Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 22 Juillet 2017

  •   Younès Saadi
  • mercredi 19 avril 2017 17:45

Sellal à Oran : Les journalistes conviés par Total ont été empêchés de travailler

Sellal avec le DG de Total lubriants Algérie ( @AmSellal )


Les journalistes invités par Total Lubrifiants Algérie pour couvrir la cérémonie de lancement des travaux de son usine de lubrifiants à Béthioua dans la wilaya d’Oran sont retournés à Alger sans pouvoir faire leur travail. A cause d'un niet des services du Premier ministère.

 

Cette entrave au travail des journalistes est due aux services du Premier ministère qui ont refusé catégoriquement d’autoriser les journalistes non accrédités par leur service presse à couvrir la pose de la première pierre de l’usine par le premier ministre Abdelmalek Sellal.


Seuls les journalistes inscrits dans la liste établie par les fonctionnaires de la chefferie du gouvernement ont pu accéder au chantier. Des journalistes étaient venus d'Alger sur l'invitation de Total pour couvrir l'évènement. La situation auraient pu être réglée avec un peu de souplesse mais à l'évidence cela ne fait pas partie de la culture de la chefferie du gouvernement.


Tout a commencé lorsque les responsables de Total qui accompagnaient  les journalistes de l’hôtel Liberté situé à la ville d’Oran vers le site Béthioua ont reçu un coup fil les informant de l’impossibilité d’accéder au chantier.


Des responsables de l’agence de communication chargée de l’événement ont tenté en vain de convaincre les services du Premier ministère de la nécessité d’autoriser les invités de Total d’entrer au site.


Après avoir passé plusieurs coups de fil, les guides des journalistes ont fini par annuler la visite et anticiper leur retour.  Finalement, le cortège a pris la route d’Alger au lieu de  Béthioua. Moralité: il manque un lubrifiant dans le service com du Premier ministère


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Facebook, lanceur d'alerte ou tribunal populaire? (les éclairages d'Akram Kharief)

Vidéos

Société Générale Algérie a réalisé un résultat net de 5,6 milliards DA en 2016

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie- Hausse de 30 des entrées touristiques, l’Algérie en haut du tableau des marchés émetteurs

La Tunisie a enregistré plus de 2,5 millions d’entrées touristiques durant le premier semestre de 2017, en augmentation de 29,3% par rapport à la même période de 2016, selon les chiffres de la Fédération Tunisienne de l'Hôtellerie (FTH).

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat (audio-vidéo)

La guerre déclarée entre le Premier ministre et le duo FCE-UGTA a offert un menu de choix à ce dernier numéro de la saison IV. Le CPP est allé au-delà des faits.

Maroc : La marche d’Al Hoceima violemment empêchée par les forces de sécurité, un militant grièvement blessé

La manifestation de jeudi 20 juillet à Al Hoceima pour la libération des militants du mouvement rifain ''Hirak'' et la fin de la répression dans le Rif, empêchée de se tenir par les forces de sécurité, a fait plusieurs blessés, dont un militant du Hirak, Imad El Attabi, dont le pronostic vital est engagé.