Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 18 Janvier 2018

  •   Par Aboubaker Khaled
  • mercredi 13 septembre 2017 07:07

Près de 5 millions de voyageurs ont traversé les postes frontaliers durant la saison estivale (Douanes)

Photo : APS.

« Seulement 16% des voyageurs algériens ont utilisé le titre de passage douanier électronique (E-TPD) », a indiqué Djamel Brika, le directeur des relations publiques et de l'information auprès de la direction générale des Douanes algériennes.

 

 

Près de 5 millions de voyageurs algériens ont traversé les postes douaniers (ports, aéroports et frontières terrestres) durant la saison estivale 2017 (1er juin au 31 août 2017), a révélé hier mardi à Alger, lors d’une conférence de presse, Djamel Brika, le directeur des relations publiques et de l'information auprès de la direction générale des Douanes algériennes.

« Seulement 16% des voyageurs algériens ont utilisé le titre de passage douanier électronique (E-TPD) », a-t-il ajouté.

Le E-TPD est une procédure qui devrait réduire les délais d’attente des voyageurs vers la Tunisie à bord de leurs voitures et qui sera, généralisée à travers les ports, en 2018.

« Grâce à ce dispositif en ligne, la durée de procédure de passage en douane est passée à cinq minutes au maximum contre 30 minutes au minimum auparavant », s’est félicité Djamel Brika.

Djamel Brika a indiqué que « les services douaniers ont traité, durant cette période, pas moins de 2.174.183 voyageurs via les aéroports, 2.388.539 de voyageurs et 972.721 véhicules pour les postes frontaliers terrestres et 361.118 voyageurs et 120.970 véhicules via les ports ».

Pour l’activité au niveau des ports, a-t-il ajouté, les services douaniers ont fait face à plus 360.000 voyageurs (218.202 arrivées et 142.316 départs). Des « brigades navigantes », a-t-il indiqué, ont été mises en place pour la troisième année consécutive et ont traité 562 traversées. Leur rôle était l'accomplissement de certaines formalités douanières sur les car-ferries durant les traversées.

Selon Djamel Brika, le nombre de personnes ayant quitté ou étant entré au pays en transitant par les différents aéroports internationaux a atteint 2.174.183 voyageurs, dont 1.187.961 arrivées et 986.222 départs.

 

Infractions au niveau des points frontaliers

 

Le bilan de la Direction générale des Douanes rendu public hier indiqué « que 1398 minuties (petites infractions) ont été enregistrées durant cette même saison, au niveau des ports et 1.143 au niveau des aéroports ». La vigilance était de mise : pour preuve, « les douaniers ont permis de mettre plusieurs tentatives de transfert illégal de devises pour une valeur de près de 30.000 euros ».

Les douaniers ont saisi durant le mois d’août pas moins de 1.284 kg de kif traité et 1.121 comprimés de psychotropes.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Ces trafiquants qui voulait dilapider les caisses de la Nation de la bagatelle de 30 000 Euros devraient tous être pendu sur la place publique.

    Wa Allah Ma Yahachmou, ils veulent ruiner l'économie nationale. Le problème c'est que les filets de la douane attrapent les petites sardines et laissent passer les gros requins.

    Rapporter San4 mercredi 13 septembre 2017 09:32
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP 10.01.18 "l'Alternance aux présidentielles de 2019 n'est pas impossible:en voilà les conditions"

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Abderezak Dourari professeur des langues. "Le pouvoir algerianise son cosmos identitaire, tant mieux

A ne pas manquer

Prev Next

Le FMI dément vouloir imposer l’austérité à la Tunisie

Les déclarations qui se veulent rassurantes de son porte-parole aujourd’hui surviennent après les récentes protestations déclenchées par des mesures de la loi de finances 2018 ayant entraîné une hausse des prix du gasoil, des automobiles et des services de téléphonie et d'accès à internet.

De nouveaux investissements pour le secteur automobile tunisien (document OBG)

  Assembler les véhicules sur place permet aussi aux constructeurs de  contourner les quotas d’importation controversés actuellement en vigueur. Si la Tunisie a soi-disant libéralisé son régime légal des importations, la réalité est quelque peu différente, et les concessionnaires ne sont autorisés à écouler qu’un quart de leurs quotas à chaque trimestre.

Maroc - En 2017, pour la deuxième année consécutive, le déficit commercial s’est creusé

Il a progressé de 2.6%, enregistrant 189,8 milliards de dirhams, soit 6,7 milliards d’euros, contre 185 milliards en 2016. Autrement, dit, les exportations n’ont couvert que 56,3 % des importations. Le redressement des prix du brut a ainsi sévèrement pénalisé le royaume qui importe la quasi-totalité de ses besoins énergétiques.     Le déficit commercial du Maroc, selon l’indicateur préliminaire des échanges extérieurs...