Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

Tunisie:La Fédération Générale de la Santé décide une grève de deux jours


La Fédération Générale de la Santé, relevant de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), a décidé, mercredi, d’observer une grève générale sectorielle de deux jours dans tous les établissements de santé. La date de la grève sera fixée ultérieurement.
Suite à une réunion de la commission administrative sectorielle tenue lundi dernier, la Fédération a également décidé d’observer le 25 avril prochain un mouvement de protestation national dans tous les établissements sanitaires.
Contacté, mercredi par l’agence TAP, Kamel Sassi, membre de la Fédération Générale de la Santé a indiqué que les professionnels de la santé publique sont déterminés à observer cette grève tant que l’autorité de tutelle continuera à ignorer leurs revendications.
Les revendications, a-t-il dit, concernent l’octroi d’une promotion exceptionnelle à tous les agents, la présentation de la loi n°24 à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et le retrait de l’article 2 du statut général de la fonction publique.
Sassi a, par ailleurs, exprimé l’attachement des membres de la commission à la mise en œuvre des accords et procès verbaux préalablement conclus avec l’autorité de tutelle et leur opposition aux circulaires “arbitraires” qui visent, a-t-il dit, à saper les droits acquis”.
Il a, également, appelé à la nécessité d’accélérer la publication des décisions relatives aux agents d’exécution et d’accueil ainsi qu’à la rémunération des fêtes nationales et religieuses et à la gratuité des soins conformément à la motion professionnelle de la commission administrative sectorielle.
Selon cette motion, les membres de la commission ont fait part de leur refus de toute poursuite judiciaire et administrative pour activité syndicale, exprimant leur attachement à mettre en œuvre les accords conclus entre l’UGTT et l’organisation patronale concernant les majorations salariales dans le secteur privé de la santé au titre de 2016/2017.

Les professionnels de la santé avaient observé le 5 avril dernier une grève générale sectorielle qui était accompagnée de rassemblements devant les sièges des Unions Régionales du Travail et d’une mobilisation devant le siège du ministère.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole: L'Opep surveille de près la production vénézuélienne

  Les stocks des pays de l’OCDE ont chuté en mars pour n'être plus que neuf millions de barils au-dessus de leur moyenne quinquennale.

"La relation Etat-entreprises est un vrai problème en Algérie"-Slim Othmani-(Audio)

    « Je suis administrateur d’une entreprise privée dont je suis actionnaire. Cette entreprise passe son temps à se battre contre la discrimination entre le public et le privé que pratique l’Etat ».

Monétiser la data, la nouvelle priorité du moment, selon Hadj Khelil

  « Actuellement, il n’y pas une activité humaine qui ne génère pas de la donnée et la donnée à une valeur monétique. Notre travail est de fabriquer de la valeur à partir de cette donnée », a déclaré Hadj Khelil, fondateur de la Startup Big-Mama en France, lors de son passage dans  l’émission « L’invité du direct » sur Radio M. La question à...