Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

  •   Lynda Abbou
  • jeudi 22 mars 2018 10:32

Algérie - Le général Benhadid a été condamné à 1 an de prison avec sursis et à 20.000 DA d’amende

Le général à la retraite Hocine Benhadid.

Le général à la retraite Hocine Benhadid a été arrêté par la Gendarmerie nationale le 30 septembre 2015 et mis sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach, suite à deux entretiens qu’il avait accordés, l'un à Radio M, la web radio de Maghreb Emergent, et l'autre à la chaîne de télévision privée El Magharibia. Il a été accusé d’outrage à l’institution militaire. Le 12 juillet 2016, il a été remis en liberté après plus de neuf mois de détention pour raisons de santé.

 

 

La justice a prononcé son verdict dans le procès du général à la retraite Hocine Benhadid ce jeudi 22 mars matin : il a été condamné à un an de prison avec sursis et à 20.000 dinars d’amende par le tribunal de Sidi M'hamed à Alger.

L’avocat du général à la retraite Hocine Benhadid Benhadid, Me Bachir Mecheri, a déclaré à Maghreb qu’il sera fait appel de ce verdict cette semaine et que la défense rejettera l’accusation telle qu’elle est ». Et d’ajouter : « C’est une violation de la loi, notamment lorsqu’on constate l’absence d’une plainte préalable pour outrage, comme le stipulent les articles 144 et 146 du Code pénal».

Rappelons que le général à la retraite Hocine Benhadid a été arrêté par la Gendarmerie nationale le 30 septembre 2015 et mis sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach, suite à deux entretiens qu’il avait accordés, l'un à Radio M, la web radio de Maghreb Emergent, et à la chaîne de télévision privée El Magharibia. Le 12 juillet 2016, il a été remis en liberté après plus de neuf mois de détention pour raisons de santé.

Après moult reports, le procès s’est tenu jeudi 8 mars passé. Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis une peine d’un an de prison ferme à l’encontre du général Benhadid. Ce dernier avait maintenu ses déclarations devant le juge d'instruction à savoir qu’il avait critiqué la gestion du chef d’état-major de l’armée mais n’avait à aucun moment outragé l’institution que ce dernier dirigeait.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • Au tout début fut la franc-maçonnerie, elle s’est fait appelée ainsi qu’au XVIIIème siècle dit des lumières –noires- (le diable et les contraires). Avant, et cela depuis au moins l’Egypte antique, la secte a toujours été désigné sous le vocable de magie noire (concilier les mauvais esprits) et relevait du domaine ténébreux de la sorcellerie.

    Les Anglais l’on rendue présentable, les Français, fréquentable (liberté, égalité, fraternité).

    La franc-maçonnerie (pas la folklorique mais celle du 33ème degré et plus) et la matrice du sionisme. Sans la première ne peut exister le deuxième devenu, au fil des temps, la raison d’être de la génitrice.

    Les gens de bonne foi peuvent porter un coup au Mal, pas pour l’éradiquer (il continuera de vivre tout au long de l’existence humaine jusqu’à la fin des temps) mais pour le réduire à sa plus simple expression (en tant que mal nécessaire), pour cela, l’antidote au Mal existe, il est là, il est en terre algérienne et c’est justement là que découle tous nos problèmes actuels et à venir… A suivre

    Rapporter Amascha-Hô jeudi 22 mars 2018 17:46
  • C'est l'injustice ds notre pays malheureusement
    Rabi m3ak mon oncle et cousin Hocine Benhadid

    Rapporter Benhadid Anissa jeudi 22 mars 2018 14:47
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Le groupe Sonatrach sollicité par l’Irak pour développer un champ pétrolier

  Il  a été question, également, lors de cette entrevue de la possibilité d’une participation de Sonelgaz et de Naftal à l’extension du réseau de transport de gaz en Irak.

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché.