Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Avril 2018

  •   Lynda Abbou
  • mardi 20 mars 2018 15:05

Algérie : Les internes en médecine décident de faire grève

 

Les médecins résidents sont en grève, quant à eux, depuis  depuis déjà  4 mois.

 

Le Collectif autonome des internes en médecine algériens (CAIMA), a annoncé, dans un communiqué rendu public ce mardi 20 mars, le début du boycott  du stage interne qui débute aujourd’hui  et ce jusqu’à l’obtention de leurs revendications « légitimes ».

Dans son communiqué, le collectif a mis l’accent sur plusieurs points, tels que «  la situation précaire  que vit l’interne. Les conditions d’activités désastreuses notamment  le déficit en sécurité à savoir le risque d’agression lors des gardes ».  Ces jeunes futurs médecins revendiquent, d’abord, l’application des lois relatives au statut de l’interne, entre autres, assurance  à la charge de l’hôpital. Suppression des évacuations  à la charge de l’interne. Ils exigent également la révision de la rémunération de l’interne pour les services rendus et les gardes effectuées avec rappel rétrospectif pour l’année en cours, notant que « la prime actuelle de 2000 DA n’est pas versée dans plusieurs CHU d’Alger ». Enfin, ils revendiquent l’amélioration des conditions d’exercice des gardes et notamment la sécurité au niveau des box des urgences. 

En plus de ces trois principales revendications les internes en médecine ont marqué leur solidarité avec les médecins résidents grévistes depuis 4 mois. Ils dénoncent « l’oppression que subissent nos ainés les résidents, une oppression grandissante de jour en jour  et qui prend des formes écœurantes allant de l’intimidation  à la violence physique voire l’emprisonnement  sans raison légale ».

De son côté,  le Collectif autonome des médecins spécialistes algériens (CAMSA) dont l’assemblée générale constitutive a été interdite, après une demande soumise aux services de la wilaya de Tipaza, a annoncé  une grève cyclique de deux jours à partir du 27 mars courant. Le CAMSA a dénoncé dans un communiqué diffusé hier « le scandaleux traitement que subissent nos collègues résidents depuis 4 mois, embarqués comme des criminels ».

Il faut noter que  les médecins résidents sont en grève depuis déjà  4 mois. Ils  revendiquent, entre autres, l’amélioration de leurs conditions de travail et l’annulation du caractère obligatoire du service civil, avec la possibilité pour les médecins de choisir eux-mêmes leurs lieux d’affectation.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La Banque Mondiale s'engage à poursuivre son soutien à la Tunisie dans la réalisation de ses réformes

La Banque Mondiale a affirmé appuyer la Tunisie dans la réalisation de ses projets de réforme, afin de booster la croissance et répondre aux besoins socio-économiques du pays.

Algérie: L'inflation moyenne annuelle à 4,6% jusqu'à mars 2018

L'évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 4,6% jusqu'à mars 2018, a appris l`APS auprès de l`Office national des statistiques (ONS).

Les assises nationales sur l’agriculture : un colosse aux pieds d’argile ! (contribution)

Des assises sur l’agriculture seront organisées le 23 du mois courant sous le thème ’’ l'agriculture au service de la souveraineté nationale ’’.