Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

  •   Lynda Abbou
  • mercredi 18 octobre 2017 16:17

Pour la Grande mosquée d’Alger, le plus grand tapis du monde et une dérogation spéciale

 

C’est la ville iranienne de  Neyshabur qui a approché le ministère des Affaires religieuses pour proposer le tapis.

 

«Je ne peux faire aucune déclaration au sujet de cette affaire. Et même si je détenais les informations que vous cherchez, je ne suis pas habilitée à vous les communiquer ». C’est la réponse donnée à Maghreb Emergent par une responsable au ministère des Affaires Religieuses et des Wakfs, au sujet du plus grand tapis  au monde commandé, en 2015 par l’Algérie, auprès de l’Iran pour équiper la Grande mosquée d’Alger.

La responsable n’a  pas fait, non plus de déclaration au sujet d’une  licence d’importation exceptionnelle qu’aurait  délivrée à sa tutelle le  ministère du Commerce  pour l’importation de ce tapis persan de 10.000 m², la tapisserie figurant sur la liste des produits interdits à l’importation par le gouvernement algérien. Une interdiction dont l’objectif est de  protéger la production locale. Concernant justement cette dérogation spéciale, nous avons contacté le ministère du Commerce, sans pouvoir obtenir d’information. Après nous avoir attentivement écouté, un responsable de ce ministère à qui nous avons  exposé la situation, nous a orienté vers un autre service, ce dernier est resté injoignable au téléphone.

C’est une  dépêche  d’agence de presse iranienne  IRNA, datée de septembre 2015, qui a fait part de la commande faite par l’Algérie auprès de l’Etat iranien.  C’est la ville iranienne de  Neyshabur qui a approché le ministère des Affaires religieuses, indique la dépêche, pour proposer un tapis confectionné par les artisans locaux.

L’accord de principe accordé par le ministère des Affaires religieuses, celui des Affaires étrangères avait pris le relais pour adresser une lettre officielle à l’Etat iranien au sujet de ce marché, explique la dépêche d’Irna.

Toutefois, aucune information n’a été communiquée au sujet de la valeur ou de la date de livraison de ce tapis. L’agence Irna précise, néanmoins, que ce tapis une fois achevé sera le plus grand tapis au monde. Le record actuel est détenu par un tapis, également iranien, équipant la mosquée du Cheikh Zayid à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis. Ce tapis fait plus de 5600 m² a exigé un travail de 21 mois impliquant 1200, tisserands, 20 techniciens et 30 designers et teinturiers.

Rappelons que le budget de décoration de la Grande mosquée d’Alger a été séparé du budget global de réalisation. A ce sujet, l’architecte, Hamid Faidi, avait souligné à la presse, en juillet dernier, que « l’histoire du budget de décoration et la plus invraisemblable de toutes les histoires louches qui ont accompagné la construction de cette mosquée. Dans les grands projets, la décoration n’est pas dissociée du budget global. La décoration, ça n’existe pas dans un marché public de cette importance. Elle fait partie intégrante de l’architecture. Elle est comprise dans le marché de maîtrise d’œuvre et celui de la réalisation. Ce n’est pas de l’équipement actif».

 


Évaluer cet élément
(9 Votes)

Laissez un commentaire



6 Commentaires

  • Au lieu de réaliser et de construire des projets de valeurs et d'importance qui apportent de la valeur ajoutée a notre pays et a notre société, ils dépensent des milliards de dollars dans des projets qui vaut rien ni pour l'économie ni pour la société.

    Rapporter Abdelghani SAIDANI dimanche 29 octobre 2017 16:10
  • Bonjour,
    Et quel est le pourcentage du coût total de cette grande merde est déjà détournée par les voyous algériens et iraniens, toujours complices quand il s'agit d'utiliser la religion pour abrutir les masses, qui sont déjà bien abruties, et qui s'auto-abrutissent, hélas ?

    Rapporter Anticons samedi 21 octobre 2017 11:39
  • Bravo Mr Belkbir. J'attends avec impatience la suite.
    Vulpes Zerda

    Rapporter Vulpes Zerda samedi 21 octobre 2017 00:00
  • Un tapis roulant , pourquoi pas un hélicoptère volant pour transporter les malades et les accidents de circulation, pourquoi pas un hedravion pour éteindre les feux de forêt, le nord algérien devient presque me Sahara sans arbre ni végétation, dieu et plus grand que ce tapis de 10000 m2 d'un jour à l'autre vous serais entre des mains de ce que les responsables on fait pour le peuple .

    Rapporter Laroys jeudi 19 octobre 2017 21:12
  • LE TAPIS VOLANT


    2020. Année pleine d´attentes et de promesses vue que tous les gouvernements du Maghreb, aucun nommé et aucun oublié avaient fait de cette année 2010 l´année mythique qui allaient voir éclore des milliers de zones industrielles, des projets pharaoniques industriels, des millions d´emploi etc.

