Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

  •   Younes Saadi
  • samedi 16 décembre 2017 19:25

57 % des Algériens ont une opinion positive sur l’Union européenne (sondage)

Plus de 60%  des personnes sondées pensent que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.

 

Près des 90% des Algériens pensent que le soutien financier apporté par l'UE à l'Algérie est « efficace », indique un sondage d’opinion rendu public jeudi par la délégation de l’Union européenne en Algérie.

Il ressort également de ce sondage, réalisé dans le cadre du projet Opem Neighbours South entre avril et juin auprès un échantillon de 1000 personnes, que plus de la moitié (57 %) de la population en Algérie a une opinion positive de l’UE, 72% des personnes interrogées jugent que les relations entre l'UE et l'Algérie sont « bonnes » et 56% estiment que l'UE a une « influence positive » sur le développement socio-économique du pays.

Par ailleurs, l'enquête démontre que les attentes vis-à-vis de ce que peut apporter l'UE à l'Algérie sont importantes. Plus de 60%  des personnes sondées pensent, en effet, que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.

En outre, le sondage affirme que les trois quarts des personnes interrogées en Algérie, au Maroc et en Tunisie estiment que leur pays a « une bonne relation avec l'UE » et près des deux tiers ont une image « positive » de l'Union européenne. Aussi bien au Maghreb qu'au Machrek, les sondés souhaitent que l’UE joue un rôle encore plus important dans la promotion du commerce, du développement économique et des droits de l’homme, ajoute la même source.

Le sondage a été réalisé entre avril et juin 2017 dans les pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) et du Machrek (Jordanie, Liban, Palestine et autres).


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.