Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • jeudi 16 novembre 2017 17:00

Algérie - La SATIM appelle les banques à plus d’effort pour populariser l’usage des TPE

La directrice générale de la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique Nawel Benkritly a admis qu’il y avait une réticence des commerçants à accepter les TPE, parce que « cet outil technologique n’est pas encore bien compris par la plupart des citoyens » mais aussi à cause de la « traçabilité des transactions » qu’il rend possible.

 

 

« Les banques sont appelées à faire plus d’efforts pour la promotion et la distribution des terminaux de paiement électronique (TPE) pour les commerçants à travers le territoire national », a déclaré Nawel Benkritly, directrice générale de la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (SATIM), mercredi lors du salon MED IT El Djazaïr.

« La distribution des TPE est une question de démarchage des banques auprès des commerçant et magasins », a précisé la directrice générale de la SATIM, qui a mis l’accent sur le facteur de la gratuité de leur acquisition auprès de certaines banques, mais aussi le facteur du caractère « obligatoire » de cette acquisition, qui prendra effet en 2018 et qui permettra aux banques de proposer leurs terminaux plus facilement.

La première responsable de la SATIM a admis, dans une déclaration à Maghreb Emergent, qu’il y avait une réticence des commerçants à accepter les TPE, parce que « cet outil technologique n’est pas encore bien compris par la plupart des citoyens », mais aussi à cause de la « traçabilité des transactions » qu’il rend possible.

Concernant le programme de déploiement des TPE, Nawel Benkritly estime que les banques se sont fixé des objectifs en fonction de leur capacité de démarchage pour atteindre enfin le volume annoncé initialement par les autorités : « Une année depuis le lancement des programmes, les banques ont distribué près de 12.000 terminaux pour attendre prochainement près de 900.000 points de ventes. Pour encourager les commerçants à les acquérir, des programmes de sensibilisation intenses seront lancés prochainement à travers des outils de fidélisation et des tombolas pour les meilleurs utilisateurs. »

Au sujet de la migration de la carte « El Dahabia » d’Algérie Poste et sa non-conformité avec certain distributeurs automatiques de billets (DAB), la directrice générale de la SATIM a nié que l’organisme qu’elle dirige en soit responsable soulignant que cela concerne Algérie Poste et son schéma de migration de l’ancienne carte vers la nouvelle (El Dahabia) dans un contexte bien précis. « Il est prévu, dans le cadre du programme de l’interbancarité, d’intégrer ces cartes dans le système monétique interbancaire » a-t-elle expliqué. Et d’ajouter que « la SATIM est en phase de migration vers une solution monétique interbancaire similaire à celle de la poste, ce qui facilitera l’opérabilité de toutes les cartes ».

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



11 Commentaires

  • Des TPE made in BESSMA DJAZAIRIA avant la fin de l’année 2017 ?!!!

    C’est ce qu’annonce dans sa rubrique PERISCOOP, le quotidien Le Soir d’Algérie du 19 novembre 2017, et dont voici l’intégralité du texte :

    « Nous apprenons de sources proches de l’entreprise HB Technologies que cette dernière va lancer, avant la fin de l’année en cours, la fabrication des TPE (Terminal de paiement électronique) Selon les mêmes indiscrétions, cette opération est le fruit d’un partenariat avec le leader mondial de la fabrication des TPE »

    Non, je n’ai pas amputé le texte en effaçant le nom de la société leader mondial de la fabrication de TPE avec laquelle a noué un partenariat la société HB TECHNOLOGIE, mais il s’agit comme de bien entendu de la multinationale française INGENICO

    Pour information, la société INGENICO était au bord de la faillite en 1991 et HB TECHNOLOGIES ne fut pas créée en 2004, mais bien en mars 2006

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, authentique inventeur, depuis 1990, des technologies de la biométrie et du Système Monétique Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées, dont les passeports, cartes d’identités, cartes d’immatriculations électroniques biométriques, cartes CHIFA, les dossiers médicaux électroniques et j’en passe

    Rapporter GUENZET SOFIANE lundi 20 novembre 2017 12:09
  • Je reviens pour compléter ma réponse à la personne qui doute de mes déclarations en lui disant que
    je suis en mesure de démontrer (avec preuves à l’appui) devant toute juridiction digne de ce nom :
    1- D’aune part, l’illégalité juridique et commerciale de la liquidation judiciaire de mon entreprise d’ingénierie informatique, prononcée à mon insu, le 17 février 1992, par le tribunal de commerce de Paris
    2- D’’autre part, de l’illégalité en droit de mon internement abusif et criminel, le 5 décembre 1995, par décision préfectorale à l’hôpital psychiatrique de Sainte-Anne à Paris.

