Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 21 Novembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • samedi 9 septembre 2017 14:31

Algérie: Vers le lancement "dans les plus brefs délais" du projet du Port d'El-Hamdania (ministre)

Considéré comme l'un des plus grands projets en Algérie, le grand port centre d'El-Hamdania sera destiné au transport de marchandise après son raccordement aux réseaux ferroviaire et aux autoroutes,  l’habilitant ainsi aux échanges commerciaux avec l’Afrique.

 

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane a effectué jeudi en compagnie du wali de la wilaya de Tipaza une visite de travail au site abritant le projet de réalisation du projet du grand port centre d'El-Hamdania (wilaya de Tipaza), où il s'est enquit de l'application de toutes les mesures prévues pour le lancement des travaux dans les plus brefs délais, a indiqué un communiqué du ministère.

"Cette visite s'inscrit dans le cadre des mesures prises récemment par le gouvernement pour réunir toutes les conditions nécessaires au lancement de ce projet vital dans les plus brefs délais", a indiqué le communiqué du ministère.

Le ministre s'est enquis au cours de cette visite d'inspection sur les conditions prévues pour le lancement de ce projet et a "souligné l'importance de suivre avec vigueur toutes les étapes et mesures prises pour le lancement du projet dans les meilleurs délais", et ce au vu de l'importance du port qui est appelé à devenir un pôle de développement industriel, économique et logistique du pays, a ajouté la même source.

Considéré comme l'un des plus grands projets en Algérie, ce port sera destiné au transport de marchandise après son raccordement aux réseaux ferroviaire et aux autoroutes l’habilitant ainsi aux échanges commerciaux avec l’Afrique.

Estimée à 3,3 milliards de dollars, cette infrastructure portuaire sera financée dans le cadre d'un crédit chinois à long terme. Le futur port d'El Hamdania sera réalisé dans un délai de sept (7) ans mais sera progressivement mis en service dans quatre ans.

A cet effet, il disposera de 23 quais d'une capacité de traitement de 6,5 millions de conteneurs et de 25,7 millions de tonnes/an de marchandises.


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • 25,7 millions de tonnes / an ce n'est pas assez pour un port qui a pour vocation de devenir un poumon principal des échanges logistiques de l'Algérie. Ailleurs dans le monde, des ports beaucoup moins onéreux pour leur construction et ayant une superficie bien moindre ont une capacité de manipulation souvent supèrieure à 40 millions de tonnes/an et plus de 15 millions de conteneurs/an.

    Rapporter jacques dimanche 10 septembre 2017 12:34
  • Avec quel argent (puisque vous construisez en devises) et pour importer quoi?
    Algérie, une zone de transit pour les produits chinois à destination de l'Afrique.. Laissez moi rire ..
    Vous choisissez de détruire l'un des plus beaux sites touristiques d'Algerie!!

    Rapporter fakou dimanche 10 septembre 2017 09:22
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib (Audio)

Mabrouk Aib estime que la baisse du prix du baril devrait être perçue comme « le signal d’alarme qui nous réveille » pour réfléchir à diversifier notre économie.

La France propose une rencontre sur les TIC avec les pays du Maghreb

  En Tunisie, le secteur des TIC contribue à hauteur de 7,5% du PIB et affiche une croissance à deux chiffres.

Tunisie : Le gouvernement ambitionne de porter la croissance à 3% en 2018

La Tunisie, qui identifie, depuis 2011, des solutions pour sortir de sa crise n’a pu réaliser qu’un très faible taux de croissance, de moins de 1% pendant les six dernières années.