Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Avril 2018

  •   Algérie Presse Service
  • jeudi 22 mars 2018 08:30

Pétrole- Le taux de respect de l’accord Opep-non Opep de limitation de la production a atteint 138% en février

 

Le Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord de réduction de la production pétrolière des pays Opep et non Opep a été créé à la suite de la 171ème Conférence ministérielle de l'Opep du 30 novembre 2016 et de la Déclaration de Coopération faite lors de la réunion ministérielle conjointe Opep-non Opep, tenue le 10 décembre 2016. 

  

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires ont réduit leur production en février dernier au delà de leurs engagements, atteignant un taux de conformité de 138%, a indiqué mercredi l'Opep sur son site web.

"Les performances exceptionnelles des pays membres de l'Opep et non membres mènent un niveau de conformité le plus élevé jamais atteint. Les pays producteurs de l'Opep et non membres ont atteint un nouveau record en février avec leurs ajustements de production volontaires, atteignant un niveau de 138%", a indiqué le Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord de réduction de la production pétrolière des pays Opep et non Opep (JMMC).

"La déclaration de coopération continue d'avoir un effet transformateur sur l'industrie pétrolière mondiale", note le Comité.

Selon le JMMC, "les pays participants, travaillant dans le cadre d'une action concertée, ont une fois de plus démontré leur volonté d'accélérer le rééquilibrage du marché pétrolier".

"Cela a profité à un large éventail de parties prenantes du secteur de l'énergie, y compris les producteurs et les consommateurs, ainsi qu'à l'économie mondiale", a précisé le Comité.

Le JMMC qui regroupe l'Algérie, le Koweit, le Venezuela, la Russie et Oman a également ajouté que "février a poursuivi la trajectoire de rééquilibrage accélérée observée ces derniers mois".

"Compte tenu du succès de la Déclaration de coopération", le Comité a appelé les pays participants à "envisager d'autres possibilités d'institutionnaliser leur collaboration".

Le Comité a également souligné que tous les pays participants "devraient s'efforcer d'atteindre ou de dépasser la conformité totale à leurs ajustements de production volontaires".

Pour rappel, le JMMC a été créé à la suite de la 171ème Conférence ministérielle de l'Opep du 30 novembre 2016 et de la Déclaration de Coopération faite lors de la réunion ministérielle conjointe Opep-non Opep, tenue le 10 décembre 2016. 

Lors de la réunion de décembre 2016, Onze (11)  pays producteurs de pétrole ont coopéré avec les pays membres de l'Opep en vue de rééquilibrer le marché mondial du pétrole en baissant la production de 1,8 million de barils par jour.

Le JMMC est chargé de veiller à ce que ces objectifs soient réalisés grâce à la mise en œuvre des ajustements volontaires de la production du pétrole des pays Opep et non Opep.

La  prochaine réunion du JMMC se tiendra en Arabie Saoudite en avril prochain.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La Banque Mondiale s'engage à poursuivre son soutien à la Tunisie dans la réalisation de ses réformes

La Banque Mondiale a affirmé appuyer la Tunisie dans la réalisation de ses projets de réforme, afin de booster la croissance et répondre aux besoins socio-économiques du pays.

Algérie: L'inflation moyenne annuelle à 4,6% jusqu'à mars 2018

L'évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 4,6% jusqu'à mars 2018, a appris l`APS auprès de l`Office national des statistiques (ONS).

Les assises nationales sur l’agriculture : un colosse aux pieds d’argile ! (contribution)

Des assises sur l’agriculture seront organisées le 23 du mois courant sous le thème ’’ l'agriculture au service de la souveraineté nationale ’’.