    Il n’est un secret pour personne que dans les affaires politico-financières il est d’usage que le pouvoir politique use des vielles grosses ficelles que résume si bien l’adage populaire français disant : ‘’Quand on veut tuer son chien on l’accuse de rage’’
    Pour l’anecdote, un jour parlant des affaires politico-financières en France, le célèbre bâtonnier français, Henri Robert, disait :
    « Je connais la justice de mon pays, si l’on m’accusait d’avoir volé la tour Effel je prendrais la fuite »

    Pour information, il faut savoir que les preuves attestant du bien fondé de mes déclarations je les ai envoyé à l’Elysée, via l’Ambassade de France à Alger, aux ex Présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande
    Par ailleurs, ils faut savoir que tous les hommes politiques français, de gauche comme de droite ainsi que les membres de la haute administration et du lobby de la banque-industrie des années 1990, savent non seulement que je suis bien inventeur de ce que je déclare, mais aussi que je fus illégalement spolié de mes biens, avoirs et droits, puis harcelé et condamné (sur la base de grossiers faux dossiers) par la justice consulaire et le ministère public, avant que d’être interné abusivement par décision Préfectorale à l’hôpital psychiatrique.

    Pour résumer les deux affaires qui j’ai vécu en France, il faut savoir que le mobile était la convoitise par le lobby de la banque industrie de mes inventions.
    Ayant refusé de vendre mon entreprise et de travailler pour la Société Financière Française de Développement et de Participation, en formation, représentée par son Directeur Mr Bernard LHERMITTE, ce tout puissant lobby m’a inventé de fausses dettes administratives, sociales et bancaires pour légitimer la dite liquidation judiciaire abusive
    Sachant que j’étais en mesure de prouver l’illégalité de cette liquidation, vu que mon entreprise était parfaitement viable et bénéficiaire, tout comme elle disposait de solides actifs financiers en banque et en poste clients et d’actifs matériels et immatériels estimés alors au bas mot à plus de 50 millions de Francs (soit l’équivalent de 10 Millions de Dollars) ce lobby a tout simplement usé de la vieille stratégie qui veut que ‘’la meilleurs défense c’est l’attaque’’ ce qui explique pourquoi je me suis retrouvé harcelé et condamné par le tribunal de commerce et le Ministère public.

    Mon internement abusif et criminel dans un hôpital psychiatrique était pour ce lobby une solution idéale permettant de me faire passer pour un malade mental, agressif qui a échoué dans la gestion de son entreprise et depuis soufre de paranoïa, se prend pour inventeur de nouvelles cartes bancaires persécuté par le lobby de la banque industrie qu’il convenait de soigner.

    A mon avis, croire qu’en France la justice est indépendante du pouvoir politique c’est faire preuve d’une grande naïveté.

    Notez bien qu’il y a aussi des gens qui croient naïvement qu’il existe des peuples inférieurs qui sont dépourvu d’esprit inventif et d’autre qui en sont pourvus par transmission génétiques

    Moi je suis de ceux qui croient que la connerie humaine est ce qu’il y’a de mieux partagé sur terre, et c’est la raison pour laquelle j’ai opté de n’accuser et de ne dénoncer qu’avec preuves à l’appui

    Cordialement, GUENZET SOFIANE

    i...

    Rapporter GUENZET SOFIANE dimanche 19 novembre 2017 09:13
  • Je reviens pour compléter ma réponse à la personne qui doute de mes déclarations en lui disant que
    je suis en mesure de démontrer (avec preuves à l’appui) devant toute juridiction digne de ce nom :
    1- D’aune part, l’illégalité juridique et commerciale de la liquidation judiciaire de mon entreprise d’ingénierie informatique, prononcée à mon insu, le 17 février 1992, par le tribunal de commerce de Paris
    2- D’’autre part, de l’illégalité en droit de mon internement abusif et criminel, le 5 décembre 1995, par décision préfectorale à l’hôpital psychiatrique de Sainte-Anne à Paris.

