Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Tunis Afrique Presse
  • samedi 16 décembre 2017 11:44

Le patronat tunisien déçu par les dispositions de la loi de finances 2018

Le bureau exécutif de l’UTICA a estimé que cette loi et la façon dont elle a été adoptée, nuisent au principe de consensus sur lequel est basé le document de Carthage, considérant que cette méthode va porter atteinte à la confiance entre l’Etat et l’investisseur et accroître la désaffection pour le lancement de projets.

 

Le bureau exécutif de l’UTICA a exprimé “la grande déception des différents secteurs et des régions relevant de la centrale patronale “, concernant la version finale de la loi de finances 2018, adoptée par l’ARP.

Le bureau exécutif réuni vendredi au siège de l’Union à Tunis, a estimé dans un communiqué, que cette loi et la façon dont elle a été adoptée, nuisent au principe de consensus sur lequel est basé le document de Carthage, considérant que cette méthode va porter atteinte à la confiance entre l’Etat et l’investisseur et accroitre la désaffection pour le lancement de projets.

“Cette loi, malgré les modifications introduites suite aux propositions de l’UTICA, reste en-deça des aspirations concernant l’encouragement de l’investissement, l’exportation et l’emploi, et aussi en ce qui concerne la lutte contre le commerce parallèle et la contrebande, outre la réduction des dépenses de l’Etat et du déficit enregistré par les entreprises publiques”, a précisé le communiqué.

L’UTICA met en garde contre les nouvelles charges prévues par cette loi, qui “causeront la fermeture de plusieurs entreprises et la perte d’emplois”, et impute la responsabilité “aux différentes parties quant aux répercussions négatives de cette loi sur les entreprises et sur leur pérennité”.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Un accord d'exploitation du champ de Rhoude el Krouf signé entre Sonatrach, Alnaft et Cepsa

  Le gisement de Rhoude El Khrouf ( RKF) a été découvert au sein du périmètre contractuel du champ de Rhoude Yacoub, en septembre1992, suite au forage du puits RKF1 et a été mis en production le 31 mai 1996.

Algérie : Ouyahia répond aux critiques de Chakib Khelil

L’ex-ministre de l’Energie a critiqué, entre autres, le recours au financement non conventionnel, qu’il considère comme générateur d’inflation. 

Algérie: La commission chargée d'élaborer la liste des métiers pénibles a été installée

Selon le ministre, le nombre de retraités comparé aux cotisants est d’un retraité pour 2,5 cotisants alors que cette moyenne devrait être d’un retraité pour 5 cotisants.