Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • dimanche 10 septembre 2017 12:57

Algérie : Le président vénézuélien Nicolas Maduro entame une visite de deux jours à Alger

 

Le communiqué de la présidence ne mentionne pas les personnalités politiques que Nicolas Maduro va rencontrer notamment le Chef de l’Etat. 

 

Le président vénézuélien Nicolas Maduro Moros, entame à partir de ce dimanche, une visite de deux jours à Alger, indique la présidence de la République dans un communiqué, repris par l’APS. A l’ordre du jour : évaluation de l'état des relations bilatérales d'amitié et de coopération et  échange de vues sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun, y compris la situation du marché mondial des hydrocarbures.

"Le président de la République bolivarienne du Venezuela, son excellence, Monsieur Nicolas Maduro Moros, effectue une visite à Alger, les 10 et 11 septembre 2017",  précise la même source. "Cette visite offrira l'occasion aux deux parties de procéder à une évaluation de l'état des relations bilatérales d'amitié et de coopération, ainsi que les voies et moyens de les consolider", ajoute-t-on.

"Elle permettra également de procéder à un échange de vues sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun, y compris la situation du marché mondial des hydrocarbures et ses perspectives", conclut le communiqué de la présidence de la République".

Le communiqué de la présidence ne mentionne pas les personnalités politiques que Nicolas Maduro va rencontrer notamment le Chef de l’Etat.  Samedi, l’APS faisait état d’une "escale technique" à l'aéroport Houari-Boumediene à Alger, où il a été reçu par le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



3 Commentaires

  • Le baiser de la mort

    Rapporter Kem Kem dimanche 10 septembre 2017 22:41
  • Maduro l’apprenti-dictateur n'est pas le bienvenu en Algérie.
    Dégage Maduro !

    Rapporter Anemlay dimanche 10 septembre 2017 21:31
  • C'est exactement l'homme qu'il fallait dans la conjoncture actuelle. Ainsi il va conseiller Bouteflika comment procéder avec la planche à billet et lui présenter l'expérience Vénézuélienne sur la lutte contre l'inflation.
    J'espère seulement qu'il reste quelques bribes de mémoire à Bouteflika et se rappelle la dernière visite d'un président Vénézuélien, M Chavez en 2005 et ses conseils pour le revirement sur la loi sur les hydrocarbures. Bouteflika a suivi son conseil et on sait ce qu'il advint. L'Algérie est devenue pestiférée chez les majores pétrolières et ce n'est pas avec les 3eme couteaux qui répondent encore à ses appels d'offres d'exploration qu'elle va relancer sa production.

    Rapporter Hayy ibn Yaqdhan dimanche 10 septembre 2017 17:21
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les militants du FFS à Ghardaia tous acquittés

  Le FFS avait  interpelé  par le biais  d’une question orale le ministre de la justice garde des sceaux, Tayeb Louh, le 09 janvier  passé, sur  la présentation  de ces cadres et militants du FFS à Ghardaia devant le tribunal criminel.

Maroc : la réforme du régime de change est une décision "souveraine" (Banque centrale)

Initialement prévue pour juillet dernier, cette réforme, qui vise à élargir la fluctuation du dirham marocain, avait été retardée par le gouvernement pour "des études supplémentaires".  

Algérie : Ouyahia n a pas encore dit son dernier mot au sujet des privatisations

Le FLN, le RND et même le FCE sont d’accord pour respecter la décision du président subordonnant à son accord les privatisations.