Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Octobre 2017

  •   Amin Fassi Fihri
  • mercredi 23 août 2017 12:59

La tarika Karkarya, un courant soufi d’origine marocaine fait des vagues en Algérie

Depuis quelques jours, une vidéo d'une nouvelle secte religieuse en Algérie, la Tarika Karkarya, dont les adeptes portent une djellaba en damier, fait le tour des réseaux sociaux algériens. Et suscite des polémiques.

Des médias algériens et marocains se sont saisis de l'affaire pour l’expliquer à leur manière. Dans une récente édition, le journal algérien Echourouk la présente comme «invasion prosélyte » en provenance du Maroc.

Le journal qui met en relief l'origine marocaine de ce courant du soufisme donne la parole à Touhami Majouri, responsable de la communication de l’association des oulémas Algériens qui n’est pas loin d’y voir un complot du pays voisin.

 ''Ce phénomène d’invasion en Algérie devient visible. Chaque fois, on relève des sujets anormaux destinés à discréditer et déstabiliser la société. C’est une atteinte aux mœurs de la société. Et ceci par tous les moyens, sachant que l’aspect religieux est le plus important'', ajoute t-il.

 

M. Touhami pense également que le ministère des Affaires religieuses doit renforcer la formation des imams, en particulier ceux ayant un faible niveau ''intellectuel en termes de connaissance religieuse'', ajoutant que ''le ministère a encore du travail dans la formation des imams pour que nous puissions arrêter ce danger sectaire qui menace le pays.''

 

Quant au Cheikh de la Tariqa Qadiriya en Algérie, Hassan Hassani, il soutient de son côté que ''cette invasion étrangère de l’Algérie a pris de nombreuses formes dans plusieurs domaines notamment cet apport d’une nouvelle Tariqa soufia qui était totalement inconnue et qui se diffuse dans le pays, tout simplement car la loi algérienne ne protège pas les soufis et la doctrine malikite''. Selon lui, l’objectif de cette tariqa est « de semer la confusion et changer la pensée dominante''. 

 

''La Tariqa est arrivée sur une région très conservatrice, qui ne subissait aucun manque en termes de religion. Il n’y avait aucun vide pour que l’on importe ce courant du Maroc. Où est la constitution religieuse dans tout ça ?'', s'est interrogé de son côté Ouda Filahi, ancien conseiller au ministère des Affaires religieuses dans un entretien à Dzaïr TV.

 

La version d'Amin Kerkri

 Le responsable de cette ''tarika Karkarya'', Amin Kerkri, évacue de son côté toute idée d'expansion politique de son courant, expliquant que ''nous suivons une Tariqa soufia. Nous n’avons aucun lien avec la politique''.

 Il a déclaré au site marocain ''Yabiladi'', que ''nous nous déplaçons partout pour visiter différents saints et ceux qui souhaitent voir ça comme étant politique, c’est leur problème !'' Et de s'interroger : ''en quoi cela est politique de visiter des saints dans un contexte religieux ? La Tariqa Karkariya est d’origine marocaine et nous avons en Algérie aussi des Fuqara (disciples de la Tariqa, ndlr) qui suivent cette Tariqa.''

 Selon lui, l'Algérie n'est pas le seul pays qui compte des adeptes de ce courant soufi : ''je vous parle actuellement depuis Alexandrie en Egypte, et je suis en ce moment-même en compagnie de Fuqara qui suivent notre même Tariqa''. «Nous sommes une Tariqa soufiya tout à fait normale, comme toutes les autres'', ajoute t-il.

 Les pays maghrébins, en particulier le Maroc et l'Algérie, comptent plusieurs courants religieux, soufis pour la plupart. Le maraboutisme y est également très répandu. La polémique sur la ''Karkarya'' intervient en pleine campagne de lutte contre un autre courant religieux longtemps resté discret en Algérie, l'Ahmadisme.

