Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

  •   Ahmed Bounour
  • jeudi 29 juin 2017 17:58

"La seule limite que je me donne, c'est la vie privée" - Abdou Semmar sur Radio M (Audio-Vidéo)

Abdou Semmar à Radio M (Ph Youcef Abba)  

Abdou Semmar qui a lancé récemment le site Algérie Part – qu’il veut sur le modèle de mediapart – a affirmé sur Radio M que la seule limite qu’il se fixe dans ses investigations est la "vie privée".

 

 

 Le site Algérie Part, créé depuis seulement un mois, est déjà classé parmi les 320 sites les plus visités en Algérie, a affirmé, mercredi sur Radio M, son fondateur Abdou Semmar. Pour Abdou Semmar, la seule limite dans la publication des informations est la « vie privée » des gens.

 « Lorsque nous disposons de documents, nous n’avons pas besoin de récolter la réaction des personnes sur lesquelles les enquêtes sont menées particulièrement parce qu’on nous a habitué à ne pas répondre à nos questions dans ce genre de cas », a-t-il ajouté.

 D’autre part, il a expliqué son départ du site Algérie Focus, dont il était directeur de rédaction, par le désaccord survenu avec les actionnaires au sujet de la ligne éditorial. D’après lui, « on voulait assagir ce site qui avait pour mission de faire bouger les lignes et de casser les tabous sociaux et surtout politiques ».

 A ce propos, il dira qu’un certain nombre d’enquêtes qui ne pouvaient passer sur Algérie Focus seront mises en ligne sur Algérie Part. Des enquêtes, entre autres, sur l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy et sur le groupe Cevital.  Il dira, dans ce contexte, que l’un des actionnaires d’Algérie Focus était l’ami du P-DG du groupe Cevital d’où l’impossibilité de passer une quelconque enquête sur ce groupe.

 

Rebrab «intouchable »?

 

Il s’est dit étonné du fait que le P-DG de Cevital, Issad Rebrab ait une sorte de statut de héros intouchable. « Vous n’imaginez pas le nombre d’insultes que nous recevons (de la part des lecteurs) à chaque fois que nous faisons une enquête sur Rebrab », a-t-il dit.

 Concernant le modèle économique d’Algérie Part, l’invité de Radio M a déclaré attendre le lancement du paiement électronique qui permettra aux lecteurs de payer pour avoir «une information de qualité ». Il ajoutera également que le site a bénéficié de « dons », ce qui a été également le cas lorsqu’il était directeur de rédaction à Algérie Focus.

 Abdou Semmar a rappelé, enfin, son souhait de voir les sites algériens d’information réunis dans le cadre d’une association pour défendre leurs intérêts communs.

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



4 Commentaires

  • Et les dons provenaient de chez qui , lorsqu'il était à Algérie Focus?
    Le problème avec les journalistes , c'est que les puissants du moment arrivent toujours à leur mettre un fil à la pâte et la grosseur de ce fil est proportionnelle à l'indépendance financière du journaliste. En somme le journaliste est une profession utile et nécessaire quand elle ne joue pas le commissaire politique. Mais dans tous cas de figure , les informations doivent être lues avec un oeil perspicace . Le journaliste est un être humain comme nous autres avec nos inclinations et nos subjectivités

    Rapporter tripode vendredi 30 juin 2017 17:36
  • Oh ! S’il y avait 1000 Abdou Semmar, l’Algérie se redressera en 6 mois pour devenir le pays le plus démocratique, le plus juste et surtout le plus riche.
    J’acheté de l’Algérie Part. Prenez-vous de la £ivre Sterling ?
    Merci Mr. Ihsane pour cet effort d’informer vos fidèles admirateurs. Malgré l’absence d’un CPP, mon rendez-vous hebdomadaire, cette semaine.
    A propos, vous avez en cette Radio M un filon d’or. SVP, continuez à nous servir une fois par semaine cette bonne et meilleure preuve qu’on est au-dessus de tout et malgré tout les plus fortunés et les plus chanceux des peuples de la MENA. Merci beaucoup et à bientôt.

    Rapporter Faro Laz vendredi 30 juin 2017 17:25
  • Grand MERCI, M. Abdou Semmar,

    Pour la clarté de vos reportages, qui réveille la conscience endormie du peuple algérien, pour nous vous êtes avant tout un journaliste sincère qui a toujours dis la vérité sur le mauvais fonctionnement de nos hommes politique, en un mot vous resterez un remarquable exemple pour tous les journalistes qui ont souvent caché la vérité à notre population.
    Nous souhaitons une longue vie à vous, votre équipe et à ALGERIE PART, que le bon Dieu vous protège et vous garde en vie.
    M.O.F.Annabi

    Rapporter Hammoudi vendredi 30 juin 2017 09:06
  • M. EL KADI Ihsane,

    Je serai parmi les premiers à acheter l'info d'ALGERIE PART si demain il y aura un paiement en line ; j'admire le travail de Abdou et je suis un de ses plus fervents admirateurs et défenseurs .
    Vous vous êtes focalisé sur une erreur dans un article au sujet du joueur BENARBIA comme si il nous aurait fait gagner la coupe du monde s'il avait joué en permanence en équipe nationale; le plus important et M.SEMMAR a entièrement raison est de se pencher sur une corporation des journaux qui diffusent en line.

    A bon entendeur, salut .

    Rapporter Djerroud Ali jeudi 29 juin 2017 22:28
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Média : Les réalisateurs étrangers à la rescousse de la production publicitaire en Algérie

Ce mois sacré de Ramadhan, qui fait monter la fièvre publicitaire et affoler les annonceurs, est devenu désormais le mois de surconsommation par excellence. Des dizaines de spots publicitaires défilent sans cesse à longueur de journée, tentant par tous les moyens de séduire le grand public.

Les défis de la logistique de distribution (contribution)

  La gestion de la chaîne logistique de distribution permet de mettre en œuvre l’ensemble des éléments contribuant à la distribution des produits. Le flux et les stocks, les retours, l’emballage, les équipements, les services de transport, de manutention, les systèmes d’informations…Ce concept relativement standard de la supplychain est en train d’évoluer. Son champ d’intervention s’élargit de plus en plus et...

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.