    Il n’est un secret pour personne que dans les affaires politico-financières il est d’usage que le pouvoir politique use des vielles grosses ficelles que résume si bien l’adage populaire français disant : ‘’Quand on veut tuer son chien on l’accuse de rage’’
    Pour l’anecdote, un jour parlant des affaires politico-financières en France, le célèbre bâtonnier français, Henri Robert, disait :
    « Je connais la justice de mon pays, si l’on m’accusait d’avoir volé la tour Effel je prendrais la fuite »

    Pour information, il faut savoir que les preuves attestant du bien fondé de mes déclarations je les ai envoyé à l’Elysée, via l’Ambassade de France à Alger, aux ex Présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande
    Par ailleurs, ils faut savoir que tous les hommes politiques français, de gauche comme de droite ainsi que les membres de la haute administration et du lobby de la banque-industrie des années 1990, savent non seulement que je suis bien inventeur de ce que je déclare, mais aussi que je fus illégalement spolié de mes biens, avoirs et droits, puis harcelé et condamné (sur la base de grossiers faux dossiers) par la justice consulaire et le ministère public, avant que d’être interné abusivement par décision Préfectorale à l’hôpital psychiatrique.

    Pour résumer les deux affaires qui j’ai vécu en France, il faut savoir que le mobile était la convoitise par le lobby de la banque industrie de mes inventions.
    Ayant refusé de vendre mon entreprise et de travailler pour la Société Financière Française de Développement et de Participation, en formation, représentée par son Directeur Mr Bernard LHERMITTE, ce tout puissant lobby m’a inventé de fausses dettes administratives, sociales et bancaires pour légitimer la dite liquidation judiciaire abusive
    Sachant que j’étais en mesure de prouver l’illégalité de cette liquidation, vu que mon entreprise était parfaitement viable et bénéficiaire, tout comme elle disposait de solides actifs financiers en banque et en poste clients et d’actifs matériels et immatériels estimés alors au bas mot à plus de 50 millions de Francs (soit l’équivalent de 10 Millions de Dollars) ce lobby a tout simplement usé de la vieille stratégie qui veut que ‘’la meilleurs défense c’est l’attaque’’ ce qui explique pourquoi je me suis retrouvé harcelé et condamné par le tribunal de commerce et le Ministère public.

    Mon internement abusif et criminel dans un hôpital psychiatrique était pour ce lobby une solution idéale permettant de me faire passer pour un malade mental, agressif qui a échoué dans la gestion de son entreprise et depuis soufre de paranoïa, se prend pour inventeur de nouvelles cartes bancaires persécuté par le lobby de la banque industrie qu’il convenait de soigner.

    A mon avis, croire qu’en France la justice est indépendante du pouvoir politique c’est faire preuve d’une grande naïveté.

    Notez bien qu’il y a aussi des gens qui croient naïvement qu’il existe des peuples inférieurs qui sont dépourvu d’esprit inventif et d’autre qui en sont pourvus par transmission génétiques

    Moi je suis de ceux qui croient que la connerie humaine est ce qu’il y’a de mieux partagé sur terre, et c’est la raison pour laquelle j’ai opté de n’accuser et de ne dénoncer qu’avec preuves à l’appui

    Cordialement, GUENZET SOFIANE
    ..

    Rapporter GUENZET SOFIANE samedi 18 novembre 2017 13:39
  • Je réponds à Mr Pixies qui ne croit pas que la justice française ait recouru à recouru à ça (mon internement) sans justification

    Sachez qu'en France aussi la justice est aux ordres du pouvoir en place.

    Sachez aussi que Jacques CHIRAC qui était lors des faits Président de la République était directement impliqué dans l'affaire de la liquidation judiciaire de mon entreprise, ce qui était également le cas de Dominique Strauss-Kahn

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Monétique Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées

    Rapporter GUENZET SOFIANE vendredi 17 novembre 2017 17:50
  • "mais interné abusivement par décision préfectorale à l'hôpital psychiatrique de Sainte-Anne durant plus de 6 mois période pendant laquelle je fus empoisonné par des prise de médicaments que j'étais contraint de prendre"
    C'est dramatique.

    J'ai du mal à croire que la justice française (je précise) ait recouru à ça sans justification.