 Plusieurs de ses adeptes ont été arrêtés entre 2016 et 2017, ce qui a valu à l'Algérie d'être pointée du doigt dans le dernier rapport du mois d’août 2017 du Département d'Etat sur les libertés religieuses dans le monde.  

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



9 Commentaires

  • Les hommes du Jebel Irhoud

    300.000 années + , c´est l´âge scientifiquement prouvé des squelettes du Jebel Irhoud, au Maroc. Actuellemnt, les hommes les plus anciens de la planète en attendant d´autres découvertes.

    Adieu Lucy et ses compatriotes en Éthiopie, Afrique Du Sud etc, qui sont des adolescents comparés aux hommes du Jebel Irhoud.

    Or ce qui intrigue Belkbir aujourd´hui est cette coïncidence extraordinaire entre l´apparition brusque des camarades
    barbus et hauts en couleurs et quelles couleurs de la tarika Karkarya, et....la découverte des hommes du Jebel Irhoud...

    Belkbir a donc pris un autobus à ses risques et périls sachant qu´il est plus risqué de prendre un buss sur les routes du bled marocain que de jouer à la roulette russe, et
    de Marrakech a pris la route vers Safi.

    Le dos courbé par les secousses, les jambes en coton et la tête lourde car le chauffeur fumait tranquillement son joint en roulant en trombe, Belkbir s´est arrêté au petit village d´Irhoud.

    Avant cette découverte du siècle, ce village ensomeillé dormait tranquillement au rythme des semailles et des moissons, avant qu´un groupe d´experts scientifiques ne viennent piocher dans le massif et mettre à jour plusieurs squelettes vieux de plus de 300.000 ans et plus, dans un état de conservation extraordinaire.

    Maintenant, les gens d´Irhoud (les vivants pas les squelettes) arborent un démarche fière et hautaine. En effet, tous se croient les ancêtres de toute l´humanité. Ouhali, le
    coiffeur du village me dit:

    -Normalement, tous les humains vivants actuellemnt devraient nous envoyer un petit mandat en dollars chaque mois, vue que nous sommes les ancêtres de tous.

    Serghinbi, le fkih du village Iirhoun reprit:

    -Oui. J´ai même fait le calcul. Quatre milliards d´humains sur la planète, chacun doit nous payer 10 dollars par mois, donc 40.milliards de dollars. Normalement on devrait même exiger le payement rétro-actif des milliards déjà morts, payables par leurs descendants, selon la Chariâa d´Irhoun.

    Belkbir se coupa les cheveux puis demanda au coiffeur:

    -Où se trouve la grotte des Hommes d´Irhoun?

    -Á la sortie du village, á trois cent mètres du puits et du figuier.

    Belkbir demanda:

    -Combien je dois te payer ? Chez nous au Souss la coupe de cheveux côute 6 dirahms.

    Le coiffeur regarda le fkih eu qui répondit:

    -Bon, on te fait un bon prix. 6 dirhams pour la coupe et 10 dirhams pour tes ancêtres , les Hommes d´Irhoud.

    Belkbir fut étonné:

    -Mais vénérable fkih, comment prouver que les gens du Souss descendent des Hommes d´Irhoud?

    Le fkih Serghinbi répondit , malicieux:

    -C´est le principe de l´oeuf et de la poule, mon fils. Avant la découverte des Hommes d´Irhoud, on n´avait que de la poussière ici. Ni eau courante, ni électricité. Encore moins d´hôpital. L´école est à dix kilomètres. Après la découvrete dans la Grotte, le Makhzen a non seulement goudronné toute la route nationale, installé et la haute et la basse tension mais en plus construit et trois écoles et deux hôpitaux sans
    parler de l´hôtel quatre étoiles pour les touristes en plus du Parc Préhistorique...

    Belkbir paya 6 dirhams pour la coupe et 10 dirhams d´impôt ancestral, 10 dirhams que le fkih Serginbi empocha en souriant.

