Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Février 2017

  •   Aymen Zitouni
  • mercredi 11 janvier 2017 12:05

Accord d’association avec l’UE : L’Algérie a perdu 143,5 milliards DA de recettes douanières en 2014

Le manque à gagner en recettes douanières pour l’Algérie, dans le cadre de l’Accord d’association avec l’Union européenne, ne cesse d’augmenter pour atteindre 143,5 milliards DA en 2014.

 

Les exonérations de droits de douanes représentent, pour l’année 2014,  143,527 milliards de DA pour les importations provenant de l’Union européenne, selon le rapport d’appréciation de la Cour des comptes sur l’avant projet de loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2014, présenté cette semaine par le ministre des Fiances, Hadji Babaammi, devant la Commission des finances de l’APN.

Citant les statistiques de la Direction générale des douanes (DGD), la Cour des comptes note également que les exonérations de droits de douanes ont atteint 11,117 milliards de DA pour les importations provenant de pays arabes.

La Cour des comptes qui pointe une baisse des recettes douanières de l’Algérie en 2014 de l’ordre de 8,52% (passant de 404,331 milliards de DA en 2013 à 369,879 milliards DA en 2014), explique qu’elle est « due aux effets du démantèlement tarifaire suite à l’application de l’Accord d’association avec l’Union européenne et celui de la grande zone de libre échange ».

Des pertes qui se creusent

Le manque à gagner en recettes douanières pour l’Algérie, dans le cadre de l’Accord d’association avec l’Union européenne ne cesse d’augmenter depuis son entrée en vigueur en 2005. Selon les statistiques des douanes, ce manque à gagner a été de 7,7 milliards de DA en 2005, de 31 milliards de DA en 2006, de 38,8 milliards de DA en 2007, de 75 milliards de DA en 2008,  de 85,3 milliards de DA en 2009. Il a amorcé une baisse en 2010 à 76,6 milliards de DA, avant de repartir à la hausse. Les pertes sont passées à 104 milliards de DA en 2011, 110,1 milliards de DA en 2012 et 130,1 milliards de DA en 2013.

L’Algérie a réclamé la révision de l’Accord d’association qui a profité à l’UE au détriment de l’économie nationale. Une évaluation de l'impact de l'Accord d'association Algérie-UE sur le commerce extérieur depuis sa signature en 2005 jusqu'à 2015 montre que le cumul des exportations algériennes hors hydrocarbures vers l'UE n'a même pas atteint les 14 milliards de dollars sur les dix années, alors que le cumul des importations algériennes auprès de l'UE s'est chiffré à 220 milliards de dollars avec une moyenne annuelle de 22 milliards de dollars.

Un gel unilatéral de l’accord avait été évoqué par Alger en 2010, qui n’a pas été suivi d’effet. Depuis les deux partenaires sont entrées en pourparlers pour réviser l’Accord.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Les mesures du gouvernement algérien pour bancariser l’argent de l’économie parallèle ont échoué. Vous êtes favorable à quelle autre solution :

 Changer les billets de banque comme en ce moment au Venezuela ? - 32.9%
 Proposer un taux de change favorable à ceux qui apportent leurs dinars non déclarés ? - 41.4%
 Interdire le paiement en liquide pour toute transaction supérieure à 500 000 dinars ? - 20.6%

Total votes: 1812

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

L’assurance des personnes gagnerait à intégrer des produits comme l’épargne-retraite - Olivier de la Guéronnière, DG d’Amana (Audio- RadioM)

  L’assurance des personnes a un bel avenir en Algérie pour peu qu’on y intègre des produits comme l’épargne retraite, assure Olivier de la Guéronnière, DG d’Amana de passage mardi 21 février dans l'émission "l'invité du direct" de RadioM.

Le passage en force de 850 de migrants à Ceuta suscite des questions sur un "jeu marocain"

  Quelques semaines après la menace des autorités marocaines de ne plus contrôler les flux migratoire vers l'Union européenne, au moins 850 subsahariens, selon des secouristes et les autorités espagnoles, ont pénétré depuis vendredi dans l'espace européen depuis l’enclave espagnole de Ceuta.

FanZone.dz: les pages des ambassades plus fréquentées que celles des institutions culturelles

Dans le classement des institutions internationales, on découvre que les pages Facebook des ambassades sont plus fréquentées que institutions culturelles. Primauté aux visas et aux études?