Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Août 2017

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 12 août 2017 18:59

Coupe du monde 2026 : Le Président de la CAF appelle à un soutien ‘’massif’’ à la candidature du Maroc

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a appelé samedi  les fédérations africaines de football à “unir leur efforts pour un soutien franc et massif” à la candidature marocaine pour l’organisation de la Coup du monde 2026.

 

 ‘’Dans sa démarche, le Président de la CAF a reçu l’appui et l'adhésion des présidents des six unions zonales. M. AHMAD se dit prêt à initier un rassemblement des forces vives du football africain pour convaincre la communauté mondiale, du bien fondé et de l’opportunité de cette candidature africaine reposant sur de réelles capacités organisationnelles’’, indique un communiqué de la CAF.

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé vendredi avoir déposé sa candidature pour accueillir la Coupe du monde 2026 auprès de la Fifa, l'instance organisatrice.

Ce n’est pas la première fois que le Maroc se porte candidat pour l’organisation de la Coupe du monde Fifa. Il s'agit de la cinquième candidature du pays, après celles de 1994, 1998, 2006 et 2010 - toutes non-concluantes.

Le Maroc devra croiser le fer avec de sérieux candidats : les Etats-Unis, le Canada et le Mexique ont annoncé en avril leur candidature conjointe.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, s'est déjà dit "convaincu" que le Maroc pourrait organiser le Mondial-2026, le premier à se disputer à 48 équipes, contre 32 aujourd'hui.

Le ministre marocain de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, a déclaré samedi à l’agence officielle MAP que le retour début 2017 du Maroc au sein de l’Union africaine et les “relations du pays” sont “autant de facteurs favorisant la mobilisation du soutien et des votes en faveur du royaume en 2018”.

La Fifa “décidera de retenir ou non l’une des candidatures” à l’organisation de la Coupe du monde 2026, le 13 juin prochain à Moscou, à la veille du match d’ouverture du Mondial-2018 en Russie. 


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie : "La situation risque de devenir, à très court terme, économiquement ingérable et socialement explosive" - Elyes Jouini

 La Tunisie "prise dans un tourbillon destructeur de valeur" connait un dérapage budgétaire qui nécessite des emprunts de plus en plus lourds ce qui monopolise la capacité financière des banques et étouffe l'investissement, estime l'ancien ministre des réformes économique et actuel vice-président de l'Université Paris-Dauphine Elyes Jouini.

Algérie – Le retour d’Ouyahia pourrait se traduire par une relance des privatisations

  A l’arrêt depuis 2007, le processus de privatisations des entreprises publiques va-t-il être relancé par Ahmed Ouyahia? La loi de finances 2018 pourrait remettre au gout du jour le très controversé art 66 de la LF 2016.

Algérie- Trois arrêtés vont fixer le mode d'emploi de la pêche et la commercialisation du corail

Trois (03) arrêtés interministériels devant relancer la pêche au corail à travers le littoral seront "prochainement" promulgués pour fixer toutes les procédures juridiques et mesures relatives à l'exploitation de cette ressource maritime, au traitement et à la traçabilité des quantités pêchées jusqu'à la commercialisation.