Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • vendredi 19 janvier 2018 16:43

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

 

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia et le ministre de l’Industrie,  Youcef Yousfi ont reçu jeudi à Alger le Président du groupe SEAT, Luca De Meo, son vice-président des achats Klaus Ziegler ainsi que Mourad Oulmi, en sa qualité de PDG de SOVAC et SOVAC PROUCTION, importateur de SEAT et le partenaire d’assemblage du groupe Volkswagen en Algérie. « Une rencontre qui a permis aux différentes parties de discuter de l’avenir de l’industrie automobile en Algérie et des projets de long terme du groupe Volkswagen », a indiqué Mourad Oulmi lors d’une conférence de presse au centre international des conférences à Alger.

« Un grand projet dans l’industrie automobile a besoin de plusieurs années, comme cela a été le cas pour les grandes puissances mondiales (Chine, Allemagne, France). Sovac a un plan de développement pour plusieurs années et passera par 3 phases : SKD, MKD et CKD. En parallèle, il y a le virage industriel du pays qu’on doit suivre », a déclaré Mourad Oulmi. Et d’ajouter que « au-delà d’un plan de production riche en modèles, 2018 verra le lancement de la deuxième phase de production SOVAC. Nous allons commencer l’intégration et le développement de la sous-traitance automobile. Nous encouragerons les constructeurs pour se déplacer vers l’Algérie et de produire des pièces de rechange pour le marché intérieur et à l’exportation ».

De son côté, Luca De Meo, qui a exprimé sa satisfaction quant au développement du projet de l’usine de Relizane a souligné que « l’inauguration de cette usine en juillet 2017 constitue un tournant historique pour SEAT, et c’est la première fois que nous produisons à l’extérieur des frontières européennes. Ici en Algérie, nous construisons des voitures faites par et pour les Algériens. Aujourd'hui, nous vous présentons la cinquième génération IBIZA, et dans les mois à venir, nous prévoyons de commencer à assembler les autres modèles afin de répondre à la demande des clients algériens ».

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires. Selon les chiffres présentés par le PDG de Sovac, Mourad Oulmi, « 17 000 voitures ont été assemblées dans l’usine de Relizane, alors que seulement 12000 étaient prévues ». Sur le total des voitures assemblées,  8121 sont du modèle SEAT IBIZA ». Pour 2018, le groupe Sovac compte assembler plus de 40 000 voiturex de marques Volkswagen et SEAT. « Dès cette année, l’Algérie contribuera constamment à accroître les résultats commerciaux de SEAT. En 2017, la marque a produit 468 400 véhicules dans le monde, soit 14,6 % de plus que l’année précédente », a estimé Luca De Meo.

Il a ajouté que SEAT« vise à promouvoir la technologie GNV (gaz naturel comprimé) en Algérie, comme en Europe. C’est, en effet, une alternative durable aux groupes propulseurs traditionnels et électriques. GNV émet 85 % moins d’oxyde d’azote que les moteurs diesel, réduit les émissions de CO2 de 25 % par rapport aux moteurs à essence et élimine presque toutes les particules en suspension ». En ce sens, au cours de sa visite en Algérie Luca De Meo a également rencontré Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de Sonatrach.

 

 

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • SOVAC a assemblé 17 000 véhicules en 6 mois (Juin - Decembre 2017), dont 8 000 Seat Ibiza. Il compte passer a 40 000 véhicules en 2018. Je pense qu'il pourrait aisément atteindre les 50 000 pour la même période, dont 20 000 Seat Ibiza et 10 000 seat Arona/Leon. le reste sera comblé par les autres véhicules du VW et Skoda.
    Avec ce rythme de croissance - 50% par an - et la mise en place d'une vaste zone de sous traitance et de production de pièces de rechange, SOVAC pourra relever le défi de l'industrialisation et atteindre allègrement les 150 000 véhicules en 2022 (17 000 EN 2017, 50 000 en 2018, 75 000 en 2019, 100 000 en 2020, etc...) avec en prime l'exportation de 30% de sa production.

    Rapporter eliasnader vendredi 2 février 2018 16:05
  • Ce partenariat Sovac – Volkswagen sera une grande réussite en Algérie, je suis convaincu. Volkswagen est un groupe très sérieux. Le partenariat avec les Allemands est véritablement très sérieux et mutuellement bénéfique. Ce partenariat permettra, j'en suis sûr, à l'Algérie d'aquérir un solide savoir faire et de progresser rapidement. Bonne chance au partenariat Algéro-Allemand.

    Rapporter Simply dimanche 21 janvier 2018 05:11
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Souhil Meddah:"Le système fiscal algérien n’assure aucun équilibre macroéconomique à moyen et à long termes"

Le problème du régime fiscal algérien est  dans la forme et le schéma de répartition ou de collecte de ses ressources ainsi que dans la capacité des services fiscaux à pouvoir identifier les niches cachées existantes, explique l’expert financier Souhil Meddah.

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.