Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Novembre 2017

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • lundi 15 mai 2017 09:12

Réfugiés syriens et migrants subsahariens bloqués à la frontière: Alger et Rabat "coupables de non-assistance à personne en danger"(Associations)

   

Un rassemblement de solidarité avec les réfugiés syriens et les migrants subsahariens bloqués à la frontière algéro-marocaine sera organisé jeudi à Paris à l'appel de plusieurs associations maghrébines et françaises qui fustigent l'attitude des autorités algériennes et marocaines.

 

 

Le communiqué des associations révèle qu'en plus des 41 réfugiés syriens bloqués depuis le 17 avril dernier, 34 migrants subsahariens sont dans la même situation de "détresse, rejetés et bloqués, eux aussi, à la frontière algéro-marocaine."

 Pour la situation des réfugiés syriens - dont 15 enfants - bloqués près de la ville de Figuig (Maroc), les signataires du communiqué soulignent qu'elle s'est aggravée car "les autorités marocaines ne laissent plus la société civile sur place venir en aide à ces réfugiés et leur fournir le minimum vital, à savoir de l'eau et de la nourriture."

 Les associations ont décidé de se mobiliser " pour alerter l'opinion publique maghrébine et internationale, ainsi que les instances internationales afin de trouver une réponse à cette urgence humanitaire."

Le communiqué critique les "autorités respectives de l'Algérie et du Maroc" qui "passent, aujourd'hui, leur temps à se renvoyer la responsabilité de cette situation dramatique sans venir en aide à ces réfugiés" et considère qu'elles " sont coupables de non-assistance à personnes en danger."

 "La militarisation des frontières algéro-marocaines entraîne de graves violations des droits humains" note le communiqué. "Depuis plusieurs années, les deux armées chassent les migrants subsahariens d'une frontière à l'autre, en flagrant délit d'atteinte aux droits des réfugiés et de la Convention internationale de Genève relative à la protection des réfugiés, bafouant le plus élémentaire des droits humains : celui d'accueillir des demandeurs d'asile syriens échappant à la guerre qui ravage leur pays, ou des migrants subsahariens fuyant la misère."¨

 Pour les signataires, cela "illustre dramatiquement les conséquences de l'approche du tout sécuritaire imposée aux peuples de la région qui aspirent à un Maghreb des peuples ouvert, solidaire et démocratique."

 Les associations " exigent des autorités marocaines et algériennes d'assurer la protection des réfugiés et des migrants, de les accueillir dignement et de leur garantir dans l'urgence l'acheminement des vivres et des soins" et "interpellent les instances internationales pour une solution rapide dans le respect du droit et des conventions internationales." Les signataires du communiqué "exigent des autorités françaises de prendre leur responsabilité dans l'accueil des réfugiés syriens. "

 Ils appellent à un rassemblement de solidarité avec les réfugiés syriens et les migrants sub-sahariens, le Jeudi 18 mai 2017, à 18 heures 30, à Fontaine des Innocents, Place du Châtelet, Paris.

 

 

Premières associations et organisations signataires :

 Appel d’Avignon à la solidarité avec le peuple syrien

Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (ACORT) Association de défense des droits de l’homme au Maroc (ASDHOM) Association démocratique des Tunisiens en France (ADTF) Association des Tunisiens de l'Isère citoyens des deux rives (ATI-CDR) Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis (AFAPREDESA) Association des Marocains en France (AMF) Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) Association des Tunisiens en France (ATF) Association marocaine des droits humains (AMDH)-IDF Paris, Association Na'oura (Belgique) Association Promotion des Cultures et du Voyage (APCV) CEDTIM-IPAM Collectif algérien en France ACDA (Agir pour le changement et la démocratie en Algérie) Comité pour le respect des libertés et des droits de l'Homme en Tunisie (CRLDHT) El Ghorba Fédération des Amis de Figuig (FAF) Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR) Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) Forum Palestine Citoyenneté Immigration Développement Démocratie (IDD) Ligue des droits de l’Homme (LDH) Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) Parti socialiste unifié (PSU Maroc), section France Plateforme euro-marocaine MDCD Réseau Euromed France Souria Houria


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Elections locales - Le vote a été clôturé, 690 cas d'irrégularités ont été signalés

Selon le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, cité par Algérie Presse Service, ces saisines n'avaient aucun impact sur le déroulement des élections locales.

Elections locales - A Boumerdès, les candidats "qui craignent Dieu" sont les plus chanceux

L’affluence dans les bureaux de vote est très importante dans la wilayas de Boumerdès et les électeurs, même s’ils comptent beaucoup sur Dieu, semblent s’inscrire dans une perspective qui consiste à redonner sa dimension citoyenne à l’acte de voter.

Elections locales - Le PT dénonce des dépassements à Guelma et l’agression d’un de ses représentants à Alger

Le Parti des travailleurs a saisi la Haute instance nationale de surveillances des élections et a mobilisé sa base pour contrer ce qu’il appelle les « tentatives de fraude ».