Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 20 Janvier 2018

  •   MAP
  • samedi 6 janvier 2018 19:37

Maroc: Retrait de plus de 1400 permis miniers près les événements de Jerada

L’annulation des permis miniers pour non-respect des lois est un chantier désormais ouvert et ne s’arrêtera pas, a affirmé jeudi le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, regrettant la mort de deux jeunes dans une ancienne mine de charbon à Jerada, à l'origine des manifestations de ces derniers jours.

M. El Otmani, qui s’exprimait lors de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement, a ajouté que plus de 1.400 permis miniers ont été retirés dernièrement au niveau national pour non-respect des dispositions juridiques prévues dans les cahiers des charges ou pour atteinte aux droits de la main-d’œuvre.

Plus de 1.400 permis miniers ont été retirés dernièrement au niveau national pour non-respect par leurs propriétaires des conditions juridiques prévues dans les cahiers des charges, pour non-respect des procédures d’octroi des permis ou pour atteinte aux droits de la main-d’œuvre, a fait savoir le Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani, lors de la réunion du Conseil de gouvernement tenue jeudi à Rabat.
Abordant le triste incident de Jerada qui avait causé la mort de deux jeunes dans une ancienne mine de charbon, le Chef de l’Exécutif a exprimé son regret pour ces décès qualifiant cet incident de tragique et de regrettable. M. El Othmani a saisi par ailleurs l’occasion pour revenir sur les différentes mesures prises par le gouvernement depuis la survenue de cet incident rappelant que le gouvernement avait réagi immédiatement après en prenant contact avec les autorités locales et provinciales et les services extérieurs des différents ministères. Des réunions successives ont par la suite eu lieu avec les différentes parties concernées, y compris les jeunes de la ville. Selon le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, un dialogue s’est ouvert depuis la mort des deux jeunes à Jerada. En outre, le ministre de l’Énergie et des mines s’est déplacé dans la région pour mener un dialogue avec les parties concernées et les représentants des jeunes en vue d’examiner leurs revendications, et ce dans le cadre d’une approche basée sur l’écoute et le dialogue. «Notre approche, à Jerada s’est appuyée sur l’écoute dans le but de satisfaire les revendications légitimes de la population dans la mesure du possible», a fait savoir le Chef du gouvernement.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.

Partenariat Public-Privé, Intégration avec la Tunisie, l’avenir comme ligne rouge présidentielle

  La chronique économique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite des sujets brulants de l’actualité sous l’angle de la trajectoire stratégique. Le verrou politique borne l’horizon au plus près.