Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • jeudi 12 octobre 2017 08:00

La croissance de l’économie algérienne "est bien partie" en 2017 malgré la baisse des cours de pétrole (BM)

Selon la Banque mondiale, la croissance dans le secteur hors hydrocarbures a ralenti pour s’établir à 2,8 %, contre 4 % au cours de la même période en 2016..

 

 

La croissance économique en Algérie "est bien partie en 2017 " malgré la faiblesse des cours mondiaux du pétrole, tirée principalement par une forte production des hydrocarbures, a indiqué mercredi La Banque mondiale (BM).

Dans son bulletin d’informations économique de la région Mena, publié mercredi à Washington la BM précise que " la croissance du PIB réel a augmenté de 3,7 % au premier trimestre 2017, principalement en raison de la forte production dans le secteur des hydrocarbures, qui a augmenté de 7,1 %".

La croissance dans le secteur hors hydrocarbures a ralenti pour s’établir à 2,8 %, contre 4 % au cours de la même période en 2016, selon les chiffres fournis par la BM.

Le déclin a été particulièrement marqué dans le secteur manufacturier, où la croissance est tombée à 3,9 %, contre 5,1 % au premier trimestre de 2016. Les chiffres correspondants pour l’agriculture sont de 3 % et 4,8 % respectivement. Jusqu’ici, l’inflation se situe maintenant au-dessus de 6 % pour l’année.

La BM précise, toutefois, que la croissance devrait accuser un "ralentissement net" au second semestre de 2017 et en 2018 à mesure que les mesures d’assainissement des finances auront des effets.

" Avec la stabilisation de la production de pétrole, la croissance globale diminuera et l’impact de la hausse des taxes et des droits d’importation pèsera sur la croissance du secteur hors hydrocarbures ", commente la BM.

En conséquence, la croissance du PIB devrait s’établir à 2,2 % pour l’année 2017. Elle peinera à franchir la barre de 2 % en 2018-2019, anticipe cette institution financière internationale.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda » (audio-vidéo)

Le talk de journalistes de RadioM est revenu sur l’affaire Al Qods et se quelle révèle dans l’opinion de chaque pays arabe ou pas.

L’Algérie a exporté via le port de Bejaia près de 460 000 tonnes de sucre en 10 mois

  Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2016, les exportations de sucre via le port de Bejaia se sont établies à 338 480 tonnes.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.