    Rapporter pixies vendredi 17 novembre 2017 16:57
  • Pour Mr Ali BORON

    Afin d'éviter toute confusion, je n'ai pas été emprisonné en France, mais interné abusivement par décision préfectorale à l'hôpital psychiatrique de Sainte-Anne durant plus de 6 mois période pendant laquelle je fus empoisonné par des prise de médicaments que j'étais contraint de prendre

    Concernant le dépôt de brevet en Algérie, vous l'avez compris, je l'ai déposé à l'INAPI, sous l'appellation de Carte Compte Chèque Laser

    Cordialement, GUENZET SOFIANE

    Rapporter GUENZET SOFIANE vendredi 17 novembre 2017 13:52
  • Autre information qui pourrait réponde à la question de Mr Ali BORON

    En 1992, je devais m'associer avec la DGSN, dont le Directeur Général était SI M'HAMED TOLBA, pour le développement en Algérie des documents d'identités, mais le projet avait avorté

    Cordialement, GUENZET SOFIANE

    Rapporter GUENZET SOFIANE vendredi 17 novembre 2017 13:23
  • Je viens juste répondre à Mr Ali BORON.

    En effet, j'ai effectivement effectué au total 6 dépôts en France, entre 1990 et 1991, ainsi que 4 dépôts, entre 1976 et 1984

    Tout comme j'ai effectué un dépôt en Algérie en juillet 1992;

    En Algérie les traces ont été effacé à l'IAPI en 1995, ce qui coïncidait avec la création de la SATIM et mon internement abusif et criminel par décision préfectorale, alors que je m'apprêtais:
    1- D'une part, à engager des poursuites judiciaires dans le cadre de l'affaire de la liquidation judiciaire abusive de mon entreprise d'ingénierie informatique
    2- D'autre part, à m'exiler en Suisse et travailler avec des entreprises nord américaines

    Il faut savoir qu'en France tout a été fait pour qu'il ne reste aucune traces, mais grâce à Dieu je dispose encore de traces aussi bien des dépôts de protections de mes inventions que de preuves attestant de façon incontestable de l'illégalité de la liquidation judiciaire de mon entreprise d'ingénierie informatique

    Enfin, sachez qu'en raison de la perte de confiance dans le pouvoir algérien, j'ai mis mes inventions, au mois d'août 2011, sous la protection des USA, via l'ambassade américaine à Alger

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Monétique Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées

    Rapporter GUENZET SOFIANE vendredi 17 novembre 2017 13:16
  • Une question à Mr Guenzet qui dit être inventeur d'une technologie biométrique pour les cartes de paiement: avait-il déposé son brevet en France, en Algérie ou dans un autre pays?
    Il pourrait demander réparation par voie de justice. Dans le cas contraire, et même si l'antériorité de son invention est effective, il ne peut vraiment rien et il devrait donc arrêter de remuer le "zbel" comme il le dit.

    Rapporter Ali Boron vendredi 17 novembre 2017 10:04
  • Slm la pub en tv il nous tu avec le caffe merd

