Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   APS
  • mardi 16 janvier 2018 11:11

Energie: un forum algéro-américain prévu fin janvier à Houston

 

Le programme des énergies renouvelables et l’exploitation des ressources non conventionnelles figurent au centre des débats prévus lors de cette rencontre.

 

La nouvelle édition du forum algéro-américain de l'énergie "US-Algeria Energy Forum" se tiendra le 29 janvier dans la capitale mondiale du pétrole, Houston, au Texas avec l’objectif de renforcer les relations énergétiques entre les deux pays, a-t-on appris auprès des organisateurs.

"Le forum offre l’opportunité aux deux pays de réaffirmer leur liens dans le domaine du commerce et de l'investissement et de continuer à bâtir sur l’héritage de longue date de coopération bilatérale", a indiqué Smail Chikhoune, président du Conseil d’affaires algéro-américain (USABC), un des organisateurs de la rencontre aux côtés de la Chambre de commerce américano-arabe et de l’ambassade d’Algérie à Washington.

L’édition de cette année devrait enregistrer une forte participation du côté algérien. Les organisateurs annoncent la présence du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni et celle des P-dg de Sonatrach et Sonelgaz, Abdelmoumen Ould Kaddour et Mohamed Arkab, du président de l’agence Alnaft, Arezki Hocini, et de l’ambassadeur Madjid Bouguerra.

Côté américain, plusieurs représentants des départements d’Etat, de l’Energie et du Commerce devraient prendre part à la rencontre en plus des compagnies pétrolières américaines, a fait savoir M. Chikhoune.

L’accent sera mis cette année sur plusieurs thèmes variés en relation avec la promotion des opportunités d’investissement avec les compagnies américaines dans le domaine de l’énergie, a -t-il ajouté.

Il est question d’aborder la coopération bilatérale dans les projets pétroliers, l’exploration offshore, les marchés gaziers et les perspectives de développement des exportations gazières algériennes et américaines.

Le programme des énergies renouvelables et l’exploitation des ressources non conventionnelles figurent également au centre des débats prévus lors de cette rencontre.

Pour rappel, la dernière édition du forum, tenue en 2016, a été l’occasion pour l’Algérie de plaider pour la relance de l’investissement énergétique américain en baisse depuis 2010.

Les investissements des compagnies pétrolières américaines, dont la présence est notoire en Algérie, ont enregistré une baisse significative ces dernières années, reculant à 100 millions de dollars en 2015 après avoir atteint 600 millions de dollars en 2010, selon des chiffres déjà communiqués par le ministère de l’Energie lors de la dernière édition du forum.

En parallèle, le Boom du gaz et du pétrole de schiste aux Etats Unis a lourdement pesé sur les exportations algériennes vers ce pays qui sont aujourd’hui d’un niveau modeste, se chiffrant à deux milliards de dollars en 2015.

Grand partenaire énergétique de l’Algérie, les Etats-Unis sont présents dans le pays à travers une cinquantaine de compagnies pétrolières opérant essentiellement dans l’exploration et la production de brut telles qu’Anadarko, BP-Amoco, Shclumberger, Amerada Hess et Halliburton.

Actuellement Anadarko est le plus grand producteur de brut en Algérie parmi les partenaires de Sonatrach.

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Souhil Meddah:"Le système fiscal algérien n’assure aucun équilibre macroéconomique à moyen et à long termes"

Le problème du régime fiscal algérien est  dans la forme et le schéma de répartition ou de collecte de ses ressources ainsi que dans la capacité des services fiscaux à pouvoir identifier les niches cachées existantes, explique l’expert financier Souhil Meddah.

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.