Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Amin Fass-Fihri
  • dimanche 5 mars 2017 17:33

Selon ses statuts, le Maroc ne peut intégrer la CEDEAO mais les chefs d'Etats "décideront" (Commissaire)

Le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel De Souza (dr)

Après son retour à l'Union africaine (UA), le Maroc a demande à adhérer à la CEDEAO. Pour le président de la commission, les statuts ne le permettent pas mais le dossier sera soumis aux "chefs d'Etats qui décideront". 

 

Le Roi Mohamed VI a adressé le 24 février dernier à la présidente en exercice de la CEDEAO, la présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf, une demande officielle pour intégrer l'organisation. Le président de la Commission, Marcel De Souza, répond que statutairement, le Maroc ne peut intégrer la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, sans pour autant fermer la porte. Ce sera une décision politique que prendront les chefs d'Etats.

                    

Dans un entretien à l'hebdomadaire ''Telquel'', Marcel de Souza explique qu'''au vu de nos textes actuels, le Maroc ne peut pas être admis comme pays membre parce que notre communauté régionale est basée sur l’intégration économique et sur la délimitation physique à l’Afrique de l’ouest.''Il précise cependant que le dossier sera soumis "aux chefs d’État qui décideront.''

Le sommet de la CEDEAO est prévu au mois de juin prochain au Liberia, et devra statuer sur la demande marocaine. ''Le Maroc pense que l’Ouest peut être prolongé jusqu’au Nord. Nous allons voir dans quelles mesures le Maroc peut être membre de la CEDEAO'', relève son Commissaire, qui est revenu sur l'offensive de Mohamed VI pour intégrer l'un des trois grands ensembles économiques et douaniers de l'Afrique, avec la SADC et l'UMOA.

''Nous avons encore au sein de la CEDEAO de l’espace pour tous ceux qui veulent venir'', explique Marcel de Souza qui rappelle qu'''on est prêt à accueillir à bras ouverts tous les pays, pourvu que ce soit dans un esprit gagnant-gagnant.''

 

Engouement pour la CEDEAO

 

Pour lui, ''il y a un engouement pour la CEDEAO. C’est grâce à notre sérieux et à la visibilité qu’offre notre communauté que certains pays veulent nous rejoindre''.

''La CEDEAO avance dans son projet de tarif extérieur commun et d’une union douanière. C’est un aspect important pour que nos partenaires et nous-mêmes puissions donner un vrai coup de pouce à la croissance économique. Je pense que c’est la raison pour laquelle le roi a adressé sa demande'', explique encore Marcel de Souza.

La CEDEAO a été créée le 28 mai 1975 à travers un traité signé à Abuja ( Nigeria) par quinze pays de l’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo, le Cap-Vert (1976), alors que la Mauritanie a décidé de la quitter en 2000.

L'objectif de cet ensemble était au départ économique, puis les questions politiques ont fait intrusion à la suite des conflits apparus dans la région, et la mise sur pied en 1990 d'une force de maintien de la paix (ECOMOG). Avec la CEDEAO, il y a également la Communauté de Développement d'Afrique Australe (SADC), et l'Union Monétaire ouest-africaine (UMOA).


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



9 Commentaires

  • @ M. De Souza,
    Prenez une carte entre vos mains et vous allez vous apercevoir, Ô surprise, que le Maroc est situé, certes au Nord, mais aussi .... à l'Ouest du Continent Africain.
    C'est donc un Etat géographiquement situé au Nord-Ouest et il est donc habilité à intégrer selon son choix, autant une Confédération des Etats de l'Ouest qu'une Confédération des Etats du Nord. Quelle ineptie de dire le contraire !!!!
    Pour exemple, les Etats africains sont situés comme suit :
    - Egypte : Nord / Est
    - Nigéria : Centre / Ouest
    - Tanzanie : Centre / Est
    - Zambie : Sud / Est
    et .....
    - Algérie : Nord / Ouest (comme le Maroc).
    Il est donc cocasse que les Algériens qui nous appellent "les voisins de ... l'Ouest" aillent dans le sens de réfuter notre position géographique sauf pour certains qui sont eux-mêmes à ... l' ouest (au sens figuré).
    A mon humble avis, il est temps d'euthanasier l'UMA, une coquille vide basée sur le régionalisme panarabiste qui réfute l'Africanité et les autres composantes ethniques de la Région, pour permettre au Maroc, à la Mauritanie et à ...l'Algérie d'intégrer la CEDEAO de plein droit.

