Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 20 Janvier 2018

  •   Amar Ingrachen
  • dimanche 7 janvier 2018 10:25

Le FCE insiste sur l’ouverture de deux zones franches en Algérie

«L'ouverture de deux zones franches en Algérie est nécessaire pour faire de l'Algérie une zone attractive. Une zone franche dans le Nord, à Cherchell, à vocation industrielle pour attirer les IDE et une autre à Tamanrasset comme plate-forme commerciale transafricaine,» a estimé, Ali Haddad au lancement de cette idée en 2016.

 

Le FCE parle à nouveau des zones franches et appelle à en ouvrir deux en Algérie. C’est Hammadi Athmane, doyen des présidents des Chambres de commerce et délégué du FCE à Béchar,  qui a réitéré, la semaine passée lors d’une rencontre dans la région,  cette proposition en l’inscrivant dans le cadre d’un grand plan  de mise à niveau de plusieurs segments de l’économie nationale qui est, selon lui, «  fortement éprouvée par la conjoncture actuelle.

Pour M. Hammadi, cité par El Watan, il s’agit de se tourner vers le Sud du pays et l’Afrique d’une façon générale à travers l’installation d’infrastructures à même de constituer des plaques tournantes du pays dans les régions du Sud et les pays voisins. « Il faut créer des zones franches à Adrar et à Tamanrasset dans les régions du Sud, pour encourager les échanges commerciaux avec les pays africains. Il faut aussi instaurer une zone franche à Tindouf pour les échanges commerciaux avec la Mauritanie. Ces zones franches ainsi instaurées parachèveront l’étendue du réseau économique et commercial avec les pays africains qui, sans doute, ne manqueront pas de saluer l’initiative d’autant plus que l’Algérie jouit auprès de ces pays d’un grand prestige datant de plusieurs décennies. Elles vont leur permettre de mieux connaître et apprécier les produits de nouvelle génération fabriqués en Algérie », a-t-il indiqué.

Pour rappel, lors de la conférence de presse animée conjointement par Ali Haddad et Ramtane Lamamra à la veille de l’organisation du Premier Forum d’Affaires Africain le 07 novembre  2016, le Président du FCE a appelé à la mise en place de deux zones franches en Algérie en guise de « bon signe » à l’adresse des hommes d’affaires algériens ». «L'ouverture de deux zones franches en Algérie est nécessaire pour faire de l'Algérie une zone attractive. Une zone franche dans le Nord, à Cherchell, à vocation industrielle pour attirer les IDE et une autre à Tamanrasset comme plate-forme commerciale transafricaine,» avait-il proposé à cette occasion.


Évaluer cet élément
(6 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Pourquoi des zones franches? Nous en avons déja une: elle fait plus de 2 millions de km2, livrée aux prédateurs locaux et étrangers.

    Rapporter Abu al alaa dimanche 7 janvier 2018 12:42
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.

Partenariat Public-Privé, Intégration avec la Tunisie, l’avenir comme ligne rouge présidentielle

  La chronique économique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite des sujets brulants de l’actualité sous l’angle de la trajectoire stratégique. Le verrou politique borne l’horizon au plus près.