Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 21 Février 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • jeudi 7 décembre 2017 16:15

Algérie - Le lancement du nouveau satellite de télécommunications Alcom Sat est imminent (source, ASAL)

 

Selon une source à l’Agence spatiale algérienne (ASAL), les équipes de l’ASAL sont déjà sur place en république populaire de Chine pour assurer les préparatifs du lancement de ce satellite qui « servira à la diffusion radiophonique et télévisuelle » mais « sera aussi d’une importance stratégique pour le programme spatial algérien en termes de télécommunications et de renforcement de l’accès à internet ».

 

« Le nouveau satellite de télécommunications algérien Alcom Sat sera mis en orbite au courant de ce mois de décembre, et ce depuis un lanceur de satellite en Chine », a appris Maghreb Emergent d’une source de l’Agence spatiale algérienne (ASAL) qui n’a pas indiqué, toutefois, le jour exact du lancement ni le nom de la plateforme à partir de laquelle il sera effectué.

Selon cette source, « les équipes de l’ASAL sont déjà sur place en république populaire de Chine pour assurer les préparatifs du lancement ». Et d’ajouter : « Le satellite (…) servira à la diffusion radiophonique et télévisuelle. Il sera aussi d’une importance stratégique pour le programme spatial algérien en termes de télécommunications et de renforcement de l’accès à internet. »

Pour rappel, le lancement de ce satellite, avait été annoncé hier par l’invité de Radio M, Abdou Attou, qui avait souligné que l’Algérie « a les capacité de faire du programme spatial algérien un acteur majeur du développement pour l’économie nationale ». Selon lui, elle peut même devenir un exportateur de services liés au spatial pour les pays africains qui « ne demandent que des services complets à des coûts intéressants ».

Pour rappel, le 26 septembre 2016, l’Algérie avait lancé trois satellites Alsat-1B, Alsat-2B et Alsat 1N, par le lanceur Indien PSLV C-35 qui ont été réalisé et testé par les ingénieurs du Centre de développement des satellites (CDS) d’Oran, et ce, depuis le site de Sriharikota du Centre Spatial de Satish Dhawan, situé dans la région du Chennaï, dans le Sud-Est de l’Inde.


Évaluer cet élément
(22 Votes)

Laissez un commentaire



3 Commentaires

  • j'espère qu'il sera de très bonne qualité. ça fait plaisir et surtout
    bon courage.

    Rapporter Mekhatria samedi 9 décembre 2017 20:33
  • Lundi 11 décembre 2017, par la Chine la fussee Chang Zhen 3B/G2, plateforme Xichang Space center. Charge satellite Communication Alcomsat-1, 5,2 Tonnes. C pas un secret ? Voir calendrier 2017 des lancements de fussee dans le monde!!! Tt est plannifier dans le monde actuel !!!

    Rapporter Median samedi 9 décembre 2017 10:05
  • Mes félicitations pour cette politique spatiale sans mégaphone comme chez certains pays. À bon entendeur salut.

    Rapporter Bennani jeudi 7 décembre 2017 23:48
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

La Tunisie dépasse l’Algérie en matière de consommation de plastique

 L’Algérie est le deuxième importateur de technologie de la plasturgie sur le continent africain, juste après l’Afrique du Sud.

Algérie: Les réformes économiques préconisées actuellement risquent de ne pas aller loin, selon Temmar (Audio)

L’ancien ministre  dira que si l’Etat ne comptait que « sur la planche à billets, les risques inflationnistes seront importants »

"L’ouverture du fret maritime au privé est une aventure" (Ferhat Ait Ali)

 Il était question, selon des déclarations officielles de l’ancien ministre du Transport Boudjemaa Talai, que la CNAN acquière 27 navires entre 2016 et 2022 pour renforcer sa flotte.