Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Novembre 2017

  •   Ahmed Bounour
  • jeudi 19 octobre 2017 12:00

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production se ferait après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

 

 

Selon l’agence de presse Reuters, trois sources au sein de l’Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole) s’attendent à une prolongation de neuf mois de l’accord pétrolier conclu par les membres de l’Opep et leurs partenaires au moment. Une quatrième source évoque une prolongation de six à neuf mois.

L’accord actuellement en vigueur, qui prévoit une réduction de 1,8 million de barils par jour, expire, notons-le, au mois de mars prochain

Si la possibilité d’une prolongation est évoquée par les membres de l’Opep et leurs partenaires depuis plusieurs mois, il n’est pas sûr, en revanche, que son coup d’envoi soit donné dès le mois de mars prochain. Les sources citées par Reuters estiment que l’accord pourrait être prolongé après une interruption de quelques mois.

 

Une sensible amélioration du marché

 

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », ajoutent les mêmes sources qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché. Or, certains indicateurs font déjà croire à une amélioration de la situation durant les quelques mois à venir, une amélioration qui s’explique par la réduction de stocks mondiaux, notamment.

Les derniers rapports de l’Opep et de l’AIE (Agence internationale de l’énergie) prévoient un rééquilibrage du marché dans les mois à venir. Un rééquilibrage qui n’empêche pas les pays producteurs d’envisager une nouvelle prolongation, en vue de maintenir l’équilibre le plus longtemps possible.

 

Vers un rééquilibrage du marché sans hausse des prix

 

Dans son rapport mensuel rendu public le 12 octobre dernier, l'AIE prévoit, pour l’année prochaine, un rééquilibrage relatif du marché pétrolier sans s’attendre, pour autant, à une augmentation significative des prix du brut. Elle s’attend à une hausse de la consommation de 1,6 million de barils par jours (mbj) cette année et de 1,4 mbj en 2018. Elle rappelle que la production de l'OPEP a reculé de 400.000 barils par jour (bj) en septembre 2017 à 32,65 mbj mais que l'exploitation mondiale a progressé de 90.000 bj à 97,5 mbj compte tenu de la hausse de la production hors-OPEP, notamment celle des producteurs de schiste américains.

Au total, indique l’agence, la production des pays non-OPE devrait augmenter de 0,7 mbj cette année et de 1,5 mbj en 2018.

La veille de la publication du rapport mensuel optimiste de l’AIE, le secrétaire général de l’Opep, Mohammed Barkindo, avait déclaré que le marché pétrolier était "en train de se rééquilibrer rapidement" et que l’excédent de produits raffinés avait "presque entièrement été écoulé".

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Sonelgaz envisage d’exporter de l’électricité vers la Libye

La partie libyenne a exprimé son intérêt pour une éventuelle connexion au réseau électrique algérien.

DZ Joker provoque une avalanche de commentaires en promettant une vidéo le jour du vote

DZ Joker, auteur de la célèbre vidéo « Mansotiche » promet une vidéo explosive le jour du vote.

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib (Audio-vidéo)

Mabrouk Aib estime que la baisse du prix du baril devrait être perçue comme « le signal d’alarme qui nous réveille » pour réfléchir à diversifier notre économie.