Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Octobre 2017

  •   Maghreb Emergent
  • lundi 23 mai 2016 12:43

Panama Papers-La fille de Sellal bénéficiaire d’une société offshore liée à Omar Habour

Rym Sellal, la fille du Premier ministre Abdelmalek Sellal apparait dans les documents des Panama Papers, rapporte le journal marocain d’investigation, Le Desk.

 

La fille du Premier ministre est citée comme « bénéficiaire d’une des sociétés offshores montées par la fiduciaire suisse Multi Group Finance ». « La société à laquelle la fille Sellal est liée, Teampart Capital Holdings Limited (TCH), a été constituée le 26 octobre 2004 aux Iles Vierges britanniques par le cabinet panaméen Mossack Fonseca en faveur d’Omar Habour », précise l’enquête du Desk.

Ce franco-algérien, cité dans le scandale Saipem, apparait déjà comme celui qui a alimenté les comptes bancaires de l’épouse de Chakib Khelil, Najat Arafat.

Selon Le Desk, quatre mois à peine après la constitution de TCH, Rym Sellal en devenait l’ultime bénéficiaire. Les pouvoirs de Habour ont été effectivement annulés le 16 août 2005. La fille du premier ministre algérien restera l’ayant-droit de cette société offshore au capital de 50 000 dollars jusqu’au 30 mars 2010, date à laquelle elle sera démise de ses pouvoirs, précise la même source.

Rym Sellal avait été épinglée en 2015 à la sortie du livre Alger-Paris, une histoire passionnelle des journalistes français Christophe Dubois et Marie-Christine Tabet où il est indiqué que la fille su Premier ministre algérien a acheté le 27 avril 2007 sans aucun crédit bancaire deux studios transformés en un appartement richement meublé de 64 m2 sur les Champs-Élysées, situé au niveau de la galerie commerciale des Arcades, attenante à l’hôtel Claridge pour 860 000 euros, dont 50 000 ont été versés hors vue du notaire. 


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • On comprend mieux maintenant pourquoi Bouchouareb n'a pas été démissionné ni même inquiété après que son nom ait été cité dans ces panama-papers.

    Rapporter Sadoun lundi 23 mai 2016 14:39
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Libye : le HCR dénonce les abus dont sont victimes les réfugiés et les migrants à Sabratha

  Pour le HCR, la situation à Sabratha montre une fois de plus la nécessité d'une action internationale et souligne le prix élevé que doivent payer les réfugiés.

Les énergies renouvelables, une nécessité pour l’économie tunisienne (ministre)

De son côté, la Directrice générale adjointe de la BAD pour la région de l’Afrique du Nord, a souligné que la transition énergétique constitue une opportunité pour l’Afrique.

Le développement de l’agriculture, une solution pour prévenir les conflits (FAO)

 « Le G7 a permis de refocaliser notre attention sur le besoin de rendre les systèmes alimentaires plus durables grâce aux approches territoriales », a déclaré le directeur général de la FAO.