Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Janvier 2017

La demande pour le crédit à la consommation commence à s’accélérer-E. Wormser sur RadioM (audio)

Eric Wormser, DG de Société Générale Algérie (SGA) /Ph: Ahmed Sahara

Les premiers chiffres de SGA sur le crédit à la consommation relèvent que  le BBM (Blanc, brun et le mobilier) tient la tête du podium des produits sollicités, alors que le crédit auto ne représente que 15% des demandes.

 

Le crédit à la consommation a démarré lentement, mais la demande tend à s’accélérer ces dernières semaines. C’est ce qu’affirme Eric Wormser, DG de Société Générale Algérie (SGA) qui a passé des accords avec les différents fabricants de produits éligibles à ce crédit.

Lors de son passage sur le plateau de la webradio RadioM, M. Wormser explique ce démarrage timide par la nature même de ce produit qui est un crédit à la consommation affecté à la production nationale. Selon lui, il a fallu un travail « d’éducation et d’apprentissage à la fois pour nos clients et notre réseau pour préciser quels type de produits peut-on financer ».

Selon les chiffres qu’il a présentés, ce n’est pas le crédit automobile qui a été le plus sollicité mais plutôt le BBM (Blanc, brun et le mobilier).  Depuis le premier avril,  5 000 simulations ont été faites au niveau des agences de SGA et 1000 dossiers ont été décaissés pour un montant de 400 millions DA. Seulement, 15% de ces crédits ont été affectés à l’automobile, a-t-il précisé. Et d’ajouter que sur 1000 dossiers, la moitié des décaissements ont été réalisés ces trois dernières semaines.

Affirmant que la demande pour le crédit à la consommation va s’accélérer les prochaines semaines tant « la courbe de connaissance et d’apprentissage du réseau et des clients » pour ce produit est ascendante, M. Wormser explique le timide engouement pour l’automobile par les problèmes de disponibilité chez Renault Algérie au lancement du produit.

Mais, le crédit auto va véritablement décoller avec les nouveaux constructeurs qui s’apprêtent à s’installer en Algérie. En tant que « leader dans le financement structuré en Algérie » SGA compte passer des accords avec tous ceux qui ont manifesté leurs volontés d’investir dans la construction d’usines de montage en Algérie, a souligné M. Wormser

Extrait vidéo : 

 

Ecouter l'émission: 

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Les mesures du gouvernement algérien pour bancariser l’argent de l’économie parallèle ont échoué. Vous êtes favorable à quelle autre solution :

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Vers la naissance d’une industrie automobile sur les décombres des importations

Après Renault, c’est Hyundai et Volkswagen qui se sont lancés dans la construction d’usine de montage automobile en Algérie ; en attendant un probable accord avec Peugeot. La négociation de parts de marché contre des investissements qui était au principe de la création du statut de concessionnaire automobile dès le début des années 90 semble se concrétiser sous nos yeux et...

Mahmoud Ben Romdhane appelle au compromis pour aider la Tunisie à sortir de la crise

“Il faut un compromis historique basé sur la souveraineté nationale, la productivité, l’efficience et la compétitivité pour aider la Tunisie à sortir de la crise actuelle”, a déclaré, samedi, l’économiste et ex-ministre Mahmoud Ben Romdhane .

Algérie - L’usine Sanofi de Sidi Abdallah entrera en production en 2018 (responsable)

Avec un investissement de 10,6 milliards de dinars, soit près de 85 millions d’euros, l’usine Sanofi de Sidi Abdallah dans la daïra de Zeralda à l’ouest d’Alger enregistre un taux d’avancement des gros œuvres à 90%.