Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 21 Novembre 2017

  •   Aboubaker Khaled
  • samedi 9 septembre 2017 20:32

Le festival « Algérie en Mouvement » du 27 au 30 septembre à Paris

« Le festival Algérie en mouvement » revient pour sa deuxième édition, du 27 au 30 septembre prochain à Paris. « Un événement qui met en lumière les acteurs du changement et leurs initiatives dans l’Algérie contemporaine ».

 

« Algérie en Mouvement » est un événement qui vise « à faire évaluer les représentations et les idées reçues sur l’Algérie et sur sa jeunesse auprès de l’opinion publique française et de la diaspora algérienne en France », a souligné ce samedi au cours d’une conférence de presse  Farid Yaker, le président de l’Association Forum France-Algérie, organisatrice de l’événement.

Les activités du festival se dérouleront durant trois jours dans une salle de cinéma à Paris où « des projections vidéos et films documentaires permettront au public de découvrir les belles initiatives pleines d’émotions de jeunes Algériens. Parallèlement, il y aura des débats qui seront animés par les réalisateurs et des acteurs de la sociétés civile algérienne », a détaillé Farid Yaker.

Le premier jour du festival se déroulera à la mairie du 2ème arrondissement de Paris. Le débat de cette soirée d’inauguration sera animé par des personnalités, telles que Fahem Hennachi, DG de Bank ABC France et fondateur des Comptoirs de la méditerranée,  Karim Amellal, enseignant à Science-Po de Paris, Aicha Mokdahi, présidente de l’Association Atlas, Zafira Baba-Ouartsi, directrice de Artissimo, ainsi que Farid Yaker, président du Forum France_Algérie».

La soirée sera suivie par un débat sur : la société civile et le dynamisme entrepreneurial : état des lieux et perspectives, conduit par Abdelkrim Boudra, ancien porte-parole de NABNI, le professeur Omar Benbekhti.

La soirée du 28 septembre verra aborder le thème de « la place de la femme dans l’espace public » avec des projections de courts-métrages et vidéos (« Celui qui brûle » de Slimane Bounia et une série de vidéos de plusieurs réalisateurs algériens). La soirée du vendredi 29, portera sur les Médias et les réseaux sociaux et qui verra la projection du film documentaire « comment internet change la vie des algériens ? » coproduit par Mayhem et le Forum France-Algérie. Il y aura aussi un échange entre le public et un groupe d’experts de la scène médiatique en Algérie, à l’instar de Zakaria Brahami, AkramBelkaid et Ihsane El Kadi. Enfin, pour la journée du 30, le public verra deux projections de films documentaires : « Wash derna » de Riad Touat et « Bla Cinima » de Lamine Ammer Khoudja.

Concept inspiré du Brésil

Selon le président du Forum, la première édition de 2013 « a réussi à ramener une vingtaine de jeunes, issus principalement de la société civile (association et entreprises dans l’économie sociale et solidaire). Cet événement leur a donné l’occasion de visiter quatre communes française pour expliquer aux Français ce qu’ils faisaient et même rencontrer des partenaires ».

Le festival France-Algérie est inspiré du mouvement « le Brésil en Mouvement » organisé depuis 20 ans et annuellement en France », a précisé M.Yaker, et d’ajouter que « cela nous a marqué et inspiré pour lancer le même concept, vu le nombre important d’Algériens vivant en France et le lien historique qui lie les deux pays ».

 

L’Association Forum France-Algérie, créée ne 2011 par des Franco-algériens qui vise à rapprocher la France de l’Algérie et d’autre part, faire en sorte que des Franco-algériens contribuent au développement économique et socioculturel de l’Algérie. 

Farid Yaker 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • Je vous remercie de me communiquer les lieux du festival Algérie en mouvement le 27 septembre 2017.

    Dans cette attente,
    Salutations distinguées.
    Nabila Gueroui

    Rapporter Gueroui samedi 16 septembre 2017 20:55
  • SVP un lien pour s'inscrire à l'Event? Merci !

    Mina

    Rapporter Mina Yn lundi 11 septembre 2017 22:27
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib (Audio)

Mabrouk Aib estime que la baisse du prix du baril devrait être perçue comme « le signal d’alarme qui nous réveille » pour réfléchir à diversifier notre économie.

La France propose une rencontre sur les TIC avec les pays du Maghreb

  En Tunisie, le secteur des TIC contribue à hauteur de 7,5% du PIB et affiche une croissance à deux chiffres.

Tunisie : Le gouvernement ambitionne de porter la croissance à 3% en 2018

La Tunisie, qui identifie, depuis 2011, des solutions pour sortir de sa crise n’a pu réaliser qu’un très faible taux de croissance, de moins de 1% pendant les six dernières années.