Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   TAP
  • lundi 16 octobre 2017 16:32

La Tunisie obtient des crédits de près de 125 millions d'euros

 Les crédits qu’a pu obtenir la Tunisie seront employés pour l’inclusion économique des jeunes et pour la réalisation de certains projets.


La Tunisie a pu mobiliser 124,7 millions d’euros (soit 363,53 millions de dinars) en marge des réunions annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) qui se sont tenues du 11 au 15 octobre 2017, à Washington (Etats-Unis), selon un communiqué du ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale publié lundi.
Cette enveloppe constitue le montant total des trois conventions de financement signées par la Tunisie, à Washington. La première convention portant sur un crédit de 52,7 millions d’euros (l’équivalent de 153,65 millions de dinars) a été conclus avec le groupe de la Banque Mondiale alors que les deux autres ont été conclues avec la Banque islamique de développement(BID), dont les montants s’élèvent respectivement à 57 millions d’euros(166,3 millions de dinars) pour le premier crédit et à 15 millions d’euros (soit 43,7 millions de dinars) pour le second.
Le crédit accordé par la BM à la Tunisie sera remboursé sur 30 ans dont 5 ans de grâce avec un taux de remboursement de 1%. Ce financement sera alloué à l’inclusion économique des jeunes dans les gouvernorats les plus défavorisées à savoir Jendouba, Kasserine, Kairouan, Siliana, Manouba puis en deuxième étape Kébeli et Sfax.
Quant aux deux crédits obtenus par la Tunisie auprès de la BID, ils seront alloués à la construction du barrage Saïda au Cap-Bon et le barrage Kalâa Kobra (gouvernorat de Sousse) et pour la réalisation des ouvrages de transport des eaux afin de répondre aux besoins en eau jusqu’à 2023 pour le grand Tunis, le Sahel, le Cap-Bon et Sfax.
Le premier prêt sera remboursé sur 20 ans dont cinq ans de grâce avec un taux d’intérêt de 2% alors que le deuxième prêt est sans intérêt et sera restitué sur une période de 15 ans.
Ont procédé à la signature de ces conventions, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale Zied Ladhari, la directrice du département Maghreb et Moyen-Orient à la Banque Mondiale, Marie Françoise Nelly et le président de la BID, Bandar Al Hajjar.
Ladhari a eu par ailleurs, des rencontres avec des responsables des institutions financières internationales et régionales, le secrétaire d’Etat adjoint au Trésor des USA, Eric Meyer, le secrétaire d’Etat adjoint du ministre du Commerce américain, Stemard Johns, la directrice adjointe de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), Chie Miyamada et le directeur exécutif de l’Agence internationale du développement américain (USAID), Mark Green.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie : Les réserves en devises baissent à 82 jours d'importation, "un niveau plus qu’alarmant"

L'expert en économie Moez Joudi juge le niveau  de stock des réserves plus qu’alarmant. 

Tourisme : 2,5 millions d’Algériens ont visité la Tunisie en 2017 (OTT)

Pas moins de 2,5 millions de touristes algériens ont visité la Tunisie au cours de l’année 2017, une affluence représentant 35% de l’ensemble des touristes ayant visité ce pays voisin, a indiqué à l’APS le directeur de l’Office tunisien du tourisme (OTT).

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".