Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 16 Octobre 2017

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • mercredi 4 octobre 2017 14:00

Vladimir Poutine n’exclut pas la prolongation au-delà de 2018 de l’accord de limitation de la production pétrolière

Si l’extension de l’accord est convenu, cela doit se faire « au minimum jusqu'à la fin 2018 », a déclaré le président russe pour qui celui-ci a été « bénéfique pour l'économie mondiale » en ce qu’il a permis de stabiliser le marché du pétrole et a ouvert des « possibilités pour réaliser des projets prometteurs de coopération technologique car les investissements sont revenus vers ce secteur ».

 

 

Vladimir Poutine n’a pas exclu la prolongation au-delà de 2018 de l'accord de réduction de l'offre de pétrole conclu entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d’autres importants producteurs, comme la Russie. Pour lui, sa prolongation est « possible », même s’il faut, avant d’y aller, voir quelle sera la situation du marché à son expiration, en mars 2018.

Si l’extension de l’accord est convenu cela doit se faire « au minimum jusqu'à la fin 2018 », a ajouté le président russe, qui s’exprimait lors conférence sur l’énergie organisée à Moscou.

L'accord, a expliqué Vladimir Poutine, a été « bénéfique pour l'économie mondiale » en ce qu’il a permis non seulement de stabiliser le marché mais a aussi d’ouvrir des « possibilités pour réaliser des projets prometteurs de coopération technologique car les investissements sont revenus vers ce secteur ».

Pour rappel, l'OPEP et des producteurs non-OPEP, notamment la Russie, se sont engagées à la fin de l’année dernière à plafonner l’offre pétrolière dans le but de stabiliser les prix de l’or noir, qui se sont effondrés en juin 2014 après une longue période prospère de plus d’une décennie. L’accord sur ce plafonnement a été reconduit, la dernière fois, jusqu’à mars 2018.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro, qui devait être reçu aujourd’hui par son homologue russe, a déclaré à la presse à Moscou que la question de la prolongation de l’accord de limitation de la production pétrolière sera au centre de ses discussions avec son hôte.

Vladimir Poutine recevra demain jeudi Salmane Ibn Abdelaziz, le roi d'Arabie saoudite, chef de file de l’OPEP dans l’accord de limitation de la production.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

vous vous attendez à ce qu'il se contente de gérer l'austérité ? - 17.4%
vous pensez qu'il est capable d'aller plus loin et d'engager une modernisation de l'économie ? - 13.4%
Vous pensez qu'il sera pris de vitesse par la dégradation de la situation ? - 61%

Total votes: 1325

Vidéos

TSA, Boudjedra, Boukrouh, Nekkaz, le CPP défend l’expression puis descend dans l’arène

A ne pas manquer

Prev Next

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Affaire Air-Algérie-SMI International : Mohamed Salah Boultif réagit

 M. Boultif attire l’attention sur le fait que le groupe canadien de travaux publics ait eu des démêlés avec la justice de son pays.

Les normes industrielles algériennes reconnues à l’étranger

Si un laboratoire accrédité par ALGERAC donne un certificat à une entreprise quelconque ses produits sont susceptibles d’être exportés en Europe sans subir un nouveau contrôle à la frontière.