Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

  •   Younès Saadi
  • mercredi 19 avril 2017 17:45

Sellal à Oran : Les journalistes conviés par Total ont été empêchés de travailler

Sellal avec le DG de Total lubriants Algérie ( @AmSellal )


Les journalistes invités par Total Lubrifiants Algérie pour couvrir la cérémonie de lancement des travaux de son usine de lubrifiants à Béthioua dans la wilaya d’Oran sont retournés à Alger sans pouvoir faire leur travail. A cause d'un niet des services du Premier ministère.

 

Cette entrave au travail des journalistes est due aux services du Premier ministère qui ont refusé catégoriquement d’autoriser les journalistes non accrédités par leur service presse à couvrir la pose de la première pierre de l’usine par le premier ministre Abdelmalek Sellal.


Seuls les journalistes inscrits dans la liste établie par les fonctionnaires de la chefferie du gouvernement ont pu accéder au chantier. Des journalistes étaient venus d'Alger sur l'invitation de Total pour couvrir l'évènement. La situation auraient pu être réglée avec un peu de souplesse mais à l'évidence cela ne fait pas partie de la culture de la chefferie du gouvernement.


Tout a commencé lorsque les responsables de Total qui accompagnaient  les journalistes de l’hôtel Liberté situé à la ville d’Oran vers le site Béthioua ont reçu un coup fil les informant de l’impossibilité d’accéder au chantier.


Des responsables de l’agence de communication chargée de l’événement ont tenté en vain de convaincre les services du Premier ministère de la nécessité d’autoriser les invités de Total d’entrer au site.


Après avoir passé plusieurs coups de fil, les guides des journalistes ont fini par annuler la visite et anticiper leur retour.  Finalement, le cortège a pris la route d’Alger au lieu de  Béthioua. Moralité: il manque un lubrifiant dans le service com du Premier ministère


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

  Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.

E-commerce: De nouvelles possibilités pour l’économie algérienne (contribution)

  On aborde régulièrement l’e-commerce en Algérie, de la législation à développer pour protéger les consommateurs aux contraintes locales liées à cette activité, quel est l’impact des entreprises spécialisées dans ce domaine sur l’économie locale? Et quelles formations dispensent-elles à notre jeunesse?