    Il était déjà 17 h 30 min et 1 seconde quand Belkbir arriva aux environs de la grotte. Déjá à cent mètres de l´orifice fermé par une porte en acier coffre-fort, un régiment de gendarmes armés montait la garde. Caméras de surveillance, radars, missiles sol-air, canons, chiens et détecteurs interdisaient le moindre mouvement.

    -Ta carte d´identité nationale!, Dit l´officier avec un fort accent américain.

    Belkbir montra sa carte.

    L´officier dit:

    -Tu es né à Tafrouate, que fais-tu ici à Air Hayn (Irhoun prononcé en texan).

    -Je souhaite admirer les Hommes d´Irhoun, répondit Belkbir.

    -Dégages, OK ? Sinon tu vas recevoir une balle dans la tête!
    Tu n´es pas au courant? Cria l´officier américain.

    Entre temps un gendarme bien marocain s´était approché, avait aussi contrôlé la carte d´identité et dit:

    -Eh bien, les Hommes d´Irhoun découverts il y a quelques semaines ont disparu! Et je te conseille de reprendre l´autocar rapidment, allez !

    Plus vite que tout de suite, Belkbir reprit le chemin du village, alla droit au souk pour acheter une djellaba locale, des babouches et un turban histoire de se faire discret car sa jaquette denim et ses panatalons manchester étaient trops voyants.

    Puis il cherha un gîte chez Imeghran l´instituteur du village qui déjà autour du thé de bienvenue chuchota:

    -Incroyable! Les Hommes Préhistoriques d´Irhoun ont disparu. Les scientifiques et experts ne comprennent rien, comment des squelettes de plus de 300 000 ans inscrutés dans la roche ont pu se volatiser? Pourtant, toute la zone était sous haute surveillance. .

    Belkbir demanda:

    -Quand?

    -Juste il ya quelques jours. Rien sur les caméras de surveillance. Le fkih parle des Ahl El Keef (Les Gens de la Grotte) et dit que comme dans la Sourate, les Gens de la Grotte d´Irhoun, après vaoir dormi plus de 300 000 ans se sont relevés. Pour le fkih Serginbi, le temps est relatif. Alors que nous comptons plus de 300 000 années, ces Hommes d´Irhoun croient avoir dormi pendant seulement
    30 minutes.

    Belkbir sirota son thé .

    Puis l´instituteur Imeghrane chucota:

    - En sortant du bar illégal il y a quelques semaines, je jure que je n´avais pris qu´un verre pas plus pour tuer l´isolement dans ce village maudit et Dieu seul sait que depuis cinq ans j´essaye de conatcter le ministére de l´éducation pour être muté vers la ville, eh bien j´ai vu comme je suis en trian de te voir 7 hommes habillés de manteaux hauts en couleurs , barbus et qui riaient en quittant la grotte d´Irhoun...

    Belkbir demanda:

    -Sept hommes barbus habillés en multicolore ?

    -Oui ! Et figures-toi, ils avaient une langue inconnue comme s´ils karkariaent. Tu sais, karkar , un son qui vient du fond de la gorge karkar..karkar.. Puis juste le soir on m´a téléphoné de Safi, mon cousin qui a l´internet m´a dit qu´en Algérie on avait vu septs hommes barbus de al tarika Karkarya....
    Moi, je suis persuadé que les Hommes Préhistoriques du Jebel Irhoun sont excatement les mêmes que les Hommes
    de la tarika Karkarya. Heureusemnt qu´ils ont partis vers l´Algérie, je crois qu´en fait, il y a plus de 300 000 ans, ces sept individus algériens étaient passé fumer un joint ici à Irhoun, s´étaient endormsi dans la grotte et quand les chercheurs du Plank.Institut les ont éviellés, eh bien ils sont repartis vers l´Algérie, leur pays d´origine. Alors pourquoi s´en faire?

    Belkbir questionna:

    -Tu as des preuves?

