Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Avril 2018

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • jeudi 22 mars 2018 09:30

Algérie –Les laiteries doivent désormais prouver que le lait subventionné va aux seuls ménages

Giplait, groupe public, produit 50 à 60% des besoins nationaux en lait pasteurisé conditionné en sachets.

En application d’un décret exécutif pris en décembre 2017 réservant le lait subventionné aux seuls ménages, la convention entre les laiteries et l’Office national interprofessionnel du lait (ONIL) a été modifiée de façon à assurer la traçabilité du lait subventionné. Les producteurs qui ne respecteraient pas cette obligation ne seront plus approvisionnés en poudre de lait, met en garde l’ONIL.

 

 

Dans le but de définir le circuit réel du lait subventionné, les laiteries seront obligés de produire mensuellement à l’intention de l’Office national interprofessionnel du lait (ONIL) un document indiquant les quantités produites et distribuées, les cachets des distributeurs faisant foi. C’est là, rapporte Algérie Presse Service (APS), le fruit d’un accord conclu entre les deux parties mardi dernier, en présence du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche Abdelkader Bouazghi.

Pour rappel le décret exécutif 17-362 du 25 décembre 2017 signé par le Premier ministre Ahmed Ouyahia et publié le 25 décembre 2017 dans le Journal officiel a réservé « strictement aux ménages » le lait subventionné, vendu à 25 DA/litre.

La clause spécifiant cette nouvelle obligation introduite dans les conventions laiteries- ONIL devrait permettre une meilleure traçabilité de la poudre de lait distribuée aux laiteries. Celles qui ne s’y conforment pas, a mis en garde dans une déclaration à l’APS, le directeur général adjoint de l’ONIL, Khaled Soualmia, ne seront plus approvisionnés. Des commissions mixtes ONIL ministère de l’Agriculture - ministère du Commerce veilleront à s'assurer de la véracité des informations fournies par les propriétaires des laiteries, a-t-il ajouté.

Selon le directeur général adjoint de l’ONIL, l’office est lié par des conventions à 118 laiteries, dont 15 complexes publics.

Les 16 filiales de Giplait (groupe public), produisent plus de la moitié des besoins nationaux en lait pasteurisé conditionné en sachets. 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La Banque Mondiale s'engage à poursuivre son soutien à la Tunisie dans la réalisation de ses réformes

La Banque Mondiale a affirmé appuyer la Tunisie dans la réalisation de ses projets de réforme, afin de booster la croissance et répondre aux besoins socio-économiques du pays.

Algérie: L'inflation moyenne annuelle à 4,6% jusqu'à mars 2018

L'évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 4,6% jusqu'à mars 2018, a appris l`APS auprès de l`Office national des statistiques (ONS).

Les assises nationales sur l’agriculture : un colosse aux pieds d’argile ! (contribution)

Des assises sur l’agriculture seront organisées le 23 du mois courant sous le thème ’’ l'agriculture au service de la souveraineté nationale ’’.