Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 24 Septembre 2017

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • vendredi 19 mai 2017 06:34

Algérie : Ouverture aujourd’hui à l'hôtel Aurassi d’un séminaire international sur le "Cœur de l’enfant"

  Le séminaire ''coeur de l'enfant'' à Alger, un échange d'informations et d'expériences (Ph Archive)

Un séminaire international « cœur de l’enfant », le premier du genre, débute ce vendredi 19 mai à l’hôtel El Aurassi et se poursuivra demain samedi.  La participation de spécialistes de plusieurs pays (Afrique du sud, Algérie, Chine, Espagne, France, Inde, Grèce, Maroc, Tunisie) fait de ce séminaire un moment d’échanges d’information et d’expériences sur les cardiopathies des enfants.

 

 Ces « regards croisés sur la prise en charge des cardiopathies de l’enfant en Algérie et dans le monde » comme l’indique le communiqué doivent être une occasion de tirer des enseignements pour l’Algérie et les pays africains.

 La thématique des deux journées sera axée sur les cardiopathies de l’Enfant devront permettre selon le communiqué « d’aboutir à des échanges pour une meilleure compréhension des défis et des perspectives aussi bien pour l’Algérie que pour l’ensemble des pays du continent africain. »

 «La présence de nombreux référents nationaux et internationaux sera l’occasion de favoriser les échanges et de faire le point sur les avancées technologiques dans la prise en charge des Cardiopathies de l’Enfant » précise le communiqué qui donne des informations détaillées sur les interventions prévues à cette occasion.

 

Partage d'informations et d'expériences

Le séminaire sera ouvert par une intervention de Haddam tidjani Hassan sur la situation actuelle des cardiopathies des enfants en Algérie avec des informations statistiques. Abdelmalek Bouzid fera un exposé sur la « prise en charge des cardiopathies congénitales en Algérie. ».

 Liu Xiaocheng traitera de la « prévalence actuelle des cardiopathies congénitales à Tianjin, en Chine. » tandis que l’espagnol Joan Sanchez de Toledo fera le point sur les « avancées dans les soins pédiatriques et néonatales intensifs ».  Le tunisien Adel Khayati présentera de « l’expérience de la « La Rabta » en Tunisie » pour évoquer le « développement d’un programme de chirurgie cardiaque pédiatrique ». La française  

Sylvain Chauvaud évoquera l’expérience de la « La Chaine de l’Espoir » ce réseau de spécialistes qui permet l’accès au soin aux enfants des pays pauvres qui n’ont pas les ressources humaines et techniques pour les soigner.  Le sud-africain Liesl Zuhlke traitera de la « cardiologie pédiatrique sur le continent africain » en brossant un tableau de la situation actuelle et des orientations futures.

 Le marocain Drissi Boumzebra présentera l’expérience du service de chirurgie cardiovasculaire du CHU Marrakech en matière de prise en charge chirurgicale des cardiopathies congénitales.  L’algérienne Aziza Baali abordera le thème de « l’imagerie des cardiopathies congénitales. ». L’indien Arkalgud Sampath Kumar présentera l’état de la Chirurgie cardiaque pédiatrique en Inde qui constitue une « expérience à suivre pour les pays émergents. ».

Mohamed Touati (Algérie) traitera de la place « du cathétérisme interventionnel dans la prise en charge des cardiopathies de l’enfant ». Le chinois Xiuying Tian abordera la « prise en charge des cardiopathies congénitales canal artériel dépendante en période néonatale. », Mohamed Bouzidi (Algérie) évoquera le « traitement interventionnel des coarctations de l’aorte chez l’enfant et l’adulte jeune en Algérie. ».

 L’espagnol Josep Brugada présentera une « mise à jour dans le traitement chirurgical des arythmies » tandis que le grec Afksendiyos Kalangos présentera le « nouveau Programme de chirurgie cardiaque pédiatrique en Grèce » avec ses « différentes étapes et défis. ».    

 Le chinois Zhigang Liu fera le point sur les « Plasties mitrales chez les petits enfants » en présentant les « leçons retenues sur une centaine de cas." Peter Zilla fera un exposé intitulé «chirurgie cardiaque pédiatrique à l’interface des pays en développement et développés » dans lequel il évoquera l’expérience sud-africaine.

 Naima Hammoudi traitera des « cardiopathies congénitales chez l’Adulte » en Algérie et Mohamed Debieche de la « chirurgie des cardiopathies congénitales de l’Adulte ». Le chinois Haibo Zhang donnera un aperçu sur « l’évolution à moyen terme du traitement chirurgical des malformations de l’artère coronaire gauche naissant de l’artère pulmonaire chez l’enfant et le nourrisson ».      

 Enfin, le français Alain Carpentier fera un exposé sur l’institut du Cœur de Saigon (Vietnam), un « exemple de transfert de connaissances cardio-chirurgicales et de responsabilités dans un pays en voie de développement ».


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Bjr jai un neveux qui a les veines du coeur bouchées il a les levres et les doigts bleux

    Rapporter Selatnia vendredi 19 mai 2017 18:54
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Bentalha, thérapie de groupe au CPP pour dire l’innommable

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Le besoin de financement du Trésor pour l'année 2017 est supérieur à 500 milliards DA

Selon le gouvernement, le maintien des prix sur les marchés pétroliers, à leur niveau actuel, "accentuera les tensions sur la trésorerie de l'Etat, à court et à moyen termes".

Algérie- L’euro frôle la barre des 200 DA au marché parallèle

Dans le marché de change officiel au niveau des banques publiques, 1 euro se vend à 140 DA et coûte 131,9 à l’achat.

Complexe El Hadjar : mise à feu du haut fourneau N°2 après un arrêt de deux semaines

Le haut fourneau N°2 du complexe sidérurgique Sider El Hadjar (Annaba) a été mis à feu dimanche après 18 jours d’arrêt à cause du problème de pénurie d’eau nécessaire au processus de production, a affirmé dimanche à l’APS le Directeur-général du complexe, Chemseddine Maâtallah.