Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Younes Saadi
  • samedi 16 décembre 2017 19:25

57 % des Algériens ont une opinion positive sur l’Union européenne (sondage)

Plus de 60%  des personnes sondées pensent que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.

 

Près des 90% des Algériens pensent que le soutien financier apporté par l'UE à l'Algérie est « efficace », indique un sondage d’opinion rendu public jeudi par la délégation de l’Union européenne en Algérie.

Il ressort également de ce sondage, réalisé dans le cadre du projet Opem Neighbours South entre avril et juin auprès un échantillon de 1000 personnes, que plus de la moitié (57 %) de la population en Algérie a une opinion positive de l’UE, 72% des personnes interrogées jugent que les relations entre l'UE et l'Algérie sont « bonnes » et 56% estiment que l'UE a une « influence positive » sur le développement socio-économique du pays.

Par ailleurs, l'enquête démontre que les attentes vis-à-vis de ce que peut apporter l'UE à l'Algérie sont importantes. Plus de 60%  des personnes sondées pensent, en effet, que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.

En outre, le sondage affirme que les trois quarts des personnes interrogées en Algérie, au Maroc et en Tunisie estiment que leur pays a « une bonne relation avec l'UE » et près des deux tiers ont une image « positive » de l'Union européenne. Aussi bien au Maghreb qu'au Machrek, les sondés souhaitent que l’UE joue un rôle encore plus important dans la promotion du commerce, du développement économique et des droits de l’homme, ajoute la même source.

Le sondage a été réalisé entre avril et juin 2017 dans les pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) et du Machrek (Jordanie, Liban, Palestine et autres).


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.