Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Novembre 2017

  •   Nejma Rondeleux
  • mardi 1 avril 2014 16:44

Francis Ghilès, chercheur : « Pour les Américains, le conflit du Sahara occidental est périmé » - Radio M

Francis Ghiles, journaliste, chercheur et spécialiste du Maghreb, est revenu lors de son intervention mardi, sur Radio M, la webradio de Maghreb Emergent, sur la question du Sahara Occidental. « Ce conflit n’a plus aucun sens et il faudrait faire avancer les choses », a-t-il estimé.

« Au vu d’un certain nombre de personnes à Washington, le conflit du Sahara occidental est un conflit périmé, qui n’a plus aucun sens », a déclaré Francis Ghilès sur les ondes de radio M, soulignant que dans la stratégie globale américaine, les Américains « souhaiteraient vraiment un rapprochement entre les deux pays (l'Algérie et le Maroc) et qu’on en finisse ».  

Pour ce spécialiste du Maghreb, chercheur au sein de l’IEMED (Euromed) et du CIDOB, deux think-tank espagnols, « il faudrait faire avancer les choses, notamment si on veut améliorer la sécurité dans tout le nord-ouest de l’Afrique ». L’autre avantage à un rapprochement entre les deux pays maghrébins est d’ordre économique, a-t-il ajouté. « Le rétablissement d’un minimum de confiance permettrait au moins 2 % de croissance au Maghreb, voire beaucoup plus, donc c’est à l’avantage des deux ».

Gagnant-gagnant

« Le problème ce n’est pas de démontrer que le Maroc aurait plus intérêt à l’ouverture de la frontière que l’Algérie, l’intérêt est de montrer que c’est du gagnant-gagnant des deux côtés, les deux pays auraient  autant intérêt à ouvrir leurs frontières », a souligné l’ancien journaliste du Financial Times.  « L’Algérie et le Maroc dépensent énormément d’argent à acheter des armes mais personne n’imagine qu’ils vont se battre donc c’est une situation parfaitement absurde », a-t-il déploré.  

Le chercheur estime qu’il existe 500 formules possibles pour régler le conflit au Sahara occidental, « si tant est qu’il y ai une volonté politique ».


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Elections locales - Le vote a été clôturé, 690 cas d'irrégularités ont été signalés

Selon le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, cité par Algérie Presse Service, ces saisines n'avaient aucun impact sur le déroulement des élections locales.

Elections locales - A Boumerdès, les candidats "qui craignent Dieu" sont les plus chanceux

L’affluence dans les bureaux de vote est très importante dans la wilayas de Boumerdès et les électeurs, même s’ils comptent beaucoup sur Dieu, semblent s’inscrire dans une perspective qui consiste à redonner sa dimension citoyenne à l’acte de voter.

Elections locales - Le PT dénonce des dépassements à Guelma et l’agression d’un de ses représentants à Alger

Le Parti des travailleurs a saisi la Haute instance nationale de surveillances des élections et a mobilisé sa base pour contrer ce qu’il appelle les « tentatives de fraude ».