    Rapporter Ouest africain lundi 6 mars 2017 15:31
  • ANALYSE DES RÉFLEXES

    Il est très conseillé avant d´attaquer un commentaire de bien lire ce commentaire. L´exemple du taulé provoqué par une petite remarque de TRUC est édifiant.

    Relisons ce que TRUC a commenté:
    " Aprés avoir rec,cu un coup de pied du de l´UE (Union Européenne), le CCG ( Conseil de coopération du Golf) et maintenant la CEDEAO, il reste au Maroc d´essayer sa chance avec l´ASEAN (Asie Pacifique) ou le Mercosour( Amérique du Sud " .

    Ni plus ni moins. TRUC a résumé en quelques phrases un état de fait . Cependant, TRUC n´a pas approfondi son coup de pied pertinent mais incomplet.

    En effet, relevons ce qui suit:
    l´UE ( Union Européenne) juste avant le Brexit anglais était minée par des petits partis gauchistes ou " verts" portés auparavant par le Podémos espagnol, les "verts" ou gauchistes scandinaves et d´autres.

    Ainsi, la voix de ces groupuscules qui veulent défendre le "pauvre peuple sahraoui opprimé par le Maroc" a porté loin.
    Alors que la majorité absolue des parlementaires européens eux étaient et sont plus prudents. Et il y a de quoi.

    En effet, ces gauchistes et " verts" européens ont fait un pacte avec le diable d´extrême-droite (héritier en ligne directe du nazisme européen) pour " défendre le pauvre peuple sahraoui".

    Bien.

    Cependant, quand les Imazighens (" Berbères"), les vrais habitants légitimes et autochtone de tout le Sahara (pas seulement occidental) tels les Aït-Baâmrane, Souss. Massa, Aït Aïssa, Touragus etc..) de la Mauritanie en passant par le Maroc , l´Algérie, la Tunisie, la Libye jusqu´aux oasis égyptiennes de Siwa, et le Sahel, quand les organisations amazighes ont commencé à demander des comptes sur le sort des ÎLes-Canaries et le génocide commis contre les Gunaches amazghs par l´Espagne, le sort des Iamzighnes sur les Maldives, Ac,ores etc.., alors l´UE fut prise d´un malaise.....

    Une minorité infime des parlementaires de l´UE ont essayé, et c´est vrai comme le dit TRUC a essayé de donner un coup de pied au Maroc. Mais TRUC ignore, et il ne faut pas lui en vouloir, qu´en même temps que ces parlementaires gauchsites ouy " verts" de l´UE accusait le Maoc de tous les maux et essayaient par tous les moyens de bloquer des accords commerciaux solides avec le Maroc, ces mêmes parlementaires européens ne veulent pas discuter du sort des Lapons opprimés en Suède (l´Institut de l´Hygiène Raciale d´Uppsal en Suède est connu, bien connu pour ses expériences nazies contre les lapons, Référence : Le Sang des Lapons, Samme Blod un film à recommender à tous).

    Ces parlementaires européens ne veulent absolument pas discuter du sort des Imazighens sur les Îles-Canaries, tués, violés , ces Imazighesn habitants des Îles-Canaries (Ténérife etc . sont des noms amazighs. Ni des autres.

    Donc, il est perims et hallal pour les européesn de passer leurs vacances sur les îles-Canaries, d´exploiter , de piller,de voler des ressources amazighes depuis des siècles, mais il est interdit, harram aux Marocains amazighs de se défendre contre une république "sahraouie arabe " et sic! démocratique ici à Tamazgha.

