Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   Lynda Abbou
  • lundi 15 janvier 2018 14:25

Algérie : Rebrab soutient Mourad Bouzidi, condamné pour avoir « diffamé » le DG du port de Béjaia

Issad Rebrab a a indiqué qu’il était de la responsabilité de chaque Algérien de dénoncer les abus de pouvoir.

 

L’homme d’affaire algérien et président du conseil d’administration du groupe familial Cevital, Issad Rebrab, a rendu public hier soir,  un communiqué dans lequel il exprime son soutien à Mourad  Bouzidi, porte-parole de la coordination nationale des comités de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques.

Mourad  Bouzidi a été  condamné à 3 mois de prison avec sursis et à 20 000 dinars d’amende dans un procès « en diffamation intenté contre lui par le Directeur général du port de Bejaia », li-t-on dans le communiqué.

D’après Issad  Rebrab, il a été reproché à Bouzidi d’avoir dénoncé le directeur général du port de Bejaia, « qui bloque illégalement et ce depuis plusieurs mois l’accostage des navires et le déchargement des équipements du projet de trituration de graines oléagineuses du groupe Cevital ».

Rebrab à précisé, en outre, que « les 18000 collaborateurs et la direction du groupe Cevital adressent des remerciements chaleureux à Mourad  Bouzidi  pour son engagement et son exemplarité en dénonçant une injustice flagrante qui au-delà des intérêts du groupe Cevital porte préjudice à des milliers de familles algériennes ».

Enfin Issad Rebrab a souligné « qu’il est de la responsabilité de chaque Algérien de dénoncer ces abus de pouvoir et de soutenir Mourad Bouzidi ». « Ceci  relève de notre conscience collective de s’indigner contre l’injustice subie par notre concitoyen car elle pourrait toucher chacun d’entre nous. Bouzidi a fait appel et nous avons pleine confiance dans la justice de notre pays pour le rétablir dans son droit »,  conclut-il.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Malheureusement les algériens assistent quotidiennement à des abus de pouvoir révoltants,mais le passage à la solidarité n'est pas pour demain. C chacun pour soi,ekhty rassi. Les gens ont peur,certains pensent que ça ne les concerne pas,d'autres réagissent par régionalisme voire tribalisme,les autres ont vendu leur honneur pour des privilègés.. Si on devait faire une guerre d'indépendance aujourd'hui on ne trouverait personne de la trempe de nos martyrs. Ya plus d'hommes!!

    Rapporter Mobencous mardi 16 janvier 2018 01:01
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.