    Rapporter Douakha riad vendredi 17 novembre 2017 01:15
  • Ce que les lecteurs de Maghreb Emergent doivent savoir c’est que la SATIM fut créée sous l’impulsion de la France, en 1995, dans l’unique but de promouvoir en Algérie l’usage des cartes à puces qui n’arrivaient pas à décoller et à concurrencer les vielles cartes à pistes magnétiques américaines qui dominaient le marché mondiale.
    Généralisées en France, en novembre 1992, les cartes bancaires à puces si elles n’ont pas trouvées preneurs, hors de l’hexagone, cela tenait, d’une part, au fait que la carte à piste magnétique américaine monopolisait le marché mondial, et d’autre part, parce que à l’internationale et en France, pour les banques et les commerçants, elle n’apportait pas une vraie sécurisation pouvant motiver un changement des équipements (Guichets Automatiques de Banques, Distributeurs Automatique de Billets pour les banques et Terminaux Points de Ventes ou TPE pour les commerçants)
    Il faut savoir que pour la France, le choix de l’Algérie, n’était ni fortuit ni purement commercial, mais dicté par le fait qu’elle savait qu’en ma qualité d’Algérien résidant à Paris j’avais inventé la monétique du futur qui menaçait de reléguer au rang de musée aussi bien les vieilles cartes à pistes magnétiques américaines que les naissantes cartes à puces
    En effet, le Système Monétique Biométrique SAOIB 31 que j’ai imaginé, en 1975, alors que je travaillais comme intérimaire au service informatique de la banque le Crédit lyonnais (actuel LCL) et que j’ai proposé, en 1990, sous le sceau de la confidentialité, au gouvernement français et à l’Association Française des Banques (AFB) en qualité de dirigeant de ma propre Société de Service et d’Ingénierie Informatique, la SSII ORME PRODUCTION, avait affolé le lobby français de la banque-industrie qui n’a rien trouvé de mieux à faire pour me bloquer que de procéder en toute illégalité à la liquidation judiciaire abusive de mon entreprise avec des méthodes relevant du gangstérisme d’Etat, avant que le tribunal de commerce de Paris ne me proposa son rachat par une financière en formation et ayant pour Directeur Mr Bernard LHERMITTE, ce que j’ai refusé d’accepter
    Pour mettre la puce à l’oreille des néophytes, je les informe que Mr Bernard LHERMITE, n’est autre que la personne qui créé, au mois d’Avril 1991, en partenariat avec les banques publiques algériennes, la FINALEP (Financière Algéro-Européenne de Participation de participation, sise à STAOUALI) et qui a participé, en 1995, à la création de la SATIM que chapeaute actuellement Mme BENKRITLY.
    Pour ceux qui l’ignorent, le système que j’ai inventé instaure de nouveaux lecteurs dédiés à trois nouveaux instruments de paiements réellement innovants et que sont :
    1- Le chèque papier auto-identifiants, auto-compensables, permettant non seulement de calculer en temps réel, via le réseau, l’existence de la provision préalable, mais aussi d’afficher la photographie de son titulaire sur l’écran de contrôle du lecteur de chèques, ce qui par voie de conséquences rend impossible toute émission de chèques sans provision, et neutralise le vol et la contrefaçon de chèques
    2- Le chéquier électronique à piste magnéto optique qui intègre dans sa mémoire la photo d’identité de son titulaire, une série de 120 images chèques dématérialisés et un fichier reflétant l’ensemble des opérations de dépôts créditant le compte bancaire du titulaire du chéquier, ce qui par voie de conséquences permet non seulement d’identifier automatiquement le titulaire, mais également de calculer, en cas de panne réseau, l’existence de la provision préalable.
    3- La carte bancaire intégrale à sécurisation biométrique qui intègre dans sa mémoire laser le portrait et l’empreinte digitale de son titulaire, un chéquier électronique, un porte monnaie électronique, une autorisation de découvert d’un groupe international de distributeur de cartes de crédits (VISA, Mastercard, et Eurocard) un fichier reflétant l’ensemble des opérations de dépôts créditant le compte de son titulaire
    Pour ceux qui seraient tentés de me faire passer pour un pauvre mythomane-rêveur ou de qualifier de science fiction la technologie monétique que j’ai proposé au gouvernement français et aux banques AFB, en 1990, je leur réponds que je ne manque pas de preuves attestent du bien-fondé de ce que je déclare et parmi ces preuves le fait que la société française SAGEM (qui revendique à tort la paternité de l’invention des technologies de la biométrie) a bel-et-bien réalisé les lecteurs de chèques et les lecteurs de cartes bancaires biométriques dont je suis l’inventeur ; lesquels lecteurs sont commercialisés, depuis 2008, par la société française INGENICO, le partenaire, depuis, 2015, de la société privée algérienne HB TECHNOLOGIES, ce que tous ceux qui suivent l’actualité bancaire savent parfaitement

    Enfin, concernant la question des difficultés que rencontre la SATIM pour le développement de la monétique en Algérie, je répondrais à Mme BENKRITLY, que nul n’est dupe, ni les clients des banques et de la poste qui connaissent l’existence de la fraude à la carte bancaires et aux chèques, ni les experts en monétique qui savent que le système monétique international actuel est obsolète, car vulnérable à la fraude organisée et occasionnelle

    Dans cette affaire, s’il faut désigner les coupables qui ont empêchées la modernisation de la monétique mondiale et son développement en Algérie, je pointerai sans aucune hésitation un index accusateur vers le français SAGEM que j’accuse de vol de brevets d’inventions et le leader national de la carte à puce et des technologies de la biométrie HB TECHNNOLOGIES qui est dans cette affaire le receleur officiellement patenté par le pouvoir pour vendre mes inventions dans mon pays et en Afrique.

    Je vais m’arrêter là, parce que je sens le ZBEL qui commence à me monter à la tête, car si je continu je risque d’être cassant blessant, sans toutefois en être diffamant, ce qui est un grand luxe, dont je profite pour l’instant avec modération

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Monétique Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées

    Rapporter GUENZET SOFIANE jeudi 16 novembre 2017 22:19
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.