Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Octobre 2017

  •   Maghreb Emergent
  • mercredi 1 octobre 2014 17:41

Après la décapitation de l’otage français, 1.000 touristes étrangers ont annulé leur départ vers l'Algérie

Le tourisme saharien subit les contrecoups de la décapitation du touriste français

Quelque 1.000 touristes étrangers ont annulé ces derniers jours leur départ prévus en Algérie pour passer les vacances de fin d'année et cela de crainte d'être kidnappés, ont indiqué des agences algériennes de voyage dans un rapport adressé au Premier ministre Abdelmalek Sellal, selon l’agence Xinhua.

 

Il s’agit de groupes de touristes allemands, français et hollandais qui ont annulé leurs voyages vers des destinations dans le Sahara algérien (Tamanrasset, Djanet, Timimoune et Ghardaïa) où ils comptaient passer les fêtes de fin d'année.

Dans ce document, les voyagistes ont sollicité M. Sellal ainsi que la ministre du Tourisme et de l'Artisanat Nouria Yamina Zerhouni pour intervenir auprès des partenaires étrangers dans le domaine touristique afin de les rassurer sur la maitrise de la situation sécuritaire dans le pays, notamment dans le Grand Sud.

Le président du Syndicat des agences de voyage de la wilaya d’Illizi, Ahmed Zegri avait assuré à Maghreb Emergent que le périmètre des circuits autorisés « est sécurisé par les services de sécurité algériens ». « Depuis l’attaque terroriste de Tiguentourine (site gazier, NDLR) en janvier 2013, le dispositif de sécurité a été renforcé », avait-il précisé.

Pour éviter tout risque d'enlèvement, les autorités militaires demandent aux agences touristiques de ne pas éloigner leurs clients de plus de 100 km des sites d'agglomération. Aussi, il leur est demandé d'informer les services de sécurité de l'itinéraire à entreprendre, notamment dans le Sud et ce 24 heures avant d'entamer le circuit.

L’effet de la décapitation de Hervé Gourdel

Il faut rappeler que ces annulations de voyages interviennent moins d'une semaine après l’enlèvement puis la décapitation du touriste français Hervé Gourdel en Kabylie par un groupe terroriste qui serait affilié l’Organisation Etat islamique (EI).

Dénonçant la surmédiatisation de cet acte terroriste, le président du Syndicat des agences de voyage de la wilaya d’Illizi avait indiqué cette semaine que toutes les réservations de septembre-octobre ont été annulées au lendemain de l’émission des notes des gouvernements occidentaux déconseillant la destination Algérie à leurs ressortissants.

La saison du tourisme saharien qui vient de débuter a subi ainsi le contrecoup de ce « drame ». Le tourisme saharien a terminé la saison 2013 sur une baisse des fréquentations. Selon les chiffres du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, environ 6.600 touristes étrangers ont visité les wilayas du Sud (Ghardaïa, Béchar, Adrar, Illizi, Tamanrasset) entre octobre et décembre 2013, soit 2.500 de moins par rapport à l’année précédente (avant la prise d’otages de Tiguentourine).


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Libye : le HCR dénonce les abus dont sont victimes les réfugiés et les migrants à Sabratha

  Pour le HCR, la situation à Sabratha montre une fois de plus la nécessité d'une action internationale et souligne le prix élevé que doivent payer les réfugiés.

Les énergies renouvelables, une nécessité pour l’économie tunisienne (ministre)

De son côté, la Directrice générale adjointe de la BAD pour la région de l’Afrique du Nord, a souligné que la transition énergétique constitue une opportunité pour l’Afrique.

Le développement de l’agriculture, une solution pour prévenir les conflits (FAO)

 « Le G7 a permis de refocaliser notre attention sur le besoin de rendre les systèmes alimentaires plus durables grâce aux approches territoriales », a déclaré le directeur général de la FAO.