Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

  •   Anis Saidoun
  • vendredi 29 septembre 2017 15:46

Alger veut relancer la lutte contre le kyste hydatique en accueillant un congrès mondial qui lui est dédié (audio-vidéo)

Pr Karima Achour, chef de service de chirurgie thoracique au CHU de Bab el-Oued/ Ph: Ahmed Sahara

Le gotha mondial du traitement du Kyste hydatique sera en conclave à Alger du 04 au 07 octobre prochains. L’occasion de faire le point sur une pathologie pas si rare qu’on voudrait le penser.

 

Trois journées pleines d’interventions scientifiques, plus de 150 invités étrangers, des dizaines de praticiens algériens pourront bénéficier de la venue à Zeralda près d’Alger du congrès mondial sur le kyste hydatique pour relancer la lutte contre cette maladie en Algérie. Professeure Karima Achour a obtenu avec la délégation algérienne en Roumanie en 2015 l’organisation par la WAE (société savante Internationale spécialisée dans le Kyste hydatique) de cet important événement biennal qui, depuis le début des années 50, fait avancer dans le monde, et avec l’OMS, la stratégie de lutte contre le kyste hydatique.

« Il existe deux manières de traiter les lésions que peut provoquer le parasite  « Echinococcus Granulosus », chirurgicale et médicamenteuse. Or seule la première est pratiquée en Algérie », a déploré Professeure Achour à l’antenne de RadioM. Adossée à son expérience de praticienne, elle veut attirer l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité d’ajouter la thérapie par les médicaments afin de réduire les recours « extrêmement coûteux » à la chirurgie sur les patients touchés par le parasite. La relance des politiques de prévention afin de traiter les bassins porteurs du parasite est l’autre attente en marge de ce congrès qui devrait montrer les derniers progrès sur cette voie dans le monde.  L’éradication du parasite a été obtenue depuis plusieurs décennies dans les pays riches.

Une patiente opérée pour la 9e fois

Le Kyste hydatique est une maladie due à un parasite « EchinococcusGranulosus » et qui se transmet à l’homme ayant une promiscuité avec des chiens contaminés.  Une fois le kyste du parasite niché dans des organes nobles de l’homme (foie, cerveau, poumons), la seule solution pour se débarrasser chirurgicalement de tous les kystes un par un.  L’opération peut parfois s’avérer très délicate et nécessiter un chirurgien expérimenté (vu que l’explosion d’un kyste durant l’ablation pouvant causer de graves complications) «  Je vais devoir opérer une patiente pour la 9eme fois » à cause d’une dissémination du parasite dans son corps,  a confié Professeur Achour dans l’émission l’Entretien de Radio M

L’Algérie reste toutefois un pays plus ou moins avancé dans la lutte contre les parasites. WAE a déjà tenu un congrès mondial à Alger. C’était en 1972 à l’initiative de feu le professeur Bachir Mentouri grand spécialiste mondial de la chirurgie curative de cette maladie.

Un savoir-faire appréciable a été amassé dans la parasitologie en Algérie mais des choses restent à faire selon Professeure Karima Achour même si le pays a accumulé une expertise appréciable dans le domaine « le manque de données épidémiologique fait que l’on ne sache pas exactement la gravité de cette maladie et qu’on la juge peut être pas à sa juste valeur ».


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Média : Les réalisateurs étrangers à la rescousse de la production publicitaire en Algérie

Ce mois sacré de Ramadhan, qui fait monter la fièvre publicitaire et affoler les annonceurs, est devenu désormais le mois de surconsommation par excellence. Des dizaines de spots publicitaires défilent sans cesse à longueur de journée, tentant par tous les moyens de séduire le grand public.

Les défis de la logistique de distribution (contribution)

  La gestion de la chaîne logistique de distribution permet de mettre en œuvre l’ensemble des éléments contribuant à la distribution des produits. Le flux et les stocks, les retours, l’emballage, les équipements, les services de transport, de manutention, les systèmes d’informations…Ce concept relativement standard de la supplychain est en train d’évoluer. Son champ d’intervention s’élargit de plus en plus et...

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.