Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 15 Décembre 2017

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • jeudi 7 décembre 2017 17:33

Les Marocains marcheront dimanche contre la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël

Le président américain Donald Trump annonçant sa décision hier (Reuters).

Selon le Huff Post Tunisie, quelques heures après l'annonce de Donald Trump de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem, plusieurs manifestations ont été enregistrées à travers le territoire tunisien pour dénoncer cette décision.

 

 

Le Groupe d'action national pour le soutien à la Palestine et l’Association marocaine de soutien à la lutte du peuple palestinien, rapporte le Huffington Post Maroc, organiseront dimanche prochain à Rabat une marche nationale de protestation contre la décision des Etats-Unis de transférer leur capitale à Jérusalem-Est occupée. L’appel à cette marche a été lancée hier, précise-t-on.

Selon le coordinateur du Groupe d’action national pour le soutien de la Palestine, Abdelkader Alami, qui s’exprimait dans une déclaration au Huff Post Maroc, la décision US « représente un fait marquant dont la gravité impose une réaction populaire forte » et le « peuple marocain, comme à son habitude, réagit à toute atteinte contre les droits du peuple frère palestinien (car) « cela relève désormais d’un devoir national ».

Pour Abdelkader Alami, « le boycott des produits américains pourraient certainement faire pression sur la décision politique américaine » car « « le moteur du monde entier, en ce moment, se situe dans le secteur de l’économie ».

Selon le Huff Post Tunisie, quelques heures après l'annonce de Donald Trump de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem des manifestations ont eu lieu à travers la Tunisie pour dénoncer cette décision.

La décision américaine, annoncée hier par Donald Trump, suscite la colère en Palestine et dans la région arabe. Elle a été critiquée partout ailleurs dans le monde.

Pour rappel, selon la loi internationale, qui ne reconnaît pas son annexion par l’Etat d’Israël, Jérusalem-Est est une ville occupée.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • LE BOYCOTT DE LA BÊTISE

    Nous avons un sérieux problème qui est l´idolatri dans ce monde arabe.

    Malgrè tous les Prophètes, les Livres Saints et les anges et Satan, les peuples au lieu de communiquer directement avec Dieu préfèrnet les " Villes Saintes".

    Á peine relevés de la Shoa nazie, les sionistes répètent les mêmes gestes contre les Palestiniens.

    Les gouvernements arbes eux ont bâti des monuments
    qui ont coûté des billions de dollars et la Mecque et Médine
    se sont transformées en Disney-Land.

    Et maintenant on nous parle de Jérusalem, Al-Quods, la Mosquée Al Aqsa , le Mur Des Lamentations, Betlhehme et le sanctuaire du Christe, les Tombes des Patriarches etc...

    Une seconde s´il vous-plait.

    Avec ces sommes énormes, des billions et des billions de dollars dépensés depuis 1948 dans de la féraille de guerre, des guerees sanglantes, des millions de réfugiés, des mounuments pharaoniques alors que les peuples arabes
    meurnet de misère, avec ces sommes énormes il aurait été possible de construire pa une Jérusalem mais des dizaines de Jérusalem , répliques exactes de cette Jérusalem maudite.

    Avec tout le décor ( Mura Des Lamentations, Mosquées,Églises etc..), des répliques 3-D, exactes et
    dans chaque capitale.

    Moins cher et les compagnies chinoises qui sont devenues fortes dans ces répliques ( les ingénieurs et architectes chinois ont déjà réussi à copier des villes entières suisses oua utres avec le tout même les boutiques, restaurants, , noms des rues etc..) sont capables de construire au moins dix Jérusalem par an....

    Maintenant on veut nous mobiliser pour protester contre la décision de Mr. Trump de reconnaître la ville de Jérusalem comme capitale d´Israël.

    Belkbir lui propose une solution plus pragmatique:

    -Que les Palestiniens et les Israëliens tombent d´accord pour détruire cette vieille ville de Jérusalem et de construire deux (2) Jérusalem pour chaque état......

    Moins cher, plus bénéfique et surtout positif et pour les Juifs et les Musulmans et les Chrétiens qui au lieu d´adorer de vieilles bâtisses pourries se tourneront vers Dieu....

    Cette folie des monuments concerne aussi les autres "villes saintes" trabsformées en coulisse du busness, de l´arnaque et surtout de la perte et de temps et d´argent.

    Jérusalem, la Mecque, Bethlehem etc.. ne sont que des mirages insalubres. Et il faut avoir le courage des les détruire vue que ces " villes saintes" sont devenues des
    Temples de l´Idolatri...

    Dieu n´a pas besoin de vieilles bâtisses pourries pour se manifester, et Belkbir est persuadé que et Dieu et les anges ont depuis longtemps quitté ces " villes saintes", dégoûtés par la bêtise de leurs habitants....

    Demain vendredi, la petite msoquée en terre bâttue avec son figuier et son puits est plus sainte que Jérusalem.

    Rapporter Belkbir jeudi 7 décembre 2017 19:27
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda » (audio-vidéo)

Le talk de journalistes de RadioM est revenu sur l’affaire Al Qods et se quelle révèle dans l’opinion de chaque pays arabe ou pas.

L’Algérie a exporté via le port de Bejaia près de 460 000 tonnes de sucre en 10 mois

  Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2016, les exportations de sucre via le port de Bejaia se sont établies à 338 480 tonnes.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.