Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Février 2017

  •   Boualem Alami
  • mardi 3 janvier 2017 13:51

Algérie : Décès d'un second enfant dans l'explosion d'un engin à Mouzaïa (Wilaya de Blida)

 

Un second enfant, blessé lundi dans l'explosion d'un engin dont la nature reste encore indéterminée près de Mouzaïa, est décédé ce mardi dans la matinée à l'Hôpital de Ben Boulaïd de Blida, spécialisé dans la pédiatrie et la chirurgie infantile, a appris sur place ME de sources hospitalières.

 

 

Quatre des sept enfants blessés dans l'explosion d'un engin dont l'origine est encore indéterminée (mines, bombe, grenade anti-personnel) ont été transférés au centre chirurgical infantile (CCI) de Ben Boulaïd, indique-t-on de mêmes sources. Ils souffrent de traumatismes aux membres supérieurs et inférieurs.  Un des quatre blessés évacués d'urgence hier lundi en début d'après-midi, est décédé ce matin, il avait les membres inférieurs déchiquetés.  

 

‘’Les trois autres sont sous observation, et leur état reste stationnaire. Trois autres blessés ont été évacués aux Urgences médicochirurgicales de l'hôpital M'Hamed Yazid du CHU Frantz Fanon, précisent les mêmes sources. Leur état est également stationnaire, un d'entre eux a été opéré tard dans la soirée de lundi, et a été amputé de l'avant-bras droit. Les deux autres, dont un avait été transféré vers le CNMS de Clairval (Chevalley, Alger) pour des contrôles cardiovasculaires, ''sont en chirurgie orthopédique'' au CHU Frantz Fanon, ajoute le Dr. Salem Abbad, chef des UMC de l'hôpital M'hamed Yazid de Blida.

 

La veille, un des huit enfants, Echouf Mohamed Amin, est mort sur le coup, ''déchiqueté'' par l'explosion de l'engin, rappelle-t-on. Il avait été inhumé peu après la prière de l'Asr en présence d'une foule nombreuse, et des autorités de la wilaya de Blida.

 

Engin et circonstances de l'explosion encore inconnus

 

Selon des témoignages, les enfants auraient trouvé dans la forêt proche de leur douar une mine, dont on ne connaît pas pour le moment l'origine, ni les circonstances de son explosion. ''Les circonstances de l'explosion de l'engin ne sont pas connues, pour le moment'', a indiqué M. Kamel Pacha, chef de la cellule de communication de la wilaya de Blida à ME.

 

 ''C'est un engin explosif, c'est tout ce que l'on sait. Maintenant, seuls les services de sécurité sont habilités à se prononcer sur l'origine de l'engin explosif'', a-t-il ajouté. M. Kamel Pacha a confirmé par ailleurs que les habitants de la localité de Rihane ont bloqué l'axe autoroutier El Affroun-Mouzaia en milieu de journée de lundi en signe de protestation contre la mort du jeune Echouf.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

FanZone.dz - En janvier, les pages foot ont progressé, Ahlem Mostaghanmi est restée la 1re star du Facebook algérien

  La progression des pages foot s’explique par les compétions de la CAN : celle de Riad Mahrez, par exemple, est passée de 917.078 fans au 31 décembre2016 à 970.816 fans le 31 janvier dernier. Pour les pages Art et culture, la 2e place, après l’écrivaine algérienne Ahlam Mostaghanemi, est revenue, en janvier dernier, à Zinou KDS, qui a ainsi progressé de...

Algérie - "La pénurie de médicaments va encore s'aggraver dans les prochains mois" (FAM)

  Lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui à Alger, la Fédération algérienne du médicament a tiré la sonnette d’alarme sur les effets indésirables causé par  la restriction d’importation de matières premières indispensables pour la fabrication de médicaments.

2016 a connu une hausse sensible des prix de détail de produits alimentaires de base (ministère du Commerce)

Ces hausses ont ainsi touché les prix des légumes secs et ceux de produits d'épicerie comme les pois chiches dont le prix moyen a flambé à 240 DA/kg en 2016 contre 165 DA/kg en 2015 (+46%), les lentilles à 190 DA/kg contre 161 DA/kg (+18%).