    Belkbir se trouvait non par pur hasard mais par pure néceesité à Alger pour rendre visite à un vieux ami de la famille, ancien banquier des cellules secrètes des combattants algériens installé á Tadla au Maroc. Bien avant
    1962. Omar proposa alors une visite à la plus grande mosquée du monde avec le plus grand tapis du monde.

    Celà tombait bien ce vendredi de printemps frais et ensoleillé.

    Hier, la Chine avait installé sa station spatiale permanente , le Japon avait achevé son programme satellite pour devancer le GPS américain, la Corée du Nord testait déjá ses propres satellites alors que l´Inde atteignait la lune et préparait une expédition sur la planète Mars pendant que
    la Russie testait un super-spoutnik capable d´avoisiner la
    vitesse de la lumière et que les astronomes américains élaboraient une cartographie des planètes habitables au del`de notre système solaire et que la Corée du Sud expédiait cinq sondes pour tester la matière noire car des passages ultra-rapides vers d´autres dimensions existaient.

    Juste avant, le Maroc avait présenté le plus grand couscous du monde à Agadir, la Mauritanie le plus grand méchoui de dromadaire du monde, la Tunisie la Harissa la plus forte au monde, l´Algérie le plus grand tapis au monde et la Libye le plus grand camps de réfugiés. Au monde.

    Entre temps l´imam lisait la Sourate de la Vache, et les fidèles entraient se ranger pour la prière du vendredi. On était plus de 300.000 fidèles d´aprés le grand cadrant électronique et en lettre rouges on vpyait " Nouveau record du monde ".

    -Allah Ou Akbar, dit l´imam.

    -Allah Ou Akbra, reprenions-nous en choeur.

    On priait donc sur le plus grand tapis du monde, offert par la vilee de Neyshabur en Iran,. Et quel tapis ! Les virtuoses persans avaient réussi plus de mille noueud au mm. carré, une prouesse artisanale à vous couper le souffle.

    On était en pleine méditation quand brusquement le sol vibra. Mais en pleine prière, d´autant mieux mourir sereinement si c´était un tremblement de terre pensèrent la totalité des fidès. Un billet tout droit vers le paradis.

    Et aussi brusquement, le tapis avait commencé à se soulever puis sans la moindre secousse on se retroucait, plus de 300.000 fidèles á dix mètres du sol de la mosquée.
    Le toit de la mosquée avait vacillé puis le tapis s´envola.

    Oui, le plus grand tapis du monde s´était envolé.

    On était maintenent au dessus des rares nuages alors que
    les sommets des Aurès se profilaient au loin.

    L´imam continuait à diriger la prière calmement:

    -Allah Ou Akbar.

    -Allah Ou Akbra, répetions-nous en choeur.

    Mon ami Omar chuchota:

    -Incroyable, mais j´ai l´impression qu´on est en train de voler.

    Le voisin d´à côté chuchota:

    -C´est la faute de l´Imam qui a laissé entrer un soulard ennivré dans la msoquée le vendredi dernier.

    Belkbir demanda:

    -Un homme ivre dans la la mosquée?

    -Oui répondit l´inconnu. On avait protesté mais l´imam nous avait dit que peut-être Allah l´avait appelé pour lui montrer le droit chemin.

    -Et après demanda Omar ?

    -Juste quand on avait commencé la prière, loin du soulard ennivré, celui ci était tombé. Alors on cria au scandale. Mais quand l´imam s´était approché de lui, il constata qu´il était mort. Mort net.

    -Mort ? Pendant la prière, demanda Omar.

    -Oui, mort net. Et l´iaam avait dit que ce soulard avait eue la meilleure mort, la fin la plus noble et qu´il était allé tout droit au paradis.

    Brusquement le tapis volant avait accéléré. On avait atteint la station spatiale permanente chinoise et les astronautes chinois nous saluaient de loin, étonnés.

    Fin du chapitre.
    Le prochian châpitre après la prière de vendredi demain Inchaâ Allah.

    Rapporter Belkbir jeudi 19 octobre 2017 07:12
  • Mais c'est un tapis de Chiite! Il n'est pas hallal pour un sunnite de prier dessus. Moi à mon avis il faut annuler la commande et la remplacer par 1000 tapis algerien du Mzab , des ouled Nail des Aures des Ait Hichem des bni snouss etc.... il suffit de les agencer par un designer local pour avoir un effet visuel sublime ;Meme pour l'entretien ce sera plus facile !

    Rapporter Qadda mercredi 18 octobre 2017 22:17
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Rencontre Me Ksentini- Bouteflika : La présidence de la République dément "catégoriquement"

"La présidence de la République dément catégoriquement, autant la véracité de l'audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu'il s'agit là de pures affabulations".

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.

Pour Hafid Derradji, Bouteflika n’a pas reçu Farouk Ksentini pour parler du 5e mandat

  Les déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCDDH), dissoute, Me Farouk Ksentini indiquant que le président de la République Abdelaziz Bouteflika souhaite briguer un 5è mandat ont fait réagir le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.