Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

  •   Younès Saadi
  • mercredi 19 avril 2017 17:45

Sellal à Oran : Les journalistes conviés par Total ont été empêchés de travailler

Sellal avec le DG de Total lubriants Algérie ( @AmSellal )


Les journalistes invités par Total Lubrifiants Algérie pour couvrir la cérémonie de lancement des travaux de son usine de lubrifiants à Béthioua dans la wilaya d’Oran sont retournés à Alger sans pouvoir faire leur travail. A cause d'un niet des services du Premier ministère.

 

Cette entrave au travail des journalistes est due aux services du Premier ministère qui ont refusé catégoriquement d’autoriser les journalistes non accrédités par leur service presse à couvrir la pose de la première pierre de l’usine par le premier ministre Abdelmalek Sellal.


Seuls les journalistes inscrits dans la liste établie par les fonctionnaires de la chefferie du gouvernement ont pu accéder au chantier. Des journalistes étaient venus d'Alger sur l'invitation de Total pour couvrir l'évènement. La situation auraient pu être réglée avec un peu de souplesse mais à l'évidence cela ne fait pas partie de la culture de la chefferie du gouvernement.


Tout a commencé lorsque les responsables de Total qui accompagnaient  les journalistes de l’hôtel Liberté situé à la ville d’Oran vers le site Béthioua ont reçu un coup fil les informant de l’impossibilité d’accéder au chantier.


Des responsables de l’agence de communication chargée de l’événement ont tenté en vain de convaincre les services du Premier ministère de la nécessité d’autoriser les invités de Total d’entrer au site.


Après avoir passé plusieurs coups de fil, les guides des journalistes ont fini par annuler la visite et anticiper leur retour.  Finalement, le cortège a pris la route d’Alger au lieu de  Béthioua. Moralité: il manque un lubrifiant dans le service com du Premier ministère


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Le Comité de soutien au journal Al Fadjr est né: "Pour un nouveau modèle de l’édition de presse"

Le comité de soutien au journal Al Fadjr est né, lors d’une assemblée générale, ce samedi 18 novembre 2017 à la maison de la presse Tahar Djaout.

PLF 2018 : La Commission des finances de l'APN retire l'impôt sur la fortune

  La Commission des finances de l'APN a jugé "inutile" d'introduire un impôt sur la fortune, dont la mise en application est impossible faute d'une législation fiscale moderne et de mécanisme d'évaluation de la fortune.  

Tunisie- L'âge de départ à la retraite sera porté à 62 ans à partir de 2020

A partir de 2020, l’âge de la retraite sera porté  à deux ans de façon obligatoire et progressive et il est possible de proroger l’âge de départ à la retraite de 62 à 65 ans pour ceux qui le désirent.