    Pour le CCG, le Maroc comme la Jordanie furent "invités" à y adhérer pour des raisons purement stratégiques car après la faillite de la République Arabe Syrienne " Démocratique" , la faillite de l´autre République Arabe "Démocratique etc.. irakaienne, puis le Yémen et ensuite le chaos en Égypte avec L´État Islamique qui monte en puissance au Sinaï ou en Libye,
    des raisons stratégiques pour les pays du Golf effrayés et par le chaos généralisé au Moyen-Orient et mencaés par l´autre République Islamiques Iranienne.

    Là TRUC n´a pas informé sur le coup de pied. Donc le Maroc est bien membre de cette CCG bien que Bekbir aurait préféré une que le Maroc soit avant tout membre de l´UMA ( Union Du MAGHREB... AMAZIGH ).

    Puis TRUC nous parle de l´ASEAN et sans s´en rendre compte, ll dit vrai...

    En effet, le Maroc a déjà signé des accords de libre échange avec les ténors de cette ASEAN (Inde, Chine, Turquie etc..), des accords bien concrets et fonctionnel.

    N´en voulons pas à TRUC aussi au sujet de la Mercosour( " Mercosur"), car le Maroc dont tout le nord est plus hispanophone que francophone , le Maroc premier fournisseur en produits agricoles de l´Espagne (avant la Hollande et la France), a...déjà des accords solides depuis des dizaines années avec le Chili, l´Argentine, la Colombie, etc...

    Avec naturellement des coups de pieds de la part de Cuba et du Vénézuela, pays qui se réveillent douloureusement de leur sommeil " socialiste" avec une inflation à trois chiffres, la mi`sre et la faillite. Cuba a déjà ouvert ses portes aux USA, et le Vénézuela sombre chaque jour dans le marasme alors que les citoyens vénézuelins font la queue pendant des heures pour acheter un oeuf ou un poulet surgelé préimé dams un magasin étatique.

    Entre temps, les parlements chiliens et autres de la Minosur ont des réunions régulières avec leur homologue marocains.

    TRUC a donc dit la vérité mais pas toute la vérité, mais TRUC a le mérite de résumer en quelques mots beaucoup de la chose algérienne avec pertinence. On ne va pas en vouloir à TRUC de mal connaître la chise marocaine.

    Pour la CEDEAO, avec l´adhésion du Maroc, cette unin économique de plus de 320 millions de jeunes habitants se classerait pour commencer à la 16 :éme place sur le plan mondial, bien avant la Turquie....

    Ce que beaucoup ignorent est que dans le cas de l´adhésion du Maroc à a CEDEAO, tout le Maghreb en profitera, le Maghreb des hommes d´affaires, des entrepreneurs etc.., car
    le premier partenaire économique de l´Algérie n´est pas le Polisario..mais bien le Maroc.

    Enfin, constatons que l´UE est en train de couler sûrement puisque l´Angleterre en quittant l´UE laisse un trou de 25% (!) dans le budget de cette EU. Suivra la Hollande (71% des Hollandais veulent quitter l´UE) suivrons certaie´nement la France si Marie Le Pen gangne les élections, la Hongrie etc..

    Dans ce contexte, il vaut mieux que le Maroc quitte l´UE. D´urgence-

    Rapporter Belkbir lundi 6 mars 2017 11:32
  • Si c’est faisable d’être membre de la CEDEAO, le Maroc le fera et ça prendra le temps qu’il faut. Les dirigeants algériens devraient arrêter de se curer le nez et chercher comment mettre des bâtons dans les jambes des marocains, ça devient une pathologie mentale et chronique. Quel dommage pour nos deux peuples, voisins, frères, arabes, et … musulmans.

