Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

  •   APS
  • lundi 12 février 2018 14:29

Algérie: Les Hollandais intéressés par le partenariat dans le secteur agricole

 

La production de Mostaganem en pomme de terre représente 10 % de la production nationale, soit 4,7 millions de quintaux.

 

Le diplomate hollandais, conseiller aux affaires agricoles dans la région du Maghreb, Nicolas Fiser, a indiqué, dimanche à Mostaganem, que les investisseurs de son pays étaient intéressés par le partenariat avec des opérateurs algériens dans les domaines de la  production de lait, de la pomme de terre et des cultures protégées.

A cours dune rencontre avec des opérateurs économiques locaux, organisée à la chambre d’agriculture de la wilaya de Mostaganem, Nicolas Fiser a souligné que la Hollande est en quête de partenaires pour concrétiser des projets de coopération scientifique et technique dans divers domaines, surtout avec l’usage des techniques économisant l’eau en irrigation, le phytosanitaire, les cultures sous serre, les semences de pomme de terre et l'amélioration de la production laitière.

La coopération entre les universités hollandaises et leurs homologues algériennes ont donné, a-t-il affirmé, des expériences réussies dont la ferme d’élevage bovin de la wilaya de Guelma, le projet d’utilisation des techniques économisant l’eau en irrigation agricole dans les wilayas d’El Oued, d'Ouargla et de Biskra.

Le diplomate a indiqué que sa venue à Mostaganem a pour but de définir  l’apport de son pays au développement de la filière de la pomme de terre, à  l’amélioration de la qualité de semences, à la prévention phytosanitaire et au développement des technologies de stockage. Il a rappelé que la Hollande a déjà eu dans le passé des contacts avec Mostaganem et quelle est prête à accompagner des agriculteurs dans les domaines de développement et de  diversification des semences de pomme de terre.

De son côté, le directeur local des services agricoles de Mostaganem, Missaoui Mehdi, a souligné que cette rencontre permettra de créer un partenariat entre opérateurs des deux pays suivant le principe gagnant/gagnant, notamment dans le domaine de transfert des techniques modernes d’irrigation agricole, de la préservation de la qualité de la production lors du stockage en chambres froides et la diversification des semences de pomme de terre de consommation et de transformation.

La production de Mostaganem en pomme de terre représente 10 % de la production nationale (4,7 millions de quintaux). Mostaganem joue également le rôle de régulateur national du marché de ce produit de large consommation, grâce à sa production précoce et d’arrière saison.

Cette rencontre a vu la présence de représentants de diverses branches du secteur agricole. Le diplomate hollandais a visité des exploitations versées dans la production de la pomme de terre à Oued Nadhor (commune de Hassi Mameche), la vallée de Mesra, ainsi que l’école supérieure agronome de l’université de Mostaganem. 

 

 


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

E-commerce: De nouvelles possibilités pour l’économie algérienne (contribution)

  On aborde régulièrement l’e-commerce en Algérie, de la législation à développer pour protéger les consommateurs aux contraintes locales liées à cette activité, quel est l’impact des entreprises spécialisées dans ce domaine sur l’économie locale? Et quelles formations dispensent-elles à notre jeunesse?

Pétrole: L'Opep surveille de près la production vénézuélienne

  Les stocks des pays de l’OCDE ont chuté en mars pour n'être plus que neuf millions de barils au-dessus de leur moyenne quinquennale.

"La relation Etat-entreprises est un vrai problème en Algérie"-Slim Othmani-(Audio)

    « Je suis administrateur d’une entreprise privée dont je suis actionnaire. Cette entreprise passe son temps à se battre contre la discrimination entre le public et le privé que pratique l’Etat ».