Rapporter un commentaire

Le fils de l'ancien ministre du travail sous Boumediène,(Md-Saïd Mazouzi,un grand monsieur) n'est sûrement pas un homme à accepter les magouilles et les passe-droits;les marchés illégaux.Il paie certainement les frais de sa droiture, car c'est un homme qui a sûrement des principes avec lesquels il ne badine pas.Amine Mazouzi digne fils de son père, n'est pas le caméléon Ouyahia,ni le renégat A. Benyounes ! Ce départ est louche et intervient après celui du vice-président Md-Akli Remini,un autre kabyle,fils de chahid et non malléable comme ces KDS que je viens de citer.