    -Mais oui. D´après mon cousin de Safi, la toile internet est en ébulltion en Algérie. En effet, tous prétendent que c´est une invasion marociane, mais les tets ADN démontrent que les hommes de la tarika Kakarya et les Hommes du jebel Irhoun sont non seulement identiques, mais sont algériens d´origine. Pour ne pas stopper la rentrée en devise, le Makhzen a trouvé sept squelettes découverts à Sidi-Bennour et les a mis dans la Grotte Du Jebel Irhoun. Tant mieux, avec déjà nos problèmes ici....

    ---------------------------------------------------------



    -

    Rapporter Belkbir jeudi 24 août 2017 07:56
  • On ne peut, je ne peux être spécialiste en tout, comme le suppute ce bensghir à l'esprit tellement étroit qu'il me voie partout.

    L'âne besghir fait, comme à son habitude un commentaire, si on peut appeler cela ainsi, insipide, qui fait pédant pour pas un clou et qui ne signifie rien, sauf à encore dénigrer mon pays, l'Algérie que je défendrais tout le temps et avec mesure, ne lui en déplaise.

    Je ne lui parle pas directement, j'utilise le IL pour signifier qu'il n'est qu'un épiphénomène de maroquin qui se la joue.

    De quoi s'agit-il de cette secte ?

    Je ne juge personne mais je constate qu'elle est plus une troupe de clowns, comme la narco monarchie en a le secret et qui en regorge à l'exemple de celle Allawiya et ce bensghir, qui sous couvert religieux veulent expliquer le Coran à leur manière se prenant pour des théologiens, comme encore ce belsghir qui veut mettre son grain de sel sur tous les sujets.

    Non vraiment, je n'ai pas envie de perdre mon temps avec un sujet de cette nature et mon commentaire n'a été suscité que par ma mise en cause de ce bensghir qui mérite bien son nom, vu l'étroitesse de son esprit à m'attaquer ad hominem en me citant dans un sujet qui ne me concerne nullement. Il n'est pas le premier car un certain Truc l'avait fait aussi, ce qui prouve si besoin est qu'ils ont mal là où je pense.

    Rapporter Vangelis jeudi 24 août 2017 07:10
  • Chacun a le droit de croire en ce qu'il veut et de pratiquer ce qu'il veut.
    Je ne vois pas pourquoi on fait un débat sur ça.

    Rapporter Moh jeudi 24 août 2017 04:13
  • Quand on voit tout le tapage médiatique fait autour de ce groupuscule de débiles profonds, on a l'impression que l'invasion de Ya'jouj et Ma'jouj s'est abattue sur l'Algérie à partir de l'ouest au lieu de l'Est alors qu'il n'en est rien.

    Sincèrement, quel est la différence entre la "Hadra" des autres sectes (Tariqa Tjaniya, 3alawiyya et consorts) et celle de la Karkariola. La seule différence, est que les adeptes de anciennes sectes s'habillent comme leurs compatriotes et ceux de cette secte s'habillent comme comme des clowns dixit Bouloulou ci-dessous.

    Si je me trempe, éclairer ma lanterne.

    Rapporter San4 mercredi 23 août 2017 20:47
  • Eh bé, c'est du joli!
    Sur Youtube, admirez les titres des vidéos qui sont consacrées à cette secte:
    -" Secte sorcière dans le Rif ( Karkarya ) '.
    - "Un karkariy nous raconte ses visions sataniques".
    - "Je vois et salue le Diable à chaque prière - La retraite spirituelle de Abdelkhabir" .
    Sur Google, idem, ce ne sont que mises en garde contre la secte sorcière venue du maroc. De toutes façons quoi attendre de plus d'un pays connu comme un expert mondial en la matière?
    Y a du ménage à faire.

    Rapporter LHomme de Méchta mercredi 23 août 2017 18:10
  • Mais non, c'est un canular ! Et tout le monde a plongé.

    Ce sont les clowns de la commedia del arte marocains, Arlequin et co., y'a qu'a regarder la photo et même le nom: Karakarya !

    Rapporter Bouloulou mercredi 23 août 2017 17:28
  • Carnaval fi dechra.

    Rapporter LHomme de Méchta mercredi 23 août 2017 16:53
  • L'islam c'est la "grande khalouta" depuis la mort du prophète !

    Avec ses nombreux courants, ses nombreux rites, ses nombreuses croyances, ses nombreuses interprétations la religion musulmane n'est pas prête de s'en sortir sans dommages collatéraux graves au sein de chaque pays arabo-musulman et même au sein des pays musulmans asiatiques !

    Rapporter Brahim Brakmi mercredi 23 août 2017 16:50
  • L´ÂNE DE TROIE

    Note: Les Anciens Grecs ont eu leur Cheval De Troie. Nous au
    Maghreb, nous avons un âne d Troie, pardon un âne de la bêtise. Côté stratégie donc, les envahisseurs grecs de la mythologie élevèrent une cheval immense fait en bois.Puis ils s´était dissimulés dans ce piège pour entrer dans la ville rt l´envahir. Ceci pour les débutants.
    Des ânes de la bêtise on en a des centaines de milliers, bouriquots,compris.
    In L´Âne de Tiznit , du fossoyeur Larbi Eddib, éditions du Dépannage et Du Bricolage, ISBN 234, page 13, 1967 île du
    Ouakouak/- Fin de note

    Après la canicule, les feux de forêts, les attentats terroistes, la misère, les sauterelles, et 1000 fois les plaies de l´Égypte, on nous sert maintenant la tarika Karkarya.

    Karkarya. Sucez et dégustez ce mot: KARKARYA. De la racine karkar. Or à ma connaissance, ce mot KARKAR dans notre daridja (si quelqu´un est intéressé par la racine arabe, envoyez un télégramme) eh bien aucun être humain ni homo-sapien ni demi-sing ne karkar.

    Patience. On dit " Tay karkar" (il karkar). Or le seul animal qui emet ce bruit de t´karkir est bien la cigogne.

    Cette zouia de la tarika Karkarya est forte de couleur. Les vêtemnets que les adeptes barbus portent sont dignes d´un Yves Saint-Laurent. De près ces individus karkaryin ressemblent plutôt à des jeux de dame ou des arlequins.

    Je n´ai pas eu l´occasion d´effectuer une autopsie sur l´un de ces individus pour savoir si son cerveau est aussi coloré que ces vêtements de carnaval.

    Donc, à en croire Vangelis qui aiguise déjà son arsenal désuet mais toujours prêt, à condition que notre Vangelis n´attrappe pas une crise de nerfs en voyant ces cohortes de karkaris maroauis enhavir sa chère Algérie, eh bien le Makhzen après le cannabis, le hashich, les prostituées, les voleurs, les oeufs et les tomates contrabondo envoit maintenent les karkaris .

    Patience, je dois subito me cacher car un karkari barbu a repéré le cybercafé du village et donc je dois m´absenter pour quelques jours.

    Mais je vais revenir.

    Cependant, on constate déjà où nous en sommes.....

    Rapporter Belkbir mercredi 23 août 2017 16:24
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Libye : le HCR dénonce les abus dont sont victimes les réfugiés et les migrants à Sabratha

  Pour le HCR, la situation à Sabratha montre une fois de plus la nécessité d'une action internationale et souligne le prix élevé que doivent payer les réfugiés.

Les énergies renouvelables, une nécessité pour l’économie tunisienne (ministre)

De son côté, la Directrice générale adjointe de la BAD pour la région de l’Afrique du Nord, a souligné que la transition énergétique constitue une opportunité pour l’Afrique.

Le développement de l’agriculture, une solution pour prévenir les conflits (FAO)

 « Le G7 a permis de refocaliser notre attention sur le besoin de rendre les systèmes alimentaires plus durables grâce aux approches territoriales », a déclaré le directeur général de la FAO.