    Rapporter S. Saadoune lundi 6 mars 2017 06:59
  • Le maroc a 1 siege d'observateur avec les pays du moyen orient et des accords de libre echange , ce sont les saoudiens qui ont proposé au maroc cette union qui est plus militaire qu'economique .
    L'e maroc est l'un des partenariats privilégié de la cee et dispose des accords de libre echange .le maroc est dans l'ua et l'ua doit etre un outil au service de la cedeao et de la cemac qui devront s'unir contre les arabes et l'afrique austrake d'ailleurs l'algerie est u traitre qui s'attaque aux interets de l'afrique de l'ouest pour l'afrique ,le compte de l'afrique australe le seul pays non arabe du maghrrb est le maroc tous les autres sont genteiquement et en majorité atabe sauf le maroc dont la culture berbero andalous africaine ne fait aucun doute .
    Le maroc peut renforcer la cedeao a tous point de vue ,l'algerie ne serait qi'un microbe face a une cemac et une cedeao unis avec un maroc qui pourrait lui apporter beaucoup en terme de competence ,de reseau et autres ,l
    Lex algeriens n'ont'meme pas l'insuline et la methadone gratuite comme c'est le cas au maroc et m
    t iles algeriens pourtant se prennent pour des nababs qui ne savent rien faire et vivent en situation de famine en etant de incapable de mainteniir ses importations alors que lnalgerie ne produit rien contrairement au maeoc ,l'algerie imprte beaucoup de service du maroc car le paroc ecporte pour 15 milliards de dollars de service alors que les algeriiens n'ont'aucun serrvice à propoeet à quiconque

    Rapporter Ch lundi 6 mars 2017 04:39
  • Comment prétendre à un Maghreb émergeant avec des opinions qui épousent les mêmes point de vue d'une Algérie mythifiée et qui ne correspond pas à la réalité. Un pays qui n'est pas dirigé par ses penseurs (et élites) sera dirigés par ses charlatans disait Gondorcet. Ni la diversité ni la neutralité des opinions n'est présente. Heureusement que le nom CP (Café Presse) couvre bien son sujet, exactement comme dans un café ! Et pour revenir sur le sujet de l'adhésion du Maroc à la CEDEAO, jusqu'à quand vous continuez à ne pas admirer le Maroc dans son assomption internationale et pourquoi le NIF Algérien serait enrhumé à chaque réussite marocaine. Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour le Maroc, plus de justice sociale plus de valorisation de la compétence dans les postes de décisions etc. L'Algérie subit encore l'inertie due à l'incompétence de ses dirigeants.

    Vivement un Maghreb émergeant,
    Un admiratif de la politique menée par sa Majesté M6

    Rapporter Chadox dimanche 5 mars 2017 21:47
  • mr.turc. tout ce que vous dites est faut. les faits sont là ,alors pourquoi tout ces monsonges, certenement pour faire plaisir à votre jalousie profonde.

    Rapporter baka dimanche 5 mars 2017 21:46
  • @ Truc
    Rira bien qui rira le dernier.
    On avait entendu les Algériens faire grand bruit pour bloquer l'entrée du Maroc à l'Union Africaine.
    Mais quel a été le résultat ?
    Entre nous, on préfère entrer dans n'importe quel regroupement d'Etats, même avec les esquimaux et les Inuits, que d'être dans une coquille morte qu'on appelle UMA avec les Algériens.
    Vous pouvez toujours faire l'union avec vos laquais du Polisario.

    Rapporter Tangerois dimanche 5 mars 2017 20:43
  • @truc mais oui mais oui console toi comme tu peux. Entre temps que l'Algerie essayer juste d’adhérer à l'OMC ce serait un bon début de sortie de l'age préhistorique...

    Rapporter toto dimanche 5 mars 2017 20:13
  • Apres avoir reçu un coup de pied du de l'UE (union européenne), le CCG (conseil de coopération du Golf) et maintenant la CDEAO, il reste au Maroc d'essayer sa chance avec l'ASEAN (asie pacifique) ou le Mercosour (Amérique du sud)....

    Rapporter Truc dimanche 5 mars 2017 18:20
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pour la Grande mosquée d’Alger, le plus grand tapis du monde et une dérogation spéciale

  C’est la ville iranienne de  Neyshabur qui a approché le ministère des Affaires religieuses pour proposer le tapis.

« L’Etat algérien va se désengager de la sphère économique dans 10 ans », selon Ouyahia

Concernant les restrictions aux importations, M. Ouyahia a dit que les partenaires économiques de l’Algérie n’y voient pas d’inconvénients.

Algérie :PLF 2018, l’Etat veut engranger 70 milliards DA en augmentant l’impôt sur les dividendes de 10 % à 15 %

 Le gouvernement évoque le principe d’égalité devant l’impôt entre nationaux et étrangers pour justifier son alignement.