Rapporter un commentaire

C'est exactement l'homme qu'il fallait dans la conjoncture actuelle. Ainsi il va conseiller Bouteflika comment procéder avec la planche à billet et lui présenter l'expérience Vénézuélienne sur la lutte contre l'inflation.
J'espère seulement qu'il reste quelques bribes de mémoire à Bouteflika et se rappelle la dernière visite d'un président Vénézuélien, M Chavez en 2005 et ses conseils pour le revirement sur la loi sur les hydrocarbures. Bouteflika a suivi son conseil et on sait ce qu'il advint. L'Algérie est devenue pestiférée chez les majores pétrolières et ce n'est pas avec les 3eme couteaux qui répondent encore à ses appels d'offres d'exploration qu'elle va relancer sa production.