Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • mercredi 9 août 2017 16:59

Algérie-Presse: Le journal La Tribune menacé de disparition

L'ancien siège de la Tribune à Hussein Dey (de) 

 

Le journal La Tribune est menacé de disparaitre. Deux de ses actionnaires,. Cherif Tifaoui et Djamel Djerrad ont pris mercredi a décision d'arrêter la parution du journal après avoir échoué à trouver une solution aux "tracasseries" administratives dans lesquelles se débat le journal depuis le décès de son directeur de la publication M. Hassan Bachir Cherif.

Les propriétaires de la Sarl Omnium Maghreb presse ont saisi la justice, mardi, en procédure de référé pour la cessation de l’activité de la SARL qui édite le journal. Une décision qualifiée «d’extrême » par le collectif de La Tribune.

 Les «dettes faramineuses du journal, qu’il ne peut honorer, sont la raison invoquée pour cette mise en faillite » note le collectif qui défend, « sans dénigrer la valeur des autres entreprises ou produits » le fait qu’un journal ne peut être considéré « comme n’importe quel autre produit commercial, ».

 Le collectif de la Tribune  souligne dans un communiqué qu’il « refuse-t-il une telle mise à mort du journal et appelle tous les responsables, à tous les niveaux et ayant la moindre once de pouvoir décisionnel, à réagir pour trouver une ou des solution(s) - un échéancier pour le paiement des dettes par exemple- qui permettraient au journal de continuer à jouer son rôle de média et de vecteur d’information. ».Le « collectif a décidé de poursuivre son travail et de maintenir, tant qu’il pourra, la Tribune en vie. »


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Des "sommes énormes" ont été introduites dans les banques à partir du marché parallèle (Raouia)

      "Certains guichets bancaires ont été à l’origine d’entraves dans le domaine, au motif de la disposition relative à l’origine des fonds", a indiqué le ministre.

Algérie - Hassan Mermouri propose des conventions bilatérales pour booster le tourisme en groupes organisés

Une convention sera bientôt signée avec la Chine et d’autres seront envisagées avec la Russie et d’autres pays d’Europe de l’Est, a indiqué le ministre du Tourisme lors de l’inauguration, aujourd’hui, du Salon international du tourisme, des voyages, des transports et de l’équipement hôteliers.

Le Chinois Doogee assemble ses téléphones à Aïn Benian en partenariat avec Matos Algérie

La ligne d’assemblage verra la sortie, en mai prochain, des premiers téléphones assemblés localement. Quatre modèles seront commercialisés dans un premier temps (Doogee MIX, MIX Lite, Doogee X30 et X55). Quant au Doogee X9S, un mobile 4G entrée de gamme, il sera bientôt disponible sur le marché au prix de 17.000 dinars, selon le responsable communication et marketing de Doogee Algérie.