Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   Algérie Presse Szervice
  • jeudi 8 février 2018 19:25

"Il n’a jamais été question de cession de champs ou de parts de Sonatrach" (PDG)

Abdelmoumen Ould Kaddour a ainsi répondu aux informations selon lesquelles le groupe serait prêt à céder des parts à des investisseurs et qui s’appuyaient, faut-il, le rappeler sur des déclarations à la radio de Salah Mekmouche, son vice-président chargé de l’exploration et de la production.

  

Le groupe Sonatrach "appartient totalement et pour toujours à l'Etat algérien", a affirmé jeudi à Hassi R'mel son P-dg, Abdelmoumen Ould Kaddour.

"Le groupe Sonatrach appartient à 100% à l'Etat et appartiendra toujours à 100% à l'Etat et il n'y a pas de négoce dans cela", a indiqué le premier responsable du groupe à la presse en marge d'une visite de travail à Hassi R'mel.

Ould Kaddour faisait allusion à l'information donnée récemment par des médias selon laquelle la compagnie serait en discussions avec des partenaires pour céder des parts et changer le contrôle de certaines de ses filiales.

Suite à l'entretien accordé lundi dernier par le vice-président Activité Exploration et Production de Sonatrach, Salah Mekmouche, à une émission de la radio nationale, Sonatrach avait alors démenti formellement l'information relayée dans certains médias selon laquelle Sonatrach serait en discussions avec des partenaires pour céder des parts de l'entreprise ainsi que le changement de contrôle de certaines de ses filiales.

A ce propos, M. Ould Kaddour a expliqué à la presse que Sonatrach travaille avec des partenaires et partage les risques liés aux investissements.

"C'est une stratégie économique (...) nous essayons de ramener des partenaires pour partager le risque avec eux. C'est du business. Mais de là, à céder des champs ou autres, nous n'en avons jamais parlé", a-t-il soutenu en affirmant que les propos de M. Mekmouche avaient été totalement déformés.

Pour le P-dg de Sonatrach, faire participer un partenaire dans la prospection et le développement d'un champ comporte l'avantage de l'accès à la technologie et à des fonds.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • le PDG de sonatrach est un employé qui travaille dans le cadre de la LOI . et c'est vrai pour tous les employés et autres dirigeants .
    Sonatrach est frappée des 3 I incessible ,inalienable ,insaisissable ,et ,c'est connu .
    seule la LOI peut changer cela ,et jusqu'a nouvel ordre la Loi ,ce n'est pas l'entreprise qui la dicte ;
    alors qu'ils réservent toute cette énergie consommée en paroles à travailler un peu plus ,car c'est cela qui manque le plus !

    Rapporter not ok vendredi 9 février 2018 16:06
  • ballon d'essai comme partout dans le monde. On dit et on dément . On sonde quoi .

    Rapporter mhamed vendredi 9 février 2018 10:21
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.