au sein la nouvelle direction du Forum des chefs d’entreprises ont été distribués lors de la réunion conjointe du conseil exécutif et du Conseil d’orientation stratégique de cette organisation tenue le